L’inégalité homme/femme, ou pourquoi ton chum passe toujours pour un héros quand il fait les mêmes shits que toi

shutterstock_520557685

On va se le dire, l’égalité homme/femme, c’est encore un beau mythe; on sent l’amélioration, mais on n’y est pas encore. Ça viendra, ça viendra les filles, mais pas aujourd’hui. Pis encore moins en matière de parentalité.

Parce qu’on va être honnêtes, ton chum, il va toujours passer pour un héros quand il fait des shits que tu fais aaaaall day long sans que personne te lance des confettis pour autant. Pis ça ben, malheureusement, on est toutes un peu coupables pour ça.

Tu veux des exemples? En v’là.

Tu vas à l’épicerie, seule (ALLELUIA!). Pendant que tu trottines dans les allées comme Dorothée sur la route de briques jaunes (calme-toi fille, t’es pas à Punta Cana, t’es chez Provigo!), tu tournes le coin et aperçois un papa avec deux marmots parkés dans le panier. Pas de maman. En plein contrôle de la situation. À go, tu tombes en pâmoison toé chose. « Wooow un papa qui donne un break à maman! Il sort seul faire l’épicerie avec non pas un, mais DEUX enfants! Mon héros! » En le croisant, tu lui offres ton sourire le plus sincère afin qu’il sache que wow, vraiment, bravo pour ton implication buddy!

Même scénario, une semaine plus tard : épicerie, seule, route de briques jaunes pis toute. Tu croises une maman, maquillée & même pas habillée en mou, avec deux enfants qui savent se tenir, parkés dans le panier. Les trois ont l’air d’avoir du fun et rigolent en choisissant des céréales. Aucune larme. Aucun cri. Aucun morvillon sur aucun nez. Juste une maman & des enfants de bonne humeur. Ta réaction? Niet. Zéro. Nada. Si t’es dans un bon mood, tu leur fais un sourire (parce que quand même, depuis que t’as des enfants, tu t’émeus un peu devant ceux des autres!), mais pas de pâmoison, pas de high-five, A-RIEN.

Second exemple, plus près de toi un peu.

T’as un 5 à 7, ton chum est seul à la maison avec les enfants pour la soirée. Quand tu arrives à 10h (quoi, tu étires jamais tes 5 à 7 toi?), la maison est spic & span, les p’tits ont mangé un repas équilibré, ont pris leur bain, se sont couchés tôt et ton chum a tout ramassé avant de s’effoirer sur le divan en t’attendant. On s’entend : nourrir, laver & coucher les enfants, ça fait partie des tâches de base d’une maisonnée, mais toi, t’es émue. Aux larmes, presque. Parce que dans toute ta mauvaise foi, t’avais un peu pensé arriver dans une maison en bordel et devoir ramasser les restes du souper qui traîneraient sur la table avant de toi-même pouvoir penser à te mettre au lit. Tu dis merci à ton chum, tu le trouves merveilleux et t’as presque envie de lui fabriquer sur-le-champ un trophée de père & mari de l’année.

Mais toi, dans le fond, c’est ça que tu fais chaque soir (ou presque), pis personne t’accueille avec une haie d’honneur! Ton chum qui fait des tâches qui te sont généralement attribuées = héros. Toi qui fais les mêmes tâches = mère.

C’est injuste, vous trouvez pas? Pis il me semble que c’est de notre faute à nous, les filles, parce qu’un gars s’émeut pas devant une maman à l’épicerie avec les kids, mais pas plus devant un papa à l’épicerie avec les kids! C’est un peu nous le problème; on dirait que la solidarité, c’est pas toujours la qualité numéro un des mamans envers les autres mamans, mais ça devrait!

La maman à l’épicerie avec ses enfants qui savent se tenir? Fais-lui un high-five! Celle au magasin qui gère une crise du bacon? Une petite tape dans le dos! Celle au resto avec ses trois enfants de moins de huit ans? DONNE-LUI UNE MÉDAILLE MAN. Pis une couronne. Rien de moins.

Ça fait que go les moms, supportons-nous! Parce qu’on va se le dire, élever une marmaille, c’est la plus grosse job que tu vas avoir dans la vie, mais c’est probablement celle pour laquelle tu vas le moins recevoir de feed-back positif. Donc si au moins entre moms on s’en donne un peu, ce sera déjà ça de gagné, non? ✌

Audrey Gauthier
AUDREY GAUTHIER

4 thoughts on “L’inégalité homme/femme, ou pourquoi ton chum passe toujours pour un héros quand il fait les mêmes shits que toi

  1. Gangster Taquin Répondre

    hahahaha J’adore ta plume. Ton texte est drôle et clever. Props!

  2. Kevin Bergeron Répondre

    Bonjour, je comprends votre texte. Je peux vous dire que l’inverse est aussi vrai. Il arrive que s’est ma femme qui passe la tondeuse, lave la voiture ou même prépare les vélos avant une promenade. À chaque fois je suis fière d’être avec elle et on va se le dire cela emoit un peu. Je fais parfois des tâches de « femme » et elle fait des tâches d’homme. C’est ça l’égalité. Et quand tu le vie et le réalise, s’est très beau.

    1. Celine Répondre

      En fait, l’égalité, et je devrais plus parler d’équité ici, c’est de s’accorder ensemble sur l’équilibre de la charge mentale. Parce qu’on se le cachera pas…C’est mentalement bien plus épuisant de jongler avec le calendrier des rdv médicaux, de l’école, du parascolaire, de gérer le menu de la semaine tout en même temps, que de passer la tondeuse, laver la voiture ou sortir les poubelles. C’est plus demandant physiquement certes, mais c’est certainement pas ce genre de tâches qui épuisent les mères. Car ça se passe à un autre niveau. Et les skills de gestion que ça exige, ben c’est grâce à la pratique régulière que tu vas les acquérir. Parce que bien franchement j’ai été capable de sortir des poubelles et de laver une auto avant l’âge de 13 ans. Je doute que gérer une famille s’apprenne aussi facilement. Et ça devrait être partagé par les 2 parents peu importe le sexe 😉 La charge mentale, c’est elle la clé 😉

  3. Karine Répondre

    « Ton chum qui fait des tâches qui te sont généralement attribuées = héros. Toi qui fais les mêmes tâches = mère. »
    Bah! Je veux pas parler dans le dos de mon chum-que-j’adore là! Mais câline que c’est vrai. Combien de fois j’ai entendu du monde dire « Wow! Il ramasse le souper ton chum! » Et moi, chaque fois que quelqu’un dit ça, ça m’énerve au plus haut point!
    Ben oui, il sait laver le comptoir mon chum. Il sait même plier les draps contours. NO BIG DEAL! On a fait des kids ensemble, je travaille plus que n’importe quelle mère (pas sage-femme!) que je connais, il est donc NORMAL qu’on partage les tâches! Elle est où notre tape dans le dos nous les femmes!
    En plus, ils ont des sourires des autres filles quand ils font l’épicerie avec les kids. Imagine!
    Vraiment, ce texte je le trouve cool!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *