La revanche de papa : le jour de l’innocence perdue

depressed man with girlfriend

« Papa, raconte-moi l’amour.»

D’accord ma petite princesse.

C’était un beau jour de Juin, t’sais, un de ces jours où les oiseaux gazouillent, où le soleil brille et où même le bruit de la tondeuse du voisin ne fait que glisser comme la pluie sur le parapluie de mon indifférence.

En fait, c’était pas le jour le problème, c’était le soir, dans notre lit,  la nuit.

Six mots… six mots qui changent une vie.

«Chéri, faut qu’on se parle.»

T’sais, le ton qui tranche ce silence de deux secondes qui suit ces mots? Ces deux secondes qui durent une éternité dans ta tête.

« J’pense que j’t’aime plus… « 

Là, c’est plus juste le ton qui tranche, ce sont des mots qui coupent comme un couteau Zwillig.

Pis la spirale part, ton ventre vire à l’envers comme quand t’étais flo pis que t’embarquais dans le condor pour la première fois. Ton souffle s’arrête, tes dix dernières années défilent dans ta tête à toute allure, tu sues, t’as le goût de pleurer, mais tu retiens tout.

T’as peur, t’as jamais vécu ça, une trahison du genre. T’sais, toi, l’innocent, tu t’es dit c’est sûr que c’était la bonne, que c’était pour toujours. La mère de tes enfants, la folle qui te fait sourire.

Pis là ça te frappe comme un dix-huit roues qui a oublié de breaker. Ta vie pis celle de tes kids, celle de ta famille, est chamboulée à jamais. Comment tu leur expliques ça, que Maman t’aime plus? Comment tu leur expliques que l’amour c’est beau pis ça mérite d’être vécu après ça ?

Vous décidez de rester quand même ensemble, que tant d’années passées à deux ne se jettent pas aux poubelles sans essayer pis t’sais, t’as quand même une famille, une maison pis un p’tit chien, pis Dieu sait que ça se sépare mal, un p’tit chien.  Pis là passent les jours pis les mois et tu restes là, assis tous les soirs à côté d’elle à attendre, à être là en attendant… à vivre en attendant qu’elle comprenne ce qu’elle vit. Qu’elle apprenne à lire son cœur.

Des jours et des mois à analyser ses faits et gestes, à me demander à quoi elle pense, à qui elle pense, à la regarder ne plus me regarder, à sentir la chaleur de son cœur s’évader, à savoir qu’elle veut s’en aller sans être capable de partir, pleurer et écrire ce texte avec elle couchée à mes côtés dans notre lit, sa main sur mon torse, mais son cœur à des années-lumière de moi.

À me poser tous les jours la question : où c’est qu’on s’est perdus ? Sur quel chemin elle s’est laissée aller et a décidé que son cœur en avait assez? Qu’est-ce que j’ai fait pour la repousser ? Pourquoi je suis plus assez?

Des soirs à lire ses yeux, plutôt à ne plus rien lire dans ses yeux. T’sais, on dit que les yeux sont le miroir de l’âme, ben depuis ce jour, j’me demande si elle a une âme parce que j’y vois plus rien; plus de feu, plus de fierté, plus de foi, plus de lois… rien.

Tu veux passer à travers comme un cave, tu veux continuer en espérant qu’un jour elle va t’aimer à nouveau.  Tu penses à tes kids, à combien tu les aimes et combien tu veux tout pour eux; combien tu veux leur donner la vie rêvée; t’sais, celle des téléromans bonbons où tout l’monde s’aime, où tout est beau, où les oiseaux font cui-cui pis y’a pas de mauvaises herbes sur ton terrain.

C’est pour eux, c’est pour eux que j’m’efforce de changer, d’essayer de devenir ce qui va lui plaire… oui, c’est pour eux. Mais t’sais, l’amour c’est pas un one-way, l’amour c’est un char qui roule à deux. Tu sens que tes roues font juste spinner, que ton moteur va caler, mais tu continues… tu continues parce que t’aimes, parce que l’amour c’est ton gaz.

Ça veut dire quoi ça, au juste, l’amour ? C’est quoi le fucking amour? Ça donne quoi d’aimer pis de tout donner pour te retrouver la gueule à terre ? Ça donne quoi de dire « Jusqu’à ce que la mort nous sépare » si on se sépare quand le cœur se meurt? Ça donne quoi de pleurer toutes les larmes de ton cœur pour finir par la voir partir ailleurs ?

Ah! oui, c’est vrai, ma petite chérie, c’est toi qui me posais la question… ben l’amour c’est ça… l’Amour avec un grand A.

Mais t’en fais pas princesse, c’est pas toutes les histoires qui finissent comme ça.

 

Philippe Ahmaranian
PHILIPPE AHMARANIAN

Une réflexion sur “La revanche de papa : le jour de l’innocence perdue

  1. maryse Répondre

    tu sais moi je l,ai vécu….c’est mon époux qui m’a dit cela il y a presque 1 ans déjà. Après 14 ans de vie commune et avec enfants …super difficile j’ai tout essayer moi aussi …mais pour ma survie physique et mentale…le divorce et demeurer seul sans lui a été pour moi la meilleure solution. Bonne chance!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *