Cher CPE, je te remercie

kids at daycare

Cher CPE,

Alors que ma fille parcourt ses derniers milles avec toi avant d’entrer à l’école des grands, j’aimerais te dire merci.

Merci CPE de m’avoir rassurée lorsque j’ai laissé mon fils, mon tout premier enfant, dans tes bras, il y a dix ans. J’étais inquiète, j’étais stressée, j’étais triste. Mais toi, CPE, tu en as pris soin comme de la prunelle de tes yeux, parce que tu savais que je te confiais ce que j’ai de plus précieux au monde.

Merci CPE de ne pas m’avoir jugée,  lorsque je t’ai confié mon deuxième, quelques demi-journées par semaine, alors qu’il n’avait que quatre mois et demi, pour finaliser mes cours à l’université. Je me sentais tellement coupable, mais toi, tu as compris et tu as cajolé mon garçon durant ces quelques heures où je ne pouvais le faire.

Merci CPE d’avoir compris ma situation familiale lorsqu’elle a changé. De m’avoir dit que j’étais bonne, et forte. D’avoir accueilli et aimé ma fille, dans toute son énergie, dans tous ses comportements difficiles. Merci d’avoir été patient, et encadrant, sans jamais cesser de l’aimer.

Merci pour ton humour CPE, pour ta façon de dédramatiser. Pour tes sourires le matin lorsqu’on arrive pour une nouvelle journée. Lorsque celle d’hier, aussi difficile fût-elle, n’existe plus. Merci de repartir à neuf, avec confiance et aucune rancune.

Merci pour ton support, pour ton désir de travailler de pair avec les parents, pour que les enfants se développent du mieux possible et soient heureux partout. Merci de prendre le temps de me faire un résumé de la journée. Juste de prendre le temps… de ne jamais me faire sentir que tu es pressé.

Merci CPE de connaître les prénoms des quatre-vingt enfants que tu accueilles chaque jour. Non, CPE, tu ne considères pas les enfants comme des numéros, et les parents non plus. Tes cuisinières connaissent chaque petit, et lorsque c’est leur anniversaire, elles leur confectionnent un gâteau à l’effigie de leur personnage préféré. Elles sourient lorsque les enfants arrivent le matin, leur demandant ce qu’ils mangent aujourd’hui. Et elles leur répondent, avec toute la patience du monde et le sourire aux lèvres, même si ça doit faire cinquante fois qu’elles se font poser la question.

Pour tout cela CPE, je te remercie. Je te remercie d’avoir gravé dans nos têtes et dans nos cœurs des souvenirs impérissables et heureux.

Je me rappelle de tous les prénoms et de tous les visages des éducatrices et éducateurs qui ont pris soin de mes enfants. Et oui, il y en a eu beaucoup. C’est une grande famille, un CPE. Tout le monde se connaît, tout le monde travaille dans le même sens, tout le monde rit ensemble. Et c’est beau à voir. Et moi, je vais m’ennuyer de vous autres!

J’écris ce texte les yeux humides et le cœur gros… mais je sais que ce n’est rien à comparer à ce que ce sera à la fin août, lorsque je viendrai chercher ma fille pour la dernière fois, et que je viderai son casier pour de bon…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *