À toi, mon enfant qui est tout mon contraire

mother and daughter sun

À toi, mon enfant qui est tout mon contraire,

Je te regarde courir dans le gazon trop long. Je t’entends rire en soufflant tes bulles dans les airs. Tu me cries au loin que tu m’aimes plus gros que le soleil et toutes les planètes. Tu respires le bonheur, mon bébé. Enfin.

Depuis ta naissance, nous travaillons notre relation, toi et moi. Les conflits et les incompréhensions ont trop souvent dominé nos petits moments.

Si tu savais comme je m’en suis voulu. Je n’avais pas eu à faire face à cette situation avec ta sœur, qui est ma copie conforme. Je m’en suis voulu de ne pas savoir comment t’aborder, comment te parler. Je m’en suis voulu d’être aussi souvent fâchée contre toi. Je m’en suis voulu de ne jamais bien comprendre tes besoins. Je m’en suis voulu de te rendre malheureuse. Je ne profitais pas des moments avec toi puisque chacun d’entre eux se terminait mal. Je me suis demandé pourquoi moi? Pourquoi toi? Pourquoi maintenant? Pourquoi comme ça?

Mais le temps a bien fait les choses. Petit à petit, j’ai commencé à mieux te comprendre. Je me suis ouverte à ta façon de voir les choses, à ta façon de les vivre.

Tu ne me croirais pas si je te disais que j’ai encore plus appris avec toi qu’avec quiconque que j’ai rencontré au cours de ma vie. Mais tu m’as aidée à m’améliorer. Tu m’as éveillée. Tu m’as calmée. Tu m’as ouverte sur le monde. Tu as non seulement fait de moi une meilleure maman, mais une meilleure personne.

Et dire que je me demandais pourquoi j’avais eu un enfant dont je croyais ne pas être capable de m’occuper.

Je t’ai mise au monde, oui.  Mais toi, tu m’as donné la vie.

Letizia C.
LETIZIA C.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *