À toi, ma moitié

women hug

À toi, ma moitié,

Ça fait des heures que je cherche quoi t’écrire. À chercher comment je vais te le dire. Parce que je pense tout de même qu’après toutes ces années d’amitié, tu mérites quand même de comprendre ma décision.

Je te remercie pour toutes ces fois où tu as su être présente lorsque j’avais besoin de toi.

Je te remercie d’avoir été l’épaule sur laquelle j’ai pleuré lorsque ça n’allait pas. D’avoir été celle qui a partagé mes moments de folie et celle qui a su me remonter le moral. Chaque jour, je me demande si j’ai su en faire autant.

Ma moitié, j’aimerais te dire que je suis désolée. Désolée de ne plus être capable de suivre ce long chemin déjà parcouru. Je suis désolée de te dire que j’ai pris un aller-simple sans retour cette fois-ci.

Un jour, tu m’avais dit que les gens finissaient par prendre des chemins différents, que c’est la vie qui nous mène vers une autre trajectoire. Je n’avais pas compris à ce moment-là.

Après réflexion,  je pense que ce que tu essayais de me dire, c’était qu’on était rendues au bout de notre route.

Tu sais, ma moitié, ça n’a pas toujours été facile. Et je comprends que tu n’as pas su où te placer à travers toute la petite famille que j’ai peuplée au fil du temps. Mais on a fini par se mettre de côté. J’ai tellement voulu me rattraper. Rattraper ce temps perdu. Mais je ne suis plus capable d’avoir toujours l’impression de forcer notre relation. Je suis à bout d’être dans ce même rond-point depuis trop longtemps.

Je t’écris ces quelques lignes pour te dire que tu n’as pas à t’en vouloir. Je t’écris ces quelques lignes parce que ça me soulage d’avoir enfin pris cette décision. Et je pense aussi que tu désirais le faire depuis un moment.

Je t’aime ma moitié. Merci d’avoir partagé une partie de ta route avec moi.

Julie Gagnon
JULIE GAGNON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *