Mon gars, j’en ai mon casque de répéter

woman angry at son

Mon gars,

Je répète, répète, répète. Jour après jour, tout le temps, la même maudite affaire. La même maudite consigne que tu entends depuis quatre ans. Je me surprends souvent à ne pas plus pogner les nerfs à force de répéter. Y’a de quoi devenir folle et je me passe souvent la réflexion que c’est possiblement un miracle que je ne le sois pas encore. Comme quoi c’est la preuve que les miracles existent, ou bien il est physiquement impossible de devenir fou au bout d’interminables séances de répétage qui débute le matin, se termine le soir et recommence sans cesse tous les jours.

« On ne saute pas sur le divan », je te le répète depuis que tu as un an. Tu en as aujourd’hui cinq et je le répète encore. Encore et encore au moins dix fois par jour. J’ai fait des variations sur le même thème : « On s’assoie tranquille sur le divan ! », « Pourrais-tu ne pas sauter sur le divan s’il-vous-plaît ? », « Le divan c’est fait pour s’asseoir, pas sauter de dessus. », « Ça fait trois fois que je te dis, si tu sautes encore sur le divan tu vas dans ta chambre. »,  « Saute donc plus sur le divan ! », « Est-ce que tu penses que tu as le droit de sauter sur le divan ? ». Peu importe comment je le dis, les mots, le ton que j’utilise et bien, quatre ans plus tard, tu sautes encore sur le foutu divan. Comme si pendant la nuit quelqu’un te passait l’effaceur magique dans le cerveau. Comme si la nuit était suffisamment longue pour te faire oublier complètement les règles de la maison. Les enfants, ça devient amnésiques pendant la nuit. Je pense même proposer un sujet d’étude scientifique à une faculté de sciences universitaires, parce que visiblement, c’est ce qu’il se passe.

Je te répète sans cesse tout ce que je veux qui soit minimalement respecté dans ma maison. Je choisis mes combats parce que sinon je devrais arrêter de travailler pour répéter à temps plein. Je pourrais en faire une profession. Je suis devenue une référence pour ce qui est de l’habileté à reformuler une phrase. J’en peux juste pu, et je ne parviens pas à comprendre comment on peut encore ne pas écouter une consigne quand ça fait minimum cent mille fois que je la répète.

Bon, j’ai tout considéré. Peut-être que tu as un problème d’audition ? Peut-être que tu as un trouble quelconque de la pensée qui fait en sorte que tu présentes une réelle difficulté de compréhension ? Pourtant non parce que tu comprends du premier coup les autres consignes telles que : « Viens souper » », « Met tes souliers » ou « Viens prendre ton bain s’il-vous-plaît. ». Peut-être que tu ne sais pas ce que le mot « divan » veut dire ou « saute » ou « ne pas ».

J’ai tout fait et pourtant c’est tout le temps à recommencer.

Mon garçon, je sais que tu es normal t’sais, dans le genre que tout va relativement bien et que comme bien d’autres enfants, tu n’écoutes pas tout le temps (genre souvent) les consignes plates qui t’interdisent certaines choses. Je dois donc me faire à l’idée que je vais répéter, répéter et répéter encore. Je me dis que lorsque tu seras devenu un ado boutonneux, je ne peux pas croire que tu vas encore sauter sur le maudit divan; je t’imagine plutôt t’effoirer de tout ton long nonchalamment dessus. Je me dis que le jour où cela se produira, je pourrai ouvrir le champagne et porter un toast au fait que tu viens enfin de respecter la consigne plate que je te demande depuis au moins treize ans.

À tous les parents, je veux ici vous lancer un message d’espoir (et tenter de me convaincre en même temps). Il ne faut pas lâcher, ça viendra. Quel que soit le combat que vous menez avec la règle à respecter que vos enfants n’écoutent pas, tenez bon. En véritable parents gladiateurs, vous viendrez à bout de ce combat ultime et un jour, vous aurez un sourire en coin lorsque vous verrez vos enfants devenus parents aller au front à leur tour pour faire respecter une règle qui visiblement ne fait pas son chemin dans l’esprit de leurs petits facilement.

Marie-Ève Baillargeon
MARIE-ÈVE BAILLARGEON

Une réflexion sur “Mon gars, j’en ai mon casque de répéter

  1. Asmae Répondre

    Hahaha ça fait 5 ans que je dis à mon fils de lever le bol de toilette et de tirer la chasse d’eau

    Miracle : il a commencé depuis la semaine passer à le faire

    Courage lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *