6 points à considérer pour bien choisir le père de tes enfants

tired father with baby

Choisir un chum, c’est une chose, mais choisir le père de tes enfants, c’en est une autre! Pour t’aider un peu là-dedans, voici quelques points à considérer pour t’assurer de faire le bon choix.

#1  Est-ce que tu l’aimes au point de vouloir que sa face et/ou son caractère soient transposés sur tes futurs enfants?

Garde en tête qu’il se peut que cet enfant-là, que tu as porté et chéri pendant plus ou moins quarante semaines, sorte de ton corps sans une once de ressemblance avec toi. Ça se peut qu’il ait 100% des traits de ton chum, que les gens te demandent à quel niveau tu t’es impliquée exactement (!!), pis à ce moment-là, t’es mieux de l’aimer d’amour ton chum, parce que ça se peut que tu sois un peu frue.

#2  Le connais-tu vraiment, VRAIMENT bien?

Évidemment, tu le connais bien. Mais le connais-tu VRAIMENT bien? L’as-tu vu dans des situations extrêmes, stressantes, exigeantes? Parce qu’on va se le dire, tu connais jamais quelqu’un à 100% tant que tu ne l’as pas croisé à deux heures du matin avec un p’tit qui braille dans les bras, en carence de sommeil élevée, quand ça fait plus d’un mois que t’as pas dormi plus que quatre heures en ligne. LÀ, la vraie personnalité sort, pis quand ça va arriver, t’es mieux d’avoir déjà un petit aperçu de son tempérament en situation de crise!

#3  Est-ce qu’il a des valeurs qui se rapprochent des tiennes?

Élever des enfants, ça vient te chercher au plus profond de ton être. Ça te fait questionner la vie autrement, remettre en doute tes choix, tes peurs, tes objectifs. Si tu te pognes déjà avec ton chum pour tout et n’importe quoi, il y a de fortes chances que la situation ne s’améliorera pas avec des enfants dans le décor! Évidemment, vous ne serez jamais d’accord sur tout, mais idéalement il faut que les grandes lignes se rejoignent, parce que t’as pas envie que ta vie soit un éternel combat.

#4  Es-tu sûre que tu veux l’avoir dans ta vie pour toujours, pour le meilleur et pour le pire?

On ne se fera pas de cachettes, si jamais toi et ton chum ça ne fonctionne pas, tu vas être pognée avec pour le restant de tes jours; le père de tes enfants, c’est le seul ex dont tu ne pourras jamais te débarrasser. Aujourd’hui c’est l’amour fou, mais si par malheur vos chemins devaient se séparer, penses-tu être en mesure d’entretenir une belle relation avec lui malgré tout?

#5  Es-tu prête à dealer avec ses défauts pour le reste de ta vie?

Des défauts, on en a tous, mais on a chacun notre seuil de tolérance face à ceux des autres. Si ton chum a déjà des défauts que tu n’arrives pas à endurer, il y a de très bonnes chances que ça n’aille pas en s’améliorant une fois les enfants ajoutés à l’équation!

#6 Avez-vous la même vision d’avenir?

Décider de faire des enfants, c’est mettre en place un projet qui s’échelonnera sur minimum dix-huit ans. Si tu pars en voyage trois semaines en Italie, tu planifies tout ça pendant des mois; pourquoi on ne planifierait pas autant la venue au monde d’un être humain? Comme pour les voyages, tu ne pourras jamais tout planifier au quart de tour, mais si au moins vous vous rejoignez sur la vision d’ensemble, le trip risque d’être pas mal plus le fun pour tout le monde (y compris bébé!)

Mais même si tu as mijoté tout ça longtemps, que tu as soigneusement choisi le père de tes enfants, il est fort probable que tu le découvres sous un nouveau jour une fois les enfants venus; parfois pour le pire, parfois pour le meilleur. Mais l’important, c’est d’être capables de s’ajuster, de se parler, de s’écouter. Et de garder en tête que la première année sera sans doute la pire!

Audrey Gauthier
AUDREY GAUTHIER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *