Les vacances en famille : les 4 fausses croyances que tu entretiens année après année

kids an d mother relaxing by the pool

L’été est à nos portes pis tu es en pleine préparation des vacances estivales familiales. Prends garde parce qu’année après année, y’a une couple d’affaires qui échappent à ta mémoire. Voici donc quatre fausses croyances que tu entretiens en vivant dans le déni depuis les dernières années quand vient le temps de planifier tes vacances en famille.

#1  Tu vas te reposer

Chaque année, tu penses à ta semaine au chalet, ta fin de semaine de camping ou ta semaine à la maison avec les petits dans la piscine en te disant que tu vas enfin pouvoir te reposer. Pourtant, dans les faits, tu sais très bien que les repas pis le lavage se feront pas tout seuls, que le paquetage et le dépaquetage du char prennent une éternité pis que y’a rien de plus brûlant que des enfants qui se cherchent quelque chose à faire en vain. Même si tu prévoyais une semaine tranquille chez vous, tu vas pouvoir compter sur eux pour errer dans la maison comme des âmes perdues en quête d’une activité quelconque à faire pis ça, sans doute, ruine les quatre minutes et quart que tu t’étais permis pour boire ton café chaud entre ta troisième brassée pis la quatrième collation des p’tits avant dix heures le matin.

#2  Tu vas passer des moments magiques en famille

Tu vas assurément passer de beaux moments dont tu vas te souvenir. Mais pendant les vacances estivales, les crises de bacon, le tempérament heavy de ta drama queen pis de ton toddler, les crises de larmes exacerbées par la fatigue pis ta propre fatigue level 1000 après trois jours de camping à te lever à quatre et quart du matin ne vont pas lever le camp. La réalité de la vie de famille, en vacances ou non, ça reste la réalité de la vie de famille. Rêve pas en couleurs en t’imaginant des vacances sans anicroches, tu vas être moins déçue.

#3  Y’a moyen que ça coûte pas cher

Chaque année, t’es pleine de bonnes intentions. Tu vas louer un chalet pour épargner sur le restaurant, tu vas aller en camping juste deux jours pour ne pas faire un trou dans ton budget ou, mieux, tu vas rester chez vous pis faire des activités dans le coin. Sauf que, crois-le ou non, à la fin de tes vacances, tu vas réaliser – comme chaque année – que tes vacances t’ont coûté pas loin du double du budget que t’avais prévu à l’origine. Pis ça va se faire ben sournoisement avec une petite sortie au cinéma par-ci pis un souper au resto par-là. Crois-moi.

#4  Tu vas faire le plein d’énergie et revenir au travail ressourcée

La routine, c’est fatiguant. Les vacances, c’est bien pire. Exit le break de 8h30 à 16h00 pendant lequel tu travaillais assise dans un bureau à l’air climatisé, debout dans un entrepôt ou en arrière d’une caisse enregistreuse; pendant les vacances, tu cours à droite pis à gauche du matin au soir pis tu poses tes fesses une fois la nuit tombée seulement, entre les trois cent cinquante demandes des p’tits, le ménage, la tente à monter pis les bagages à défaire. Ça fait que cancelle le projet de revenir plus en forme que quand tu es partie; c’est à la job que tu vas faire le plein en revenant.

Ceci étant dit, malgré tout, les vacances estivales en famille sont à l’image de la maternité; elles ont souvent tôt fait de t’amener directement au bout du rouleau, mais elles comportent leur lot de magie qui te permet de vivre dans le déni, année après année, et d’entretenir cette plus grande vérité qui soit qui veut que la vie de famille soit de loin la plus belle chose du monde été comme hiver.

 

logo parfaite maman cinglante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *