La revanche de papa : je voudrais que tu arrêtes de grandir

father with little girl

J’ai plein de choses à t’apprendre, à te montrer. J’essaie depuis peu de te faire comprendre le temps, les jours, les heures. Drôle est que l’ironie m’est palpable, moi qui essaie d’arrêter, de figer le temps.

Je voudrais que tu arrêtes de grandir, que tu restes le petit humain pur que j’aime tant. Je sais que chaque étape est plus stimulante que la précédente certes, mais elles se suivent et se bousculent tout de même trop vite.

Je voudrais que tu arrêtes de grandir.

J’aurai le temps de me préparer à ton adolescence, à tes barrières et tes hormones que toi-même ne comprendras pas toujours, mais aujourd’hui j’apprécie la vie que l’on partage.

Je me suis longtemps battu contre l’érosion de ma jeunesse, mais hélas, à ton arrivée, du haut de mes trente-trois ans, j’étais une grande personne qui avait oublié avoir déjà été enfant.

Vivre ma vie devant toi, c’est revivre mon enfance, c’est redécouvrir les étoiles, c’est cueillir les pissenlits pour faire des bouquets de fleurs, c’est redécouvrir plein de petits bonheurs si simples que j’ai peur qu’on oublie ensemble quand tu seras grande.

Je voudrais que tu arrêtes de grandir.

Je voudrais que tu ne vois pas le noir et le gris, toi qui ne vois la vie qu’en couleurs. Je voudrais te cacher la jalousie, la méchanceté, la négativité, la violence. Je ne pourrai pas quand tu seras grande.

Je voudrais que tu arrêtes de grandir.

Je voudrais saisir le temps, le figer avec toi, que je reste ton héros. Je voudrais que mes bras puissent toujours te lever et te lancer plus haut dans les airs quand tu le demandes, que tu ne cesses un jour de le demander. Je voudrais que dans ces bras, tu continues de te blottir quand tu as peur ou quand tu as mal.

Je voudrais que tu arrêtes de grandir.

J’ai vieilli d’un bond avec toi; forcément je suis plus adulte qu’avant. Mais j’ai aussi rajeuni avec toi, si étrange que cela puisse paraître.

Ma tête est plus vieille, mais mon coeur est plus jeune.

Je voudrais que tu arrêtes de grandir.

Parce que j’ai peur aussi que ton admiration et ton amour ne s’effritent à voir, comprendre mes erreurs et mes faiblesses que tu ne vois pas encore.

J’ai hâte de te voir grandir et mûrir en la femme exceptionnelle que tu seras. Tu es sur la bonne route et je te guiderai aussi longtemps que je pourrai.

Mais ne grandis pas trop rapidement.

Je ne suis pas encore prêt.

Louis-Philippe Couto
LOUIS-PHILIPPE COUTO

Une réflexion sur “La revanche de papa : je voudrais que tu arrêtes de grandir

  1. Julie Caissy Répondre

    Wow! C’est si beau….petite larme juste avant mon vol et encore plus hâte de revenir pour embrasser mon fils

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *