Non, mon bébé ne fait pas ses nuits, et après ?  

tired woman wake up baby

Je le vois dans tes yeux que t’es découragée quand je te dis que mon bébé d’un an ne fait pas ses nuits.

Je vois bien que tu te demandes ce que je fais de pas correct pour qu’il ne dorme pas encore. Comment ça se fait qu’il s’endort pas tout seul, que je le berce encore à chaque fois qu’il doit s’endormir? « Ben voyons, tu dormiras pas tant que tu vas laisser faire ses caprices! », « Laisse-le pleurer, il va finir par s’endormir! ».

Tu vois, c’est pas comme ça que je veux élever mes enfants. Quand un bébé pleure, pour moi, c’est qu’il a un besoin. Ça se peut très bien que son besoin soit juste d’avoir des bisous, mais c’est un besoin quand même et il mérite d’être comblé. Quand il pleure et qu’il m’appelle, c’est sa façon de me dire qu’il veut de l’aide. Je veux que mon petit loup sache qu’il peut compter sur moi, n’importe quand, afin qu’il prenne des risques plus tard. Qu’il sache que maman est derrière lui s’il a besoin. Je choisis d’être sensible à ses besoins.

Attention, quand tu n’es plus capable, t’as le droit de demander de l’aide pour prendre un break. Pis si tu n’as pas la chance d’être bien entourée, ça se peut très bien que tu laisses ton p’tit hurler dans son lit pour prendre quelques respirations. Tu vas pas le briser pour quelques minutes quand tu en as besoin. Par contre, on oublie vite qu’un bébé, ce n’est jamais seul. Toute sa vie, quand il est éveillé, maman ou papa n’est jamais loin. C’est normal que lorsqu’il se réveille dans le noir il se demande ce qui se passe. Il n’est pas habitué d’être seul et il va y arriver doucement, t’sais.

Si tu choisis de laisser ton enfant pleurer, t’as le droit. Ça ne veut pas dire que tu l’aimes moins. Tu vois seulement les choses différemment  pis c’est ben correct. C’est ton droit. C’est aussi le mien de ne pas aller dans le même sens que toi. Alors, quand je te dis que je suis fatiguée et que je n’en peux plus, ne me réponds pas que je sais ce que j’ai à faire si je veux dormir. Ne me dis pas que c’est ma faute si mon bébé ne dort pas au même titre que je ne te répondrai jamais d’acheter du lait en poudre quand tu me confies tes difficultés face à l’allaitement. Tu vis des embûches face à un choix que tu as fait, comme toutes les mères, et moi aussi.

Donc, sache que je ne laisserai jamais pleurer mon gars. On traverse chaque étape à notre rythme, sans se stresser. Merci quand même de tes conseils, c’est probablement juste mes cernes pis la tache de lait sur mon chandail qui t’ont fait peur et qui t’ont poussée à me partager ton savoir.

C’est gentil de ta part, mais rassure-toi, on s’en sort bien.

Maman Ours
MAMAN OURS

3 thoughts on “Non, mon bébé ne fait pas ses nuits, et après ?  

  1. Julie Répondre

    Chère maman épuisée, je veux te dire que tu fais très bien de t’écouter et de ne pas laisser ton bébé pleurer. Être réceptive aux besoins de câlins, de se faire bercer n’est jamais un caprice même quand c’est en pleine nuit. Je n’ai jamais laissée mes enfants pleurer lorsqu’ils étaient bébés. Et j’en ai même eue un qui se réveillait aux deux heures, pour boire (j’allaitais). Ça te donne une idée des nuits que j’avais. Est-ce que je l’aurais laissé pleurer affamé parce que je suis diurne et lui nocturne? Non. Est-ce qu’avoir faim en pleine nuit est un caprice?Non. Ils ont faits leurs nuits aussi, comme les autres bébés. Maintenant qu’ils sont grands ils sont autonomes, responsables, débrouillards et très affectueux. Et ils sont proches de moi et de leur papa.

  2. Imelda Répondre

    Excellent! C bon de voir une maman pareille que moi 😘 Merciii

  3. Maman câlin Répondre

    Ma fillle de 9 mois ne fait pas ses nuits, ou du moins pas toute seule…elle se réveille et pleure à chaque fin de cycle de sommeil et ne sait pas se rendormir sans notre présence. Non ce n’est pas un caprice, je ressens sa panique et sa détresse. Oui je suis fatiguée, mais je suis surtout fatiguée d’entendre « mais tu as essayé de la laisser pleurer ? ». Qu’elle est cette omerta qui fait que si on ne laisse pas son enfant pleurer, on nous fait sentir mauvais parent. Est-ce que je suis faible si je me lève la nuit pour mon enfant alors que je dois aller travailler le lendemain matin ? Chacun fait ses choix, je suis fatiguée, je continue à chercher des solutions mais sans me plaindre, qu’on arrête de me juger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *