5 mots à ajouter à ton vocabulaire parental

pregnant woman asking questions

T’es prête comme un scout.

T’as pris tes dix-huit rendez-vous avec ton obstétricien. Tu connais la DPN (date prévue de naissance). T’as cédulé ton congé parental. La chambre est faite depuis tes vingt-deux semaines de grossesse et tu sais quelle est la date de ton shower.

T’es enceinte de ton premier bébé et c’est le plus beau cadeau du monde. Félicitations chère!

Là, tu t’appliques à lire ton Mieux-Vivre avec intérêt et c’est bien. Mais là-dedans, il y a des mots et des acronymes que tu n’y retrouveras pas. Voici une liste non exhaustive de concepts que tu  apprends au fur et à mesure de tes découvertes.

#1  Hélicoptère

Tu connais déjà la machine avec des hélices que TVA utilise à chaque catastrophe naturelle mais le concept de «Parent-Hélicoptère» t’est étranger ? Le Parent-Hélicoptère est, selon Wikipédia, un parent qui « plane » au-dessus de son enfant pour le diriger vers le « meilleur » avenir qui soit, ou encore qui vole à son secours dès qu’un problème se présente. C’est le parent qui va se plaindre au directeur parce que son kid n’a pas eu une bonne note à son examen de français et blâme la prof d’être mauvaise. Ou bien le parent qui demande au CPE un changement de groupe du petit William parce qu’il est trop tannant et qu’il influence négativement son petit prince. Le Parent-Hélicoptère engendre un enfant parfait, parce que lui-même est parfait.

#2  DME (Diversification Menée par l’Enfant)

Ça, en gros, ça veut dire que tu donnes une grosse tomate entière à ton bébé de six mois, tu l’observes manger pis tu t’arranges pour pas qu’il s’étouffe. C’est lui qui décide comment il veut manger et combien il veut manger. Le plus merveilleux dans tout ça, c’est que t’auras jamais à faire de purée.

#3  Portage

Le portage, tu pensais que c’était quand on fait du canot-camping pis qu’il faut charrier ton canot sur terre entre deux descentes. Mais non, pas seulement! Le portage est aussi une façon de faire des nœuds dans un foulard pour transporter ton bébé sans qu’il se déroule (le foulard) et qu’il tombe (le bébé).  Y paraît que ça aide au développement de l’enfant à plusieurs niveaux. Mais surtout, c’est que ça te libère les deux mains pour que tu puisses accomplir les trente autres tâches sur ta to-do list du jour. Sérieux, y’a même une école de portage avec des monitrices et des cours, pis toute pis toute.

#4  L’entraînement au sommeil

La Stratégie des 15 secondes? Le 5-10-15 ? Non, l’entraînement au sommeil n’est pas un langage militaire, mais presque. C’est apprendre à ton bébé à s’endormir tout seul dans son lit en le laissant pleurer sa vie, mais en allant tout de même le rassurer selon un laps de temps défini. Sincèrement, y’en a pour qui ça a bien marché et y’en a pour qui ça a été une catastrophe, à toi de voir. Mais sache une chose, nouvelle maman, c’est que ces stratégies soulèvent des passions sur le net.

#5  BABI (Bébé aux Besoins Intenses)

Si tu jases comme ça avec une maman, pis la maman se sent assez en confiance pour te confier que son bébé est un BABI, arrête toute drette-là pis fais-lui un gros câlin. Un BABI est un bébé hypersensible pour qui tout est sujet à une crise interminable : éclairage trop intense, bruit trop fort, exigeant d’être collé sur maman jour et nuit. Ce petit être semble fâché d’être arrivé sur terre. Il demande beaucoup de patience et d’amour de ses parents, épuisés et à court de ressources.  Éventuellement, ce tempérament tend à disparaître après quelques années (années!). Alors, on t’aime fort et lâche pas, maman de BABI. Le meilleur est à venir.

Comme tu peux le constater, la maternité amène avec elle son lot de choix et de conséquences. Sache que seule toi, belle maman, sauras t’y retrouver et offrir ce qui est le mieux pour ton p’tit !

Isabelle Loiseau
ISABELLE LOISEAU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *