Le petit pas fin, c’est le mien

little boy in anger

Mon fils a peut-être tapé le tien aujourd’hui.  Il l’a peut-être poussé hier.  Avant-hier, il a peut-être dit à ta fille que sa robe était pas belle ou que son dessin était caca.  Mon fils, c’est le petit pas fin de la garderie.  Celui qui tape, celui qui pousse, celui qui dit des « choses-pas-fines ».  C’est celui que tout le monde connaît parce qu’il parle toujours trop fort ou parce qu’il a encore fait une crise monumentale dans le corridor.  C’est celui que ton enfant appelle peut-être le petit tannant, le pas fin, le trop énervé, le pas gentil.  Mon fils, c’est celui qui dérange, qui détonne, qu’on entend et qu’on voit.  Et qu’on juge.

Mais aujourd’hui, je voudrais aussi te dire ce que mon fils est, mais que vous ne voyez pas toujours.  Par manque de temps.  De volonté.  Ou d’ouverture.

Mon fils a peut-être apporté une fleur à ta fille aujourd’hui.  Il l’a peut-être aidée à attacher son manteau hier.  Avant-hier, il a peut-être remarqué que ton garçon s’était fait couper les cheveux et a peut-être même pris le temps de lui dire. Mon fils, c’est aussi un petit homme attentionné et attachant.  Celui qui m’apporte un bouquet de fleurs presque tous les jours, celui qui me dit constamment qu’il « m’aime trop », celui qui me donne un bec sur mes blessures.  C’est un petit homme rempli d’imagination, enthousiaste, drôle et doté d’une joie de vivre quasi inébranlable.  Mon fils, c’est aussi celui qui doit travailler deux fois plus fort que les autres pour se calmer, pour ne pas se laisser avoir par son impulsivité et pour entrer en relation avec les autres convenablement.  Mon fils, c’est celui qui est différent.  Et c’est aussi celui qui s’en veut énormément quand son corps fait pas ce qu’il veut ou que, encore une fois, il a manqué de contrôle.

Non, il ne manque pas d’encadrement.  Ni d’éducation.  Ni de discipline.  Il est entouré d’une famille aimante qui travaille aussi très fort pour que, peut-être, un jour, il ne pousse plus, ne tape plus et ne dise plus de « choses-pas-fines » à tes enfants.  Il voit des spécialistes régulièrement qui l’aident de plus en plus à mieux se contrôler et est entouré d’outils, de patience et de beaucoup d’amour pour l’encadrer le mieux possible et l’aider à devenir la meilleure version de lui-même.

Mon fils, c’est peut-être le petit pas fin, mais c’est le mien.  Et, chaque fois que j’entends des commentaires désobligeants à son égard, c’est à mon cœur de maman que tu fais du mal.  Parce qu’il n’a pas demandé à être ainsi.  Parce que, non, il n’est pas méchant.  Parce qu’on travaille fort avec lui et qu’on y met tout notre amour et beaucoup d’énergie.  Parce que, si c’était le tien, ça te briserait le cœur aussi.

Natacha Langlois
NATACHA LANGLOIS

9 thoughts on “Le petit pas fin, c’est le mien

  1. Dan Répondre

    Merci. Je n’ai qu’à changer le masculin pour le féminin, et c’est de ma fille dont vous parlez. Merci de faire jaillir le positif car parfois, le nez collé aux problèmes et aux défis de notre enfant, j’oublie. J’oublie à quel point elle est merveilleuse, drôle, attachante, empathique et douce.

    Maintenant, je vais aller essuyer mes larmes et partager ce merveilleux texte rempli d’humanité!

  2. Julie Gauthier Répondre

    Mon fils fait face à ce genre de petit garçon a la garderie et ce qui me brise le coeur cest qu’il est entrain de reproduire ce comportement

    1. Véronique Répondre

      Un jour ou l’autre ton petit gentil aura à affronter ces situations avec d’autres enfants ,style école…c’est là le rôle de l’éducation.Probablement qu’il a plus de capacité de se contrôler, il n’a pas à vivre avec les difficultés de cet enfant de la garderie…et tu devrais t’en réjouir. Un jour j’ai voulu interdire à mon enfant gentil de jouer avec un de ces petits pas gentils ………et sa mère et l’enfant sont venus en discuter avec moi….L’enfant m’a dit quand je joue avec ton  » gentil  » je deviens gentil moi aussi et c’est pour ça que je l’aime ton «  » gentil « ….Ce fut une grande leçon de vie…Aujourd’hui c’est mon meilleur et mon plus qualifié mécanicien .

  3. Mélanie Perron Répondre

    Votre texte est tellement touchant, beau et vrai. J’aurais pu l’écrire tellement ça ressemble à mon coco. J’adore lorsque vous soulignez ses qualités ainsi que les efforts mis tant par lui que par sa famille pour s’améliorer. Bravo pour votre texte, votre courage et le regard que vous portez sur la différence de votre fils.

  4. Fan Répondre

    Tellement vrai et très beau. Merci de mettre des mots sur des choses difficiles à exprimer.

  5. Chantal Côté Répondre

    Comme pour mes enfants je le dit souvent il non malheureusement pas la bonne maladie. Bon courage.

  6. Karine (lotus) Répondre

    Jai deux petit garçons un de 7 ans et un de 4 ans. Mes deux amours mathias et zakary sont des enfants ayant le trouble de déficit attentionnel et hyper activité. En général, mes enfants on un coeur en or comme maman. Il sont serviable gentil attentionné envers leurs amis mais aussi envers moi. Il offre toujours de leur aide meme a leur jeune âge pour le ménage et la vaisselle. A lecole mon fila de 7 ans a eu dernierement 2 incident avec des élèves. Premiere incident il a pousser un petit garcons a l’école parce que le petit garcons en question écoeurais ine petite fille sans defense et l’insultait et la poussait. Quand mon gars a vue ca il a defendu tout de suite la petite fille et a pousser lautre garçons. L’école a juger que mathias voulais defendre la petite fille et na eu aucune conséquence. Le deuxieme incident a eu lieu lorsque tout les enfants de sa classe jouais dehors et tout les eleves etait tres exciter suite au jeu. Et mathias lorsquil est tres exciter cesy dure de pouvoir savoir comment il va reagir si on lui fait peur. Et bien cette journee la mathias tres exciter a eu peur lorsqu’un enfants cest approcher par derrière et quil a toucher sur lepaule mathias et il la frapper au visage. Cette fois ci il y a eu consequence avec l’école. Ce n’était pas vraiment sa faute car lecole est au courant des probleme dimpulsion a mathias qui se produit tres rarement suite a son tdah mais il savent aussi tres bien que habituellement mathias est lun des eleves qui est le plus responsable généreux et aussi gentil et aimable avec tout les enfants de son cycle et meme les plus vieux aimes jouer avec lui et cest la raison pour laquelle je suis fier de mon fils de 7 ans. Mon petit gars zakary de 4 ans est pareil comme mathias mais de ce temps ci nous avons un peu plus de difficulté avec lui concernant ses agissement impulsif mais nous travaillons très fort avec lui et sa médication et ce nest pas parce qu’il a des problèmes avec l’impulsion qu’il n’est pas un enfants gentil et adorable.

  7. Martin Répondre

    Mon gars, c’est un doué… un docile… un bon dans les sports. Mon gars veut apprendre et se dépasser, mais il est dans la classe de ton gars… le turbulent. À cause de cela, son prof met des films au lieu de faire des activités d’enrichissement… pour avoir un peu calme. À cause de cela, son coach de soccer choisit des exercices simples et peu productifs parce qu’il a l’impression que certains jeunes ne suivent pas. Mon coeur de père est brisé quand je vois tous les raccourcis que l’on prend pour s’adapter à ton gars pendant que c’est mon gars qui en subit les désavantages. Je suis convaincu que ce n’est pas facile d’avoir un malcommode. J’imagine que l’on peut se sentir seul, fatigué ou désabusé quand vient le temps de répéter encore et encore. J’imagine aussi que l’on souhaite se faire complimenter sur son enfant de temps à autre, mais que les reproches sont plus fréquents. Je comprends tout cela. J’espère que tu comprends que l’on fait notre effort nous aussi et qu’on t’encourage à intervenir, même si tu es fatiguée, même s’il y a un coach ou un prof. On a tous nos plaisirs et nos peines quand vient le temps d’élever nos enfants. On a choisi d’en avoir pour s’en occuper… pas pour laisser l’école ou la société le faire notre place. Ton enfant a le droit à tout l’amour, le bonheur et l’attention possible… le mien aussi !

  8. Bretzel Répondre

    Je comprends votre message…
    Mais, le petit gentil qui doit être tolérant face aux impulsions des autres, c’est le mien. C’est lui qui revient avec des bleus, des grafignes dans face à cause d’un ami et dont les parents supposément incompréhensifs lui demandent de ne plus jouer avec des enfants comme le tient. Ce n’est pas par méchanceté, je préfère seulement que mon fils me revienne sans blessures, sans traumatismes et que sa journée n’ait pas été gâchée à cause une crise… Le mien fait des crises aussi et parfois, ce pas pour une banane coupée dans le mauvais sens, c’est car il ne veut plus aller à l’école car une personne lui fera du mal. Si mon fils était le tient, cela te briserait le Coeur aussi.
    Quand on nous dit qu’on a pas d’ouverture, qu’on pas a se plaindre ou d’en parler car notre enfant est jugé parfait par ceux qui ce croient jugés… Pardon?? Nous aussi on compte, car dans votre histoire on subit les crises de votre enfant aussi. Malgré les apparences, on respecte votre enfant et on ne lui souhaite pas de mal. Mais parfois, c’est difficile de bien réagir quand notre fils revient avec le nez en sang pour la cinquième fois car le votre lui encore lancer un soulier… Moi aussi, j’aime mon fils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *