À toi, le père pas trop moderne

couple with baby diaper needs to be change

Aujourd’hui, j’ai le goût de parler à ton chum. Ce modèle two thousand ten qui a peut-être évolué avec l’ère du temps ou qui est peut-être resté pris quelque part dans le temps où il passait ses journées à labourer les champs pendant que sa p’tite femme s’occupait des p’tits. C’est vrai qu’en 2017, c’est plate de revenir sur le sujet pis c’est vrai qu’il y a bien des pères qui font leur job en tabarouette au quotidien. Highfive, les pères, c’est pas à vous que je m’adresse. Vous pouvez retourner changer des couches pis préparer le souper en toute quiétude. Highfive. Pour vrai. Je suis sérieuse.

Là, c’est à une autre sorte de père que je m’adresse. Pis dis-moi pas que c’est pas un sorte de père répandue pis que je vis dans un cliché parce qu’il y en a encore partout pis c’est à lui que je veux parler drette-là.

Je sais que t’aimes ta blonde pis que tu penses sincèrement que tu fais de ton mieux. En tout cas j’espère, sinon t’es poche. Le problème, c’est que t’as peut-être juste pas catché comment ça marche dans un foyer en 2017, mais t’es chanceux parce que je suis là pour t’aider.

T’sais, quand ton p’tit pleure en pleine nuit, y’a pas de concours pis t’es pas en compétition avec ta blonde à savoir qui va se lever.  Tu peux y aller quand tu veux. T’es libre comme l’air, t’sais. Pis ça serait le fun qu’on arrête de se faire croire que toi, les pleurs de ton p’tit te réveillent pas. Je sais pas si c’est moi qui est plus wise que la moyenne ou si c’est ta blonde qui t’aime ben fort pis qui te le dit pas, mais on sait toutes que tu l’entends, le bébé qui pleure. Ça fait que lâche le « c’t’à ton tour » pis le « moi, je travaille demain » pis va donner un biberon le grand.

T’sais, quand tu reviens de travailler pis que ta blonde a pas de face, je le sais que t’as ta journée dans le corps. C’est ben correct pis c’est ben normal. Mais elle aussi, t’sais. Passer la journée à la maison avec un bébé, c’est pas le club Med. À moins que ta vision du club Med ressemble à un après-midi à se laisser bercer au son d’un bébé qui a des coliques pis qui pleure et d’une troisième brassée de foncé qui finit son cycle de rinçage. Ta journée a été longue. Celle de ta blonde aussi. Vous êtes quittes. Ben égal. Ça fait qu’agis en conséquence. Ne te contente pas de t’évacher dans le divan en arrivant chez vous.

T’sais, quand tu finis de souper pis que tu te sauves dans le garage, y’en a pas de magie qui opère. Y’a pas de bonne fée marraine qui sort d’une citrouille enchantée pour vider la table, faire la vaisselle, donner le bain aux p’tits pis les coucher. Ta bonne fée marraine, c’est ta blonde pis elle est crevée. Comment ça se fait qu’elle se tape ça toute seule pendant que tu games avec ton casque d’écoute high-tech avec tes chummés comme quand t’avais quinze ans, que tu gosses sur le vieux char que tu finiras jamais de réparer dans le garage ou que tu disparais devant une mauvaise série télé qui t’intéresse pas. Dude. Si tu penses que la femme pis l’homme sont égaux pis que t’es pour l’égalité des sexes, c’est le temps de sortir ton linge à vaisselle pis faire un homme de toi.

T’sais, quand tu réussis pas à viser le panier à linge sale avec ta vieille paire de bobettes pis tu te dis que c’est pas grave, ben tu commets une grave erreur. T’as pas l’ombre d’une idée de ce que tu viens de provoquer en dedans de ta blonde. Écoute, c’est une tempête, c’est un tsunami. Ta blonde est en tabarnak. C’est rien qu’une paire de boxers sale que tu te dis ? T’as ben raison. Mais dans les faits, c’est la septième cette semaine, la trentième ce mois-ci, la trois-cent-soixante-cinquième cette année pis la mille huit cent vingt-cinquième  depuis que vous êtes ensemble. Ça fait que ça se peut qu’elle soit un peu irritée, t’sais. C’est la même affaire pour tout ce que tu laisses traîner parce que c’est rien « qu’une petite patente ». Toutes les petites patentes qu’elle ramasse derrière toi depuis un an ne rentreraient même pas dans la maison tellement qu’y’en a. Penses-y.

Ça fait que c’est ça. J’espère avoir pu éclairer ton bonheur conjugal.

Pis si le chapeau te fait pas, ben je te lève le mien pis je te fais un gros highfive.

 

logo parfaite maman cinglante

Une réflexion sur “À toi, le père pas trop moderne

  1. Isabelle Répondre

    Je suis tellement contente des nuances dans cet article ! C’est vrai qu’il y a un paquet de pères égocentriques . Je sais . J’ai eu deux enfants avec l’un d’eux ….
    Mais pour ceux qui font leur job de pères : Bravo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *