La femme frustrée qui se cache en toi

furious woman showing fist

Admettons qu’on prendrait deux minutes pour se jaser, pour se vider le cœur. Admettons qu’on prendrait un verre ensemble et qu’on parlerait de toutes les frustrations qu’une femme peut vivre ? Parce qu’on doit se l’avouer, il y a des jours où une femme frustrée se cache à l’intérieur de chaque mère comblée.

T’sais, ces matins où le réveil est brusque, que t’es pressée et que tu n’as pas le temps de boire ton café ?
T’sais, quand t’as l’impression que ton chum ne t’écoute pas à moitié ? Que tes histoires ne semblent pas l’intéresser ?
T’sais, ces moments où tu es enfermée au travail, mais que tu tout ce que tu voudrais, c’est partir très loin dans la forêt pour avoir la paix ?
T’sais, quand tu es désespérée par tes seins déformés par la maternité mais que tu n’as pas une cenne pour calmer cette idée de te les faire remonter.
T’sais, quand bizarrement, pour une troisième fois cette semaine, c’est ENCORE toi qui changes le rouleau de papier de toilette ?
T’sais, les soirs où ton homme te fait l’amour sans que tu te sentes désirée ?
T’sais, quand t’es épuisée de ta journée et que t’aurais juste le goût de te coller et avoir quelqu’un sur qui t’appuyer ?
T’sais, les fois où l’ex de ton chum le texte ou l’appelle cinq fois d’affilée juste pour lui raconter sa vie et dire des niaiseries ?
T’sais, ces journées où t’as mal dormi, où tu sens la pression sur tes épaules, où t’aurais juste le goût de pleurer, mais où tu continues à sourire de ton plus beau sourire forcé ?
Ou encore ces matins où te regarder dans le miroir semble plus souffrant qu’une tape sur la gueule.

T’sais, quand ta seule solution pour régler toutes ces frustrations-là, c’est de prendre une grande respiration ? Viens me voir, on aura une bonne jasette.

Ça ne réglera peut-être rien au fait qu’on ne sera jamais de ces femmes qui acceptent tout  et qui ne chialent jamais, mais crois-moi, le vin sera bon.

Et si t’es encore frustrée après ça, une chose est certaine, c’est que tu seras comprise.

Tania Cousineau
TANIA COUSINEAU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *