La nouvelle blonde de papa

stepfamily concept

Je ne sais pas partager, mon bébé. En fait, oui je sais partager, mais je ne sais pas te partager. Tu sais même quand on est grand, on apprend. Chaque jour, on apprend de nouvelles choses et on travaille sur soi. De plus en plus avec l’âge, on comprend que parfois, on ne peut pas contrôler l’incontrôlable. Dont le fait que papa ait une nouvelle blonde et que tu l’aimes. Dans mon cœur de maman, le fait que tu en aimes une autre me fait un peu mal. Mais je dois apprendre à l’accepter et surtout, je dois apprendre à te partager. Parce qu’un jour, tu seras un adulte et je devrai aussi te partager avec une autre.

Papa s’est fait une nouvelle amoureuse, tu as bien vu que maman ne l’aimait pas beaucoup. Mais, tu sais, nous les adultes, parfois on juge vite, trop vite. Maman ne la connaît pas, elle sait juste que tu vis avec elle et qu’elle t’aime beaucoup. Elle sait que tu as beaucoup de plaisir quand tu vas la voir avec papa. Et maman est jalouse. C’est pas une superbe qualité d’être jalouse, mais j’assume qu’avec mes enfants, je suis jalouse. Maman va travailler fort, très fort parce que je vois bien qu’elle t’apporte plus de bien que de mal. Je vois bien qu’elle complète mon absence les semaines que tu es avec papa et qu’elle s’occupe bien de toi.

Maman ne veut pas que tu t’en veuilles d’en aimer une autre. Tu dois l’aimer et l’apprécier car elle fera partie de ta vie désormais et tu n’y peux rien. Mais par contre, tu peux continuer à tout me dire, tout me confier, personne n’en saura rien.  Oui, tu as le droit de l’aimer et tu n’es pas obligé de me dire que je suis celle que tu aimes le plus entre les deux car il existe plusieurs sortes d’amour. Mais ça, tu vas l’apprendre à grandissant. Qu’on peut aimer deux personnes très fort, mais de façon différente. Parce que l’amour ça ne se quantifie pas mon bébé. Tu n’as pas à diviser ton cœur en deux, trois, quatre ou cinq pour aimer les gens. Tu peux juste les aimer pour ce qu’ils sont et voilà.

Promis, maman va apprendre à connaître la blonde de papa sans la juger. Parce que juger les gens, c’est les condamner avant même qu’ils n’aient ouvert la bouche. Et ça c’est mal. Maman le sait. Alors oui, tu peux l’aimer mon bébé, de tout ton cœur si tu veux, tu peux apprendre à lui faire confiance et à parler avec elle, tu peux lui partager tes exploits et tes peurs. Ne te sens pas déloyal envers moi car une maman a compris qu’une maman ne se remplace pas. Et que jamais personne d’autre ne pourra combler cette petite parcelle de bonheur dans ton coeur qui n’appartient qu’à nous.

Audrey Latour
AUDREY LATOUR/td>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *