Donne un break au père de tes p’tits

father sleeping with baby

Ma belle, ce texte-là, c’est une mise en garde pour toutes les générations à venir. C’est important pour le reste de ta vie, fait que lâche ton Messenger pis écoute-moi bien de toutes tes oreilles. T’es prête ?  S’il y a une chose qui fait l’unanimité dans le monde, c’est que les monsieurs pis les madames, c’est pas fait sur le même modèle. Les madames, elles, ont des seins pis un vagin; les monsieurs, ils ont un pénis pis des testicules. Clear, right ? Good. On est d’accord. Fait que si la nature nous a fait biologiquement différents, c’est-tu possible que les rôles parentaux qu’on a soient différents ? Y a-tu une p’tite parcelle de possibilité ??? OUI. J’t’entends me dire : « Ben oui, t’sais, moi je peux être enceinte pis pas lui.

Ben j’vais t’apprendre la nouvelle du siècle, ça dépasse ça. Les papas, c’est pas comme des mamans. Sa job, c’est pas la même que la tienne. Toi, ta job, c’est d’être une maman. Les mamans s’inquiètent, les mamans veulent que les bébés mangent bien; ça suit scrupuleusement les étapes du Mieux-vivre pis ça sait les mois de vaccination. Les papas, y ont d’autres jobs. Ils font des affaires un peu folles et un peu dangereuses. Ils habillent les enfants n’importe comment (mais y sont habillés). Ils s’énervent moins que les mamans pis non, y savent pas tant c’est quand les vaccins. Y font des repas qui contiennent pas les quatre groupes alimentaires dans un ordre et des proportions fixes. Pis y font leur job de papa ben comme il faut, pis ils prennent soin de leurs enfants pis ils les aiment.

Fait que toi, quand tu capotes parce que ton chum a mis un legging-pas-de-la-bonne-teinte à la petite pour aller à la garderie, parce que les enfants ont pas eu leur potage au kale au souper ou ben que les enfants ont eu le droit de se garrocher en bas du module au parc, quand tu lui tombes dans la face parce qu’il écoute pas scrupuleusement tes sacro-saintes consignes papales, ben, tu le gosses. Tu lui enlèves son rôle de père pis tu le remplaces par tes croyances pis tes visions maternelles. Étonne-toi pas que ça lui tente de moins en moins d’exécuter tes diktats de grande mère supérieure. Pis quand tu brailleras que ton chum fait jamais rien pour t’aider avec les enfants, ben souviens-toi en : y a quelques années de ça, tu l’as égossé.

Le meilleur moyen d’égosser son chum, c’est de ne pas le laisser être un père. Pis le meilleur moyen de se retrouver avec 90% du rôle parental, c’est d’égosser son chum. Fait que la prochaine fois qu’il te vient une remarque poche aux lèvres, ravale, pis va manger ton chocolat dans les toilettes.

Namasté, FILLE.

Maman Au Cube
MAMAN AU CUBE

8 thoughts on “Donne un break au père de tes p’tits

  1. Mélissa Répondre

    Merci ! Sérieusement , Merci ! 🙂
    Pis un autre merci de la part de mon chum , ça, j’en suis certaine 🙂

  2. Patrice Répondre

    Juste…WOW!

  3. Laurette Répondre

    Une chance que les pères monoparentaux ne soient pas de vrais gars et soit capables de penser aux vaccins, avoir du goût en terme de linge etc etc etc… Ah ben non c’est vrai. Certaines mamans n’ont pas les même principes de mode que les 3/4des autres et oublis les vaccins et les collations. Ah ben ça ne doit pas être de vraies mamans en fait… Franchement je trouve ce texte complètement à l ouest, pas parce que l on pas porté un enfant, que l on porte sa paire de boules entre les cuisses et non sous le cou que l’on (doit être)(est) dénué d’implication en ce qui concerne le bien être de nos enfants(à noté que je ne fais pas référence aux vêtements là car tout les goûts sont dans la nature). Penser aux vaccins c’est être un parent responsable, même si maman gère ou du moins essayes de tout gérer (c est souvent plus fort que nous on se persuade que ces messieurs ne sont pas capables et pourtant oui, ils le sont!!!) Elle n’est pas infaillible et cela ne doit pas empêcher l’autre parent de s’impliquer/s’inquiéter/s’enquérir des besoins de son enfant.

    1. La Parfaite Maman Cinglante Répondre

      Ce texte vise plutôt à exprimer certaines différences qu’on voit souvent entre les parents et qui peut être source de conflit et il doit être pris au second degré. Le but n’est pas de déresponsabiliser le père mais simplement de démontrer que les femmes et les hommes ont souvent une perception différente mais que chacun fait sa part à sa façon en bout de ligne.

      1. Emilie

        Je comprends tout à fait le second degré du texte mais je comprends également Laurette pcq c’est le même effet qu’il m’a fait. C’est un père frustré en fait qui me l’a fait lire… et je dois dire que lui l’a pas vu le second degré ! Ça lui a plutôt servi d’argument pour justifier qu’il n’est pas responsable – c’est la job à son ex pcq sa job à lui c’est d’amuser ses enfants !!

        Les « rôles » qui sont décrits peuvent apporter un bel équilibre à un enfant – être responsable et sage comme maman quand il faut mais tout de même lâcher son fou et ne pas trop s’en faire pour des ptits détails comme papa… Mais quand maman est à bout, quand elle prend la charge de tout pcq papa LUI il trouve pas ça important… Quand y’a personne qui s’occupe des vaccins, des fruits et légumes pis du lavage… Il se passe quoi ??

        Je crois qu’il y a place à bcp de nuance dans le texte même si je comprends très bien l’idée qu’on soit pas se poser trop de question quand on laisse pas papa faire les choses à sa façon pis qu’il se désintéresse de ses responsabilités ! Je crois seulement que ce ne sont pas des rôles mais seulement une question de respect. Y’a pas de parents parfait… mais y’a une multitude de façon d’être un excellent parent sans qu’une maman laisse un mode d’emploi qui fait la taille d’une encyclopédie 😉

        Donnez des responsabilités aux pères les moms ! Débarrassez vous de certaines tâches !! Mais de grâce dites-leur pas comment faire !!

      2. La Parfaite Maman Cinglante

        Ça me semble une excellente conclusion 😉

  4. Anne-Marie Répondre

    Je comprends le propos, le ton, la visée du texte. Mais c’est la division des rôles selon les sexes, c’est cette vision un peu archaïque, qui fait réagir. Quand je lis des textes du genre, je me dis toujours : wow, mon couple est non conventionnel. C’est vrai aussi, mais est-ce que ça se pourrait que les rôles ou les forces de chacun ne soient pas tellement une affaire de genres, mais de personnalité ? Parce que la gestion des vêtements, c’est ma force, la vigilance quant aux dates de vaccins, c’est celle de mon chum. Le bout qui me semble très valable, dans ton propos, c’est celui de la tolérance. C’est de voir arriver les enfants avec un assortiment vestimentaire et te dire : ben en tout cas, c’est original, je n’y aurais pas pensé, sans sarcasme et sans frustration parce que ça ne rencontre pas mes propres critères. Il me semble que c’est surtout ce que tu dis et là-dessus, je suis d’accord +++.

    Sur ce, bonne continuation !

  5. Marc Répondre

    Je suis père de trois enfants. À noter que pour les trois qui son de deux mère différents c’est moi qui s’en occupait la majorité du temps. Les vaccins, les rendez-vous chez le médecin bref tout la logistique. Ça veux pas dire que la mère allait pas au rendez-vous que j’avais cédulé. Tout ça pour dire quand j’ai eu le 3e la mère a voulu que je fasse tout comme elle le voulait. On ce rappel que j’avais l’expérience des deux premiers et elle aucune expérience. Donc madame donne c’est consigne (que je sais pertinament que ça marche pas). Après après plusieurs semaine le petit n’a toujours pas de routine elle arrive pas a le coucher etc. Je me tanne et je fait tout ce que j’ai toujours fait. 1 semaine après le petit dors tout seule bois a heures fixe a une routine bien établies. Bref tout ça pour dire que les mère n’ont pas la science infuse et qu’elle prendrait avantage de consulter le père et écouter ce qu’il a a dire. Des fois il a une meilleurs méthode que la mère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *