8 astuces pour te calmer le gros nerf maternel

furious woman shouting

Ton petit vient de faire une crise de bacon en plein magasin ? Ton chaudron de patates a collé dans le fond pendant que tu ramassais le dégât de lait de ton plus vieux sur la table basse du salon ? Tu t’es obstiné pendant vingt minutes avec ta dramaqueen qui ne voulait pas prendre son bain ? Prends une grande respiration pis lis ceci. V’là huit astuces pour te calmer le gros nerf maternel.

#1  Enferme-toi dans les toilettes

La salle de bain chez vous, c’est une sortie de secours. C’est ton salut pour mettre deux pouces de distance entre toi pis tes p’tits. Ça ne coupe pas le bruit, c’est vrai. Ça ne les empêche pas de varger dedans, c’est vrai. Sauf que si tu t’embarres avec soin, que tu te bouches les oreilles et que tu chantes des chansons très très fort, tu pourras presque te croire en retraite dans un spa l’espace d’un quart de seconde. Avant que tu réalises que ce serait le temps de laver la toilette pis que ton plus jeune a encore arrosé le miroir de pâte à dent.

#2  Prends un café

C’est vrai que dans les faits, le café est supposé exciter plus qu’il détend. Mais dans la vraie vie, quand t’es une mère pis que tu dors en moyenne quatre heures d’affilée par nuit, ça prend pas mal plus qu’un café pour te mettre sur le gros nerfs. Ça fait que tout ce qu’il reste à cette délicieuse boisson chaude là, c’est la capacité de te procurer un ultime sentiment de réconfort dans la mesure où t’as la chance d’en boire au moins une gorgée pendant qu’il est encore chaud sans quoi, ça pourrait contribuer à te mettre plus en tabarouette que tu l’étais déjà.

#3  Sers-toi un beau grand verre de vin

Pas de panique, c’est clair que l’alcool ne doit pas devenir une solution à tes problèmes, que ça crée des dépendances pis que ton réflexe ne devrait en aucun cas être d’avoir systématiquement le goût de prendre un verre de vin quand la tension monte chez vous. Par contre, c’est parfaitement légitime que ça te serve de récompense suite à une longue semaine qui t’a tiré du jus. Au même titre qu’un morceau de gâteau, écouter un film collé avec ton homme ou sortir voir tes chums de filles. Pense à savourer la première gorgée parce que c’est possible que la température ait beaucoup changé quand tu auras le temps d’en prendre une deuxième.

#4  Mange des cochonneries

Tu prends la résolution de manger mieux et d’arrêter les cochonneries trois fois par semaine. Mais dans les faits, est-ce qu’il y a quelque chose de plus réconfortant qu’un sac de chips ou un paquet de biscuits à la fin d’une journée de marde ?

#5  Fais du sport

Si t’es le moindrement sportive, enfiler tes runnings et partir pour une ride d’une couple de kilomètres va assurément te remettre les idées en place et te libérer l’esprit de toutes tes pensées malsaines telles que « Pourquoi j’ai décidé d’avoir des enfants ? » et « Est-ce que je pourrais tirer un bon montant de mon cadet sur Kijiji ? ». Si le simple fait d’enfiler une paire d’espadrilles te rebute, ça se peut que faire du sport ne soit pas la meilleure alternative pour toi. Par contre, tu ne perds rien à essayer. Sentir le vent dans tes cheveux, la musique dans le piton et courir vers nulle part pourrait te procurer un grand sentiment de bien-être. Jusqu’à ce qu’une crampe te pogne dans le ventre et que tu aies la sensation que le cœur va te sortir de la poitrine.

#6  Magasine en ligne

Tu passes ta vie à dépenser pour tes p’tits et si peu à dépenser pour toi. Après une dure journée, adopte donc la devise « Je le mérite » et magasine en ligne dans le confort de ton foyer. Tu peux même jumeler cette astuce à l’astuce #2, #3 et #4 pour une expérience plus complète. Pis aye, des soldes en ligne, y’a a un pis un autre. Gâte-toi.

#7  Va faire l’épicerie toute seule

Ben oui, plate de même. Mais quoi de mieux que de respirer un grand coup dans le rack à brocoli, de flâner devant l’aquarium à homard et de t’éventer devant le congélateur à popsicle ? Moment de détente assuré.

#8  Enferme-toi dans ta chambre pis plie tes quarante-huit brassées de foncé

Y’en a qui font de la boxe pour se défouler pis toi tu peux plier du linge. Ben oui. Enfermée dans ta chambre devant une série télé que tu mets dans le piton pour couvrir le bruit des p’tits qui s’obstinent sous l’œil exaspéré de papa. T’as pas idée à quel point plier du linge peut te vider la tête tout en libérant ta fin de soirée que tu ne passeras pas avec tes quarante-huit paniers de linge propre pour une fois.

Ça fait que voilà. J’espère que t’as retrouvé un tant soit peu ton calme. Jusqu’à la prochaine de crise de bacon.

logo parfaite maman cinglante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *