Les 12 meilleurs conseils d’une mère indigne

shocked woman

Cet article fait suite au billet Les 15 vrais bons conseils d’une mère indigne.

T’es une mère pas une sainte. Ça fait que v’là douze bons conseils pour traverser la maternité en conservant tout tes membres et l’ombre de ta patience.

#1  Slaque les cours et activités en tout genre

Tu te plains à qui mieux-mieux que ta vie vire à cent milles à l’heure depuis la naissance de tes p’tits pis qu’il te semble que t’as même pu le temps de respirer entre deux brassées ? Commence donc par slaquer les cours et les activités en tout genre. C’est vrai que tes p’tits ont besoin de découvrir leurs passions, de se dépenser et de se réaliser. Mais est-ce que ça nécessite forcément que tout le monde doive courir à la semaine longue à l’année longue, été comme hiver, entre le retour de la garderie, le souper, le cours de soccer du plus jeune, le cour de dessin de ton aîné pis la sortie éducative du samedi matin ? Penses-y.

#2  Fais une croix sur ta maison propre

Le jour où tu vas arrêter de capoter avec les graines en dessous de la table de la cuisine, tes trois paniers de linge sale pis le lave-vaisselle paqueté depuis trois jours, ça se peut que t’aperçoives un halo de lumière au-dessus de ta nouvelle vie qui commence. Enjoy.

#3  Délègue

Arrête de regarder ton chum avec une face de carême parce qu’il n’a pas deviné ce que tu aurais peut-être aimé qu’il fasse pis délègue. Dis au revoir à l’amertume pis salue ta vie conjugale qui rembarque dans le ring après une couple de mois d’absence.

#4  Adopte les plats congelés pis arrête de capoter avec le McDo 

Tu veux ce qu’il y a de mieux pour tes p’tits pis c’est tout à ton honneur. Mais adopte donc les plats congelés quand tu arrives en retard du bureau avec les p’tits. Pis en l’absence de plats congelés, c’est ben correct d’aller faire un tour chez McDo. En prime, pendant le temps que les p’tits joueront dans les jeux, t’auras tout le loisir de prendre une grande respiration, boire un café chaud pis scroller ton fil d’actualité Facebook.

#5  Fais un deuil des kits assortis

Tes p’tits ne descendent pas de Jean Airoldi pis il est possible qu’ils soient daltoniens. Fais ton deuil des kits assortis quand c’est eux qui choisissent leur linge le matin. Tes yeux qui saignent te remercient.

#6 Accepte les bienfaits du iPad et de ses dérivés

Tout est dans la modération, t’sais. Mais le iPad, la tablette pis la télé sont tes amis. Ne les renie pas. Accepte leur coup de main salutaire quand t’as les deux mains dans le steak haché à cinq heures le soir.

#7  Établis une zone sinistrée

Ta progéniture a les yeux brillants pis tu sens qu’elle a franchi le cap acceptable de la fatigue ? Elle crie à qui mieux-mieux pis elle rit fort ? Propose à ta gang d’aller jouer dans une pièce fermée loin de tes oreilles le temps de te faire à l’idée que ça se peut que tu passes une journée de m*rde. L’acceptation est la première étape à franchir pour te rendre jusqu’à huit heures à soir.

#8  N’hésite pas à te replier

T’as mal à la tête ? Tu sens que ta patience arrive au boutte de son bout ? Tu craques ? Hisse le drapeau blanc, mets-le bien en évidence pour que papa le voit pis replie-toi. Dans ta chambre, dans la salle de bain, où tu veux. Mais replie-toi. Pis reste cachée aussi longtemps qu’il le faudra pour que tu sentes l’humeur te revenir.

#9  Oublie les nuits de sommeil de huit heures d’affilée

Faire son deuil des nuits de sommeil complètes, c’est te donner une chance d’arrêter de te lever en beau maudit matin après matin.

#10  Rappelle-toi fréquemment qui sont tes alliés

Le vin. Le chocolat. Le gâteau. Le café. Les chips. Choisis tes alliés. Et dans les moments de grande noirceur, rappelle-toi qu’ils t’attendent à huit heures à soir.

#11  Rappelle-toi que toutes les journées ont une fin

La journée te rentre dedans ? T’es levée depuis cinq heures pis tu te demandes comment tu vas faire pour passer à travers ? Je ne sais pas comment tu vas t’en sortir mais tu vas voir le bout de cette journée-là parce que toutes les journées ont une fin. N’oublie jamais ça.

#12 Donne-toi le droit à l’erreur

On va se le dire, en tant que mère, tu ne sais pas ce que tu fais. Ton p’tit n’est pas venu avec un manuel d’instruction et tu n’as pas suivi de formation parentale. Ça fait que tu vas te tromper. Souvent. En fait, ta parentalité, c’est un essai-erreur en continu. Pour toute la vie. Ça fait que donne-toi le droit à l’erreur tout de suite.

De rien.

logo parfaite maman cinglante

Une réflexion sur “Les 12 meilleurs conseils d’une mère indigne

  1. Julie Répondre

    Oh Wow! Je suis maman de quatre fantastiques et le texte est vrai à 100% Merci tellement de nous dire ces vérités!!!😆

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *