La légalisation du pot ne gâchera pas ta vie

woman hand with cannabis

En réaction à La légalisation du pot ou une autre façon de scrapper l’avenir de ton p’tit.

Ma fille, t’es née dans un Québec en plein changement. Quand tu auras atteint l’adolescence, ça fera déjà plusieurs années que le pot aura été légalisé. Probablement que pour toi, la légalisation sera juste un concept un peu plate que ton professeur d’histoire t’obligera à étudier.

Plusieurs parents sont assez inquiets à l’heure qu’il est. J’arrive à comprendre leur inquiétude, mais je ne la partage pas. Je ne suis pas inquiète pour toi, je suis même heureuse que tu sois venue au monde dans un Québec un peu plus ouvert d’esprit.

Comprends que je ne te conseille pas de consommer. Tout comme mes parents l’ont fait avant moi, je t’avertis que cela comprend des risques non négligeables. Au même titre que l’alcool, la consommation de marijuana, même sur une base occasionnelle, comporte un risque de dépendance important.

Je souhaite que la légalisation enlève l’aspect cool  de la consommation et que les campagnes de sensibilisation rendent ta génération mieux outillée face à cette drogue. Je serai toujours honnête avec toi, je ne mentirai pas concernant mes propres expériences de jeunesse. Je voudrais juste que tu comprennes que si j’appelle certaines de ces histoires des erreurs, c’est qu’avec le recul, j’ai compris bien des choses.

Comme mes grands-parents ont dit à mes parents toutes les fois où je leur menais la vie dure, il faut que jeunesse se fasse et je vais te laisser faire la tienne. Mon cœur de mère préférerait certainement que tu ne consommes jamais, mais te l’interdire formellement serait très malhonnête par rapport à l’adolescente que j’ai été.

Alors je veux que tu saches que je serai toujours là pour parler, pour t’écouter et cela même si un soir tu rentres à la maison les yeux rouges. Je ferai toujours de mon mieux pour te fournir les meilleurs outils pour faire face aux périodes les plus difficiles de ta vie d’adolescence.

Je te rappelle, ma chérie, que tu n’as rien à me prouver; je serai toujours fière de toi. L’important pour moi, ce n’est pas les choix que tu fais; ils  t’appartiennent. L’important, c’est que tu sois consciente que les décisions que tu prends maintenant auront des répercussions sur le reste de ta vie et que tu sois prête à assumer les conséquences de tes choix.

Je souhaite du plus profond de mon cœur que tu deviennes une jeune femme équilibrée. Je tenterai toujours de t’épauler et de te comprendre au mieux de mes compétences.

Donc la première fois qu’on t’offrira un joint, souviens-toi que tu n’es pas obligée de le fumer, que tu peux dire non. Mais, souviens-toi surtout que tu auras toujours toute ma confiance, peu importe ton choix.

Mélissa Rioux
MÉLISSA RIOUX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *