Les belles-mères

man and mother

Y’en a des p’tites. Y’en a des grosses.

Y’en a des ben en forme. Y’en a des molles.

Y’en a des performantes. Y’en a des pas trop travaillantes.

Y’en a des belles. Y’en a des moins sortables.

Les belles-mères.

T’sais, cette femme qui a porté ton chéri en elle pour le mettre au monde. T’sais, cette maman qui a fait de son mieux, son gros possible pour qu’il ne manque jamais de rien. Cette maman qui lui a lavé les fesses plus souvent que tu ne les verras jamais. Celle qui lui a préparé ses repas… jusqu’à ce qu’il te rencontre peut-être même.

T’sais, cette femme qui l’a peut-être un peut trop porté dans ses jupes, ton amoureux. Celle-là même qui lui rappelle encore de prendre ses rendez-vous… jusqu’à ce qu’elle sente que tu es assez fiable pour prendre le relais. Sa mère. Son modèle, son héroïne, sa confidente, la femme derrière le p’tit garçon, derrière l’homme maintenant. Ta belle-mère.

Y’en a qui s’en font une rivale. Sa sauce à spag sera toujours meilleure que la tienne et le linge plus beau quand c’est elle qui le lave. Capitule tout de suite, sinon ce sera plus vivable.

Y’en a qui s’en font une ennemie. T’sais, le nez dans vos affaires, à donner-imposer-des conseils sur le comment du pourquoi élever tes enfants, quand tu en as un à elle chez toi et on va se le dire, y reste du travail à faire! T’sais, quand sa présence devient un supplice et que tes sourires sont plus fake que blancs. Respire, tu seras une belle-mère probablement toi aussi un jour, sauras-tu vraiment faire mieux?

Y’en a qui en ont peur. Quand elle est trop parfaite et qu’elle devient un objet de comparaison, là tu tombes dans le piège de pas te sentir à la hauteur et y’a pas pire pour ta famille. Dis-toi qu’elle a une p’tite avance sur toi côté « école de la vie ».

Y’en a qui en ont peur parce que tu vois comment ton chéri d’amour parle à sa maman… t’sais, quand un p’tit gars traite sa mère comme sa servante, son employé bon marché, y’a pas ben ben de chance qu’il te traite ou te parle comme une princesse. Triste. Là, je sais pas quoi te dire d’intelligent… à part de lui remettre les deux yeux devant les trous, personne mérite ça. Ni elle, ni toi.

Y’en a qui lui sont indifférentes, dans le respect, mais sans plus. Elle fait partie de ta vie, sans elle ton homme n’existerait pas, mais qu’elle reste à deux rues ou au Mexique ne te fait pas un pli on sait où! Tant que ça se passe dans le respect, moi je dis c’est mieux que rien! Après tout, ça te ferait ben plaisir que chéri en soit là avec ta mère à toi.

Y’en a qui s’en font une gardienne de tous les moments. Elle a full temps libre et rien de trop beau pour son fils et sa progéniture après tout! Abuse pas trop de sa bonté et de sa disponibilité, ce sont tes enfants, pas les siens, elle a droit à une retraite bien méritée (en plus tu vois ce qu’elle a fait de ton chéri!)

Y’en a qui s’en font une deuxième maman, à défaut d’en avoir une ou simplement parce que ça clique. Appels, confidences, rires, conseils, soutien, la belle relation quoi! Celles-là sont privilégiées.

Elles y mettent toutes deux du sien, sans jugement et avec de bonnes intentions, une relation ça se travaille, après tout! Parce qu’on va se le dire,, un coeur de maman et un coeur de belle-maman, c’est tout aussi grand.

En passant, la mienne c’est la meilleure et elle est déjà prise.

Méline
MÉLINE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *