Depuis que ta petite main ne tient plus la mienne

mother and son holding hand

Aujourd’hui, pour la première fois depuis que je suis ta maman, ta petite main a refusé de tenir la mienne.  Pas par caprice, simplement parce que tu n’en as plus besoin.  Ça m’a prise par surprise, j’ai failli insister.  Et j’ai pris conscience que tu n’es plus aussi petit.  Une vague de nostalgie m’a saisie jusqu’à la gorge devant ce changement qui semble en surface banal, mais qui signifie tellement.  Tellement pour mon cœur de maman qui avait oublié, ne serait-ce qu’un bref instant, que tu grandis et que tu deviens maître de ton destin.

Il me semble que c’était hier que je te serrais contre mon cœur pour la première fois.  Tu étais si petit.  Sans le réaliser,  j’ai peut-être cru que nous serions à l’abri de ce temps qui file.  Je savais bien que tu grandirais, mais je ne savais pas que cela se ferait si vite.  Et voilà que maintenant, ta petite main ne tient plus la mienne.

Depuis que ta petite main ne tient plus la mienne, je me rappelle parfois ces nuits passées à te bercer pendant lesquelles je n’osais pas bouger par crainte de te réveiller.  La moiteur de ton petit corps collé sur le mien, à respirer à la même cadence.   Tu deviens indépendant et j’en suis très fière.  Mais parfois, je m’ennuie de t’avoir dans mes bras.  Je te regarde marcher à quelques mètres de moi, et je comprends que je ne te bercerai plus jamais ainsi.

Depuis que ta petite main ne tient plus la mienne, je réalise que les étapes de vie que je croyais si lointaines arrivent plus rapidement que je ne le pensais.  Je me sens parfois bousculée, même si je sais que c’est normal que tu changes.  Je constate qu’on vit parfois notre vie comme des automates, sans s’en rendre compte.  Je me demande si j’ai assez profité du temps où tu étais petit, et je comprends que le temps continue d’avancer, qu’on en profite ou non.

Depuis que ta petite main ne tient plus la mienne, je vois un changement dans ton attitude.  On dirait que tu as moins besoin de moi.  Je sais toutefois qu’en fait, tu auras toujours besoin de moi, mais différemment.  Et c’est ce changement qui me bouleverse, car je veux être prête à assumer mon nouveau rôle auprès de toi, même si je ne sais pas encore en quoi il consistera.  Je comprends que j’ai pris pour acquise ma place auprès de toi depuis ta naissance, mais qu’arrive maintenant ce moment où je dois m’adapter.

Tout comme toi, ta petite main grandit.  Et bien qu’elle ne veuille plus tenir la mienne maintenant, j’ai confiance que je continuerai d’être là, à tes côtés, pour t’aider à faire de tes mains des créatrices de bon, de bien, de généreux.  Je suis confiante que dans quelques années, tes grandes mains voudront reprendre les miennes, ne serait-ce que pour l’instant d’une danse.  Ne serait-ce que pour l’instant d’un soutien, d’une confidence.

Depuis que ta petite main ne tient plus la mienne, je comprends que mon rôle auprès de toi sera toujours en mouvance, toujours en transition.  Je veux te dire aujourd’hui mon enfant que même si j’ai parfois le sentiment d’être dépassée par ce qui nous attend, que même si j’ai parfois les yeux mouillés de nostalgie, j’accepte ce défi avec confiance.  Je sais que je ferai des erreurs, mais je ferai toujours de mon mieux.  Et j’ai la conviction qu’en cas de doute, nous pourrons toujours quand même, toi et moi, faire un bout de chemin main dans la main.

 

Isabelle Clermont
ISABELLE CLERMONT

3 thoughts on “Depuis que ta petite main ne tient plus la mienne

  1. Anne Répondre

    Je me souviens exactement du moment où il a lâché la main et c’est exactement ce que j’ai ressenti
    Merci pour ce joli article

  2. Julie Répondre

    Magnifique……

  3. Stéphanie Répondre

    Wow, j’ai les yeux pleins d’eau.
    Magnifique texte, qui me rend nostalgique.
    Ma plus grande va commencer la maternelle dans moins d’un mois et cette étape est crucial dans la vie des enfants, mais mon cœur de maman ouf. C’est une étape où l’on doit laisser aller son enfant dans un monde de grand, du haut de leur 5 ans. C’est une superbe étape, mais en même temps maman doit encore une fois accepter que sa petite main ne tienne plus la notre.
    C’est malgré tout Une grande et belle étape de leur vie qui s’en vient.
    Vive les lunettes de soleil en cette journée de rentrée (qui approche à grand pas)👓

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *