Les 5 affaires que tu ne veux plus entendre quand tu te plains de tes p’tits

annoyed woman close her ears

La maternité c’est beau pis ça te remplit de bonheur. Mais des fois, ça te jette aussi par terre pis c’est ben normal; les enfants, c’est exigeant. Ça fait que ça se peut que ça te fasse du bien de vider ton sac pour exprimer comment tu te sens. Pis entre toi pis moi, c’est assez sain d’extérioriser tes émotions dans la mesure où il te reste quelque chose de bon à dire de ta journée quand tu te couches le soir. Ça fait que voici les cinq affaires que tu ne veux plus qu’on te réponde quand tu te plains de tes p’tits.

#1  T’avais juste à pas avoir d’enfant si t’es pas contente

On va mettre les choses au clair. Le fait d’avoir pris la décision d’enfanter ne vient pas systématiquement avec l’interdiction d’en avoir ton casque un bon moment donné. Premièrement parce qu’on sous-estime toutes la maternité avant de mettre bas. Pis deuxièmement parce qu’on est humain. Juste humain. La vie c’est une succession de choix, t’sais. Ça fait que si on part de ce principe-là pis du thinking qu’on ne peut pas se plaindre de ses choix, ben pu personne n’est en droit de se plaindre de rien jusqu’à la fin de ses jours. Ventiler, c’est sain. Pis c’est souvent ce qui te permet d’aller de l’avant. Ça fait que t’as parfaitement le droit de te plaindre même si t’as choisi librement d’avoir des enfants.

#2  Tu devrais pas te plaindre, y’a du monde qui aimeraient ça être à ta place mais qui ne réussissent pas à faire des p’tits

Sujet sensible. Sauf que le fait que certaines personnes ne soient pas capables d’avoir d’enfants ne change strictement RIEN aux difficultés du quotidien maternel. C’est vrai qu’il faut être reconnaissant d’avoir la chance d’avoir des enfants, mais ça se peut que tu trouves la journée longue, que tu n’aies pas de face pis que t’aies besoin de t’extérioriser si t’as juste dormi trois heures la nuit passée pour cause de gastro qui dure depuis deux jours. Pis le fait que t’as eu la chance d’enfanter ne te redonne pas les cinq heures de sommeil que t’as perdues ni ta patience.

#3  T’es en dépression, tu devrais aller consulter

C’est pas parce que tu dis que t’as besoin d’un break pis que t’es au bout du rouleau un bon soir que t’as forcément besoin de consulter. Qu’on se comprenne bien, c’est possible que ça te soit salutaire ou nécessaire, mais ce n’est pas forcément le cas, t’sais. Ça se peut que ta fatigue soit « juste » due au fait que tu n’as pas dormi huit heures d’affilée depuis deux ans pis que tu cours comme une poule pas de tête à la semaine longue. T’sais, le premier step pour feeler mieux, c’est ben souvent de jaser pour se libérer. Pas de se faire rediriger vers le psychologue le plus proche dès que t’ouvres la bouche. Toutes les mères sont vidées à un moment ou un autre de leur vie. On peut-tu arrêter de se faire croire que c’est pas normal ?

#4  Jamais je pourrais dire une telle chose de mes enfants, il me semble que quand on aime ses petits, on ne peut pas penser ça ou se sentir de même

T’as dit à la blague que tu vendrais ton p’tit sur Kijiji, que des fois tu te demandes si t’as bien fait d’avoir des enfants ou que ça t’arrive de te dire que ça serait pas plus mal d’envoyer ton plus petit dans une fusée sur la lune pis une couple de mamans te font des gros yeux pis sont ben outrées ? J’ai l’impression que lesdites mamans ont un petit quelque chose d’un peu hypocrite parce que j’ai un gros doute que ces pensées impures-là ont fort probablement déjà traversé leur esprit à elles aussi. Peut-être pas dans les mêmes mots, mais on peut-tu arrêter de jouer avec les consonnes pis les voyelles, admettre qu’on a le droit d’être à boutte une fois de temps en temps pis commencer à se supporter au lieu de se rentrer dedans ?

#5  Moi, je te réglerais ça vite, je te le dis

Quand tu vis une situation problématique avec ton p’tit pis que t’en parles pour ventiler pis pour trouver des solutions, y’a toujours quelqu’un quelque part qui prétend avoir la solution magique pis que ta façon de faire vaut pas de la shnoutte. Que t’es trop permissive, pas assez, que tu devrais mettre plus ton pied à terre, que t’établis mal la communication avec ton enfant. Un quelqu’un qui ne te connaît pas vraiment, qui ne connaît pas pantoute ton p’tit, qui n’a parfois pas d’enfant (d’autres fois oui) et qui se prend clairement pour Super Nanny plus connue sous le nom du roi ou de la reine de l’élevage des enfants. C’est correct de conseiller t’sais, mais à bas le jugement de la façon de faire des autres.

Ça fait que c’est ça. Mets ça dans ta pipe quand une maman te dit qu’elle en a son casque pis partage la bonne nouvelle pour que les choses soient ben claires avec ton entourage. Allons-y donc pour une tape dans le dos et deux ou trois bons conseils plutôt que se donner un coup de pelle en arrière de la tête.

De rien.

logo parfaite maman cinglante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *