Mon amie, mon ange gardien

two friends vinage

Je pense que la majorité d’entre nous peuvent s’entendre sur un fait. Lorsqu’on devient parents, on se rend compte bien assez vite que les choses ne se passent pas nécessairement comme nous l’avions imaginé. Dès notre plus jeune âge, on s’imagine un futur rempli d’enfants, une maison décorée comme on le souhaite, un mariage grandiose ou tout autres rêves imaginables. On se fait des idées sur ce que sera notre vie et on croise bien fort les doigts pour que tout se déroule comme dans le fond de nos pensées. Mais, ça ne se passe pas toujours comme prévu.

Je t’ai connue toute jeune, ma belle amie. Toutes les deux étions inséparables. Les multiples épreuves que nous avons vécues ensemble, au cours du temps, ont rendu notre amitié de plus en plus grande. Et puis un jour, tu es décédée. Un jour trop tôt, un jour trop triste. Année après année, j’ai appris à vivre avec ton absence. J’ai continué ma vie, mais sans jamais t’oublier. Aujourd’hui, je me demande régulièrement ce qu’auraient été nos vies si tu étais toujours là. Si nos plans du futur s’étaient concrétisés comme nous l’avions souhaité.

J’aurais aimé vivre avec toi ma première peine d’amour. Te présenter par la suite, celui qui a fait battre mon cœur à nouveau. J’aurais voulu que nous vivions nos grossesses ensemble. À chialer contre les nausées ou les chums qui n’aident pas assez. Qu’on passe des journées à manger et dormir sans culpabiliser. J’aurais aimé qu’on soit les premières présentes après l’accouchement et qu’on vive ensemble leur premier instant. J’aurais aimé qu’on soit marraines. Celles qui s’énervent avec des cadeaux trop bruyants, mais toujours présentes dans les bons comme dans les pires moments. J’aurais voulu qu’on s’appelle, lorsque les soirs de coliques, l’inquiétude nous prend. Qu’on s’appelle pour jaser tout simplement. J’aurais aimé que nos oreilles soient complices des premiers mots prononcés par nos enfants. Que nos yeux soient témoins de leurs tout premiers pas. J’aurais voulu que tu sois présente dans ma vie, encore aujourd’hui.

Malgré tout cela, je garde espoir que tu sois toujours là. Que quelque part, sans que je le sache, chacune des étapes de ma vie soit vécue à tes côtés. Car depuis maintenant treize ans mon amie, je suis convaincue que mon ange gardien, c’est toi.

Catherine Vignola
CATHERINE VIGNOLA

Une réflexion sur “Mon amie, mon ange gardien

  1. Cynthia Répondre

    Magnifique <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *