Toi, la mère, la petite reine

pregnant woman with crowned

Le jour où tu as revêtu la couronne pas du tout dorée de la reine du foyer, tu n’as pas pris le temps de t’attarder aux petits caractères. Tu as signé ton contrat d’une dernière poussée, celle qui a expulsé de ta chaleur interne ce petit être, ton bébé. Et sans même penser à lire les petites écritures, tu as pris cette petite chose enflée, ne ressemblant à personne chez vous, dans tes bras, en ton sein et ça y était, le contrat était bel et bien signé de ton âme et de ton sang.

Le plus beau contrat sans aucun doute. Le plus exigeant par contre. Exigeant signifiant ici exténuant. Exténuant avec un grand E. Parce que ce que tu savais pas et ce qui n’était pas écrit, c’est que toi, tu serais plus qu’une maman. Tu avais signé pour le gros kit, la mère : la reine du foyer.

Ce n’était pas qu’un petit contrat et tu l’as compris très vite entre deux tétées ou deux biberons, deux repas pour toi et ton homme, qui lui travaille dur. Le repas étant surtout pour lui, le lunch du chérubin étant par hasard synchronisé avec l’heure où tu as faim. Entre deux brassées de lavage, deux changements de couche, tu as appris à passer la balayeuse, frotter tes chaudrons, faire briller ton château un peu, divertir ton petit coeur, planifier les repas de la semaine et bien sûr fouiller les spéciaux pour que ça ne te coûte pas trop cher. Tu es peut-être la reine, mais tu restes en congé de maternité et ça te gruge un tas de pièces d’or, ça.

Bref, tu penses à tout, tu essaies très fort, du moins. Tu planifies tes journées la nuit, pendant tes pauses de sommeil imposées par ton petit. Tu donnes tout ce que tu as pour honorer ce titre de super maman, de reine pas de couronne (sauf si les cernes sous tes yeux comptent). Tu prends tout sur tes petites épaules. Ça roule ton affaire, il n’y a pas à dire. Tu veux aussi que ton duo amoureux survive et tu fais ce qu’il faut, dans la limite de l’imaginable évidemment. Une reine entretient son roi. Tu tiens à ce que ta famille manque de rien, que ça soit propre, pas de microbes, que la routine sécurise ton bébé. Tu fais tout ce que tu peux, tout ce que tu peux oui et des fois plus.

Parce que ton contrat à toi il est lourd, même plus que celui de bien d’autres mamans. Parce que tu choisis de te le rendre plus pesant. Tu as laissé ton besoin de perfection régner sur tes besoins de te reposer, de prendre soin de toi et d’être humaine. Et ce sera pire à chaque fois que tu signeras le contrat de maternité de nouveau par une autre dernière poussée.

Maman, assis-toi deux minutes, arrête un peu, respire, desserre les dents juste deux minutes. Enlève ta couronne, dépose-la sur la table. Tu es légère, hen? Tu es toi de nouveau.

Et tu sais quoi ? Tu es une excellente maman quand même, la meilleure. Même sans ce bling-bling sur ta tête, ta famille t’aime pareil, petite reine.

Méline
MÉLINE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *