Allo, c’est moi, la maman délinquante

little kid injury

Oui, c’est moi, la maman délinquante que tu perçois peut-être comme un parent irresponsable. En fait, je suis cette mère qui fait les choses à sa façon et pas nécessairement comme il est recommandé par tous les grands de ce monde qui savent comment on devrait élever ça, des enfants. Tu sais, ces gens qui savent quoi faire en mille étapes faciles pour préserver ta progéniture de tous les dangers ?

Moi, je suis cette mère qui ne préserve pas ses enfants de grand-chose. Je suis cette maman délinquante qui détourne parfois les règles, lois et recommandations pour faire comme bon lui semble. Bien sûr, il y a des risques associés à cela, mais je les connais et je suis prête à les prendre. Pourquoi ? Parce que moi-même j’ai survécu à la vie; j’ai trente-cinq ans et je me suis rendue jusqu’ici en vie et en parfaite santé.

J’ai survécu à la vie sans être installée, dès ma naissance, dans un siège d’auto. Je me suis rendue à l’âge adulte sans porter de casque de vélo ou de ski. J’ai fait de longs trajets en voiture sans ma ceinture de sécurité. J’ai traversé le chemin sans regarder des deux côtés de la rue.  Je me suis perdue dans le bois avec des amies et retrouvé mon chemin sans même que ma mère sache où je me trouvais. J’ai récupéré mon frère qui a coulé sous la glace de la piscine en milieu d’hiver. J’ai consommé de la drogue qui m’a fait halluciner et j’ai eu des relations sexuelles non protégées. Et vous savez quoi ? J’ai survécu. J’ai survécu à mon enfance, mon adolescence et je peux dire que je parviens assez bien à survivre à l’âge adulte.

Mes expériences, mon vécu et ma façon de voir la vie peuvent expliquer pourquoi je suis devenue ce modèle de mère délinquante. En fait, je reproduis essentiellement ce que j’ai appris. Cependant, il y a trente ans, les parents étaient pas mal tous pareils et aujourd’hui, dans notre société aseptisée où la prévention et la prudence sont devenus sacrées, je suis un modèle de mère marginal et contesté.

Parce que chez nous, on récupère et mange la nourriture qui tombe par terre. On ne se lave pas nécessairement les mains avant chaque repas, et on ne se brosse pas toujours les dents après le souper. Parce que chez nous, des fois, on ne met pas de tuque l’hiver et les enfants ne portent pas de casquettes ou de chapeaux pour se protéger du soleil. Ici, les enfants s’assoient parfois sur le siège passager de la voiture et ont quitté leur siège d’auto possiblement beaucoup trop tôt. On ne les suit pas dans le derrière à chaque fois qu’ils font un pas à l’extérieur. Les enfants traversent la rue, font du vélo sans casque et rentrent parfois le soir seulement quand il fait noir.

Ici, des fois, on prend un verre solide pendant que nos minis font dodo et que nos capacités parentales sont en dessous de zéro. On a présenté les aliments à nos bébés comme ça nous tentait sans suivre les étapes du Mieux-Vivre. Chez nous, il n’y avait pas de barrière accrochée sur le bord du lit quand ce fut le moment de faire la transition de la couchette. Oui, ils se sont péter la margoulette par terre. Ils sont aussi tombés en bas de la table, du divan, de l’escalier et j’en passe. Oui, ici les enfants tombent, se font mal, se lèvent et continuent d’expérimenter la vie. Visiblement ça va bien puisqu’ils sont toujours vivants, ils sont eux aussi des survivants de la vie humaine.

Tu vas peut-être me trouver irresponsable. Je le suis peut-être par moments, mais je l’assume aussi pleinement. Je préfère agir parfois de cette façon que de vivre ma vie en craignant toujours le pire. Je ne possède pas les gènes de la mère poule et mes petits ne sont pas sous mes jupons. Je ne considère pas pour autant que j’expose mes enfants à des dangers épouvantables. Est-ce que je suis une bonne ou une mauvaise mère ? Et bien, je te laisse pleinement le plaisir d’en juger.

Alors, d’autres mères délinquantes dans la salle ?

La Collaboratrice dans l'Ombre
LA COLLABORATRICE DANS L'OMBRE

6 thoughts on “Allo, c’est moi, la maman délinquante

  1. Manon Répondre

    Si tes enfants ont appris à survivre à tout ça, c’est probablement parce que tu n’as jamais eu de dénonciation faite à la DPJ sinon crois moi tu les aurais perdu pour risque de négligence. C’est comme ça aujourd’hui au Québec. On a une quantité phénoménale de juge parmi la population qui prend un malin plaisir à dénoncer parce qu’à leurs yeux ça n’a pas de « bon sens »

  2. Ariane Répondre

    100% d’accord avec toi. Je m’assume en tant que maman pas hyper protectrice et je ne me considère pas du tout comme un mère indigne, n’en déplaisent aux mamans poule de ce monde.

  3. lyne baron Répondre

    a trop couvrir on en fait des enfants non débrouillard , faut qu il fasse leur apprentissage , les découvertes , bien sur tt en sécurité, mais tomber en faisant de la bicyclette , c est normal , tomber en courant également ect….

  4. Andréanne Répondre

    Mes garçons de 6 et 9 ans se lèvent seuls la fin de semaine (vers 6h00) et font leurs vies d’enfants jusqu’à ce que nous, les parents, nous nous levions (vers 8h-9h00). Il regardent des dessins animés débilitants à télétoon et mangent des biscuits au chocolat en cachette, entre autre chose. Ce n’est pas très nourrissant, ni pour le corps, ni pour l’esprit, mais ça nous permet de faire une mini grasse matinée et, eux, ils ont un plaisir fou et garderont, j’en suis certaine, un merveilleux souvenir de ces matins de liberté. Je pense que chaque maman (et chaque enfant !) gagnerait à être délinquante de temps à autre.

  5. Nancy St-Pierre Répondre

    J’adore j’en suis une

  6. Jenny Répondre

    Maman de 4 ans enfants, 2 filles de 12 et 9 ans et 2 garçons de 8 et 6 ans et …. Je suis une maman délinquante et j’en suis fière. Un enfant ça doit être capable de vivre sa vie d’enfant, de rire, de bouger, d’avoir les genoux écorchés pcq il a tombé en vélo. Les enfants ont besoin d’explorer et de vivre a fond. cela ne fait pas d’eux des délinquants en devenir bien au contraire. tant mieux pour celles qui se sentent bien à surprotéger et à vérifier les milles et un geste de leur enfant mais moi je suis comme je suis et mes enfants m’aiment comme ça 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *