Au secours, mon enfant est un intimidateur

bully kid

L’intimidation est un sujet à la mode depuis ces dix dernières années, tout comme les iPad et les allergies exotiques. On milite pour soulager l’esprit tourmenté de nos enfants et on tente de se tenir debout en tant que société pacifique et aimante.

Pendant ce temps, dans ta maison, c’est l’anti-monde. Toutes tes belles paroles éducatives, tout ton amour infini, toutes tes notions d’experte-en-discipline-pas-trop-mais-juste-assez, tout ça, n’aura pas suffi à faire de ta marmaille des enfants respectueux et aimables comme tu l’avais rêvé. Il faut te rendre à l’évidence : quand ton threenager est devenu obsédé par le désir de se venger au moindre accroc venant des autres, quand son langage inclut des coups de poing gratuits, et quand tu remarques son sourire sadique juste après avoir assené un coup de pied au visage de son petit frère, t’as juste envie de rendre les armes. Ton chum a vécu l’enfer de l’intimidation au secondaire, tu connais les ravages psychologiques que ç’a générés. Mais jamais t’aurais pensé que cette plaie prendrait origine dans tes entrailles.

C’est plus fort que toi, ta culpabilité de mère te remonte dans la gorge, aussi acide que du reflux. Mais ça va prendre ben plus que du Gaviscon pour te soulager. Parce que ton cerveau te martèle en boucle « Mais qu’est-ce que j’ai fait de mal dans son éducation? Quel événement précis sur la ligne espace-temps aura engendré un tel dérapage? ». Ton sentiment d’échec est tellement cuisant que tu commences à douter de tes super pouvoirs d’éducatrice.

Et la peur. Cette peur grandissante du futur qui se dessine devant lui. Va-t-il devenir un autre Charles Manson ou un terroriste extrémiste? Va-t-il subir de mauvaises influences? Et si, un soir de pleine lune, les astres étaient mal alignés et il revenait chez vous accompagné de la police? Tu t’en remettrais pas.

Mais tu sais quoi?

Nos enfants, on les choisit pas, t’sais. On peut les guider du mieux qu’on peut, mais leur nature est ancrée dans leur code génétique et on y peut rien. Mère Nature a joué à la loterie et t’a tiré un lot surprise. Alors mets donc ton imperméable et laisse couler les jugements et les reproches venant de ton entourage. Fais de ton mieux, c’est tout ce qui compte. Le fardeau que tu t’es mis sur les épaules peut juste nuire à ta santé mentale et, par ricochet, à ta famille aussi. Lâche prise. Tu ne pourras pas tout contrôler tout le temps. Tu l’accompagnes, ton enfant, mais tu ne le déconstruis pas pour en faire un modèle à ton goût sur mesure.

Plus tard, tes enfants vont peut-être reconnaître ton dévouement et te diront : « Merci, maman, de ne m’avoir jamais abandonné. Grâce à tes bonnes valeurs, je suis devenu une bonne personne aujourd’hui. ». Ou pas.

Parce que ça se peut ben que ça ne vire pas comme tu le pensais.

Marie Lune
MARIE LUNE

Une réflexion sur “Au secours, mon enfant est un intimidateur

  1. Louison Tremblay Répondre

    Il faut aller chercher de l’aide. Des enfants intimidateurs et même psychopathes, ça se peut dans de bonnes familles, mais c’est rare. Il faut intervenir tôt, ne pas prendre la chose à la légère ou comme une fatalité. Des fois, la bonne volonté et le dévouement ne suffisent pas pour changer le cours des choses et il faut faire appel à des spécialistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *