Mon petit homme, j’ai besoin que tu saches aimer comme il faut

 

baby boy with mother

Mon petit homme, j’ai besoin que tu saches aimer comme il faut. Pas parfaitement non, mais avec la douceur et le respect que j’espère être capable de t’inculquer.

J’ai besoin que tu deviennes un garçon fier de toi, sans être arrogant. J’ai besoin que tu puisses écouter, comprendre, être empathique et même pleurer quelques fois.

J’ai besoin que tu ne sois pas violent (à moins bien sûr, qu’on ne te frappe en premier…). J’ai besoin que tu connaisses tes limites et celles des personnes qui peuplent ton univers.

J’ai besoin que tu rendes service, sans lever les yeux au ciel, sans attendre rien en retour. J’ai besoin que tu connaisses la valeur des choses, et des gens aussi.

Tu verras mon amour, les gens ne sont pas tous bons. Il leur arrive, par ignorance parfois, de salir le monde à grands coups de regards hautains, de remarques blessantes ou de gestes répugnants. J’ai besoin que tu apprennes à te tenir face à eux, et non parmi eux.

Mon coco d’amour, tu grandiras et je ferai de mon mieux. Malgré ton parcours différent, je lutterai pour que tu comprennes que les filles (et les garçons aussi), ne sont pas « tous pareils », que les voix des autres méritent d’être entendues et que tu peux voir le monde avec des yeux encore plus brillants si tu ouvres ton esprit.

Petit garçon, j’ai besoin que tu saches aimer doucement, que tu lui tiennes la porte, que tu lui prêtes ton manteau si il/elle a froid, que tu prennes soin des femmes, mais également des hommes. J’ai besoin que tu ne prennes pas pour acquis ton petit bonheur et que tu te souviennes toujours de qui tu es.

Par-dessus tout, mon petit cœur, j’ai besoin que tu saches que peu importe les défis qui te seront envoyés par la vie et les personnes qui l’animent, ce sont les gentils qui gagnent à la fin.

F.
F.

Une réflexion sur “Mon petit homme, j’ai besoin que tu saches aimer comme il faut

  1. Fée Répondre

    Comment dire… Ces mots sont parfaits. Je souhaite pour mon fils que l’amour, la douceur, la bonté de sa mère l’influence mille fois plus que l’agressivité, les mensonges, et l’hypocrisie de son père.

    Sois bon mon petit bonhomme…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *