Ta sortie tant attendue : ta préparation en 4 étapes pas si faciles

despair woman in front of closet

Ta gang d’amies et toi avez planifié une sortie de filles pis là, vous êtes toutes excitées. Tu as marqué au gros marqueur rose GIRLS NIGHT OUT sur ton calendrier organisateur de maman, tu as même osé mettre le petit collant « temps pour maman » et tu comptes les dodos qu’il reste avant la fameuse sortie. C’est à ce moment que tu deviens un peu cinglée (juste un peu, t’sais) et tu te mets à penser à ce que tu vas bien pouvoir porter. Parce que t’sais, nous les mères, on a jamais, je dis bien JAMAIS rien à se mettre et les rares fois qu’on sort (la dernière fois, c’était il y a six mois pour le quatre-vingtième anniversaire de ta grand-mère) ben tu veux te gâter et avoir un nouveau kit, des nouveaux souliers et pourquoi pas des nouveaux cheveux et une nouvelle couleur de manucure ?
Ça fait que le jour approche et tu te décides à aller magasiner et tu reviens avec le kit parfait.

Le jour J arrive enfin et tu as du pain sur la planche. Tu mets de la musique pour te motiver un peu et BOUM, les problèmes de la préparation de la femme fatale te frappent en pleine face.

#1  Ton kit

Jupe ou robe ? Jeans ou legging ? Camisole ou tee-shirt? T’as beau avoir magasiné et trouvé LE kit que tu croyais parfait parce qu’il t’allait comme un gant dans la cabine d’essayage, quand tu l’enfiles le soir-même et que tu te regardes dans le miroir, tu te demandes ce qui t’a pris de l’acheter. Tu commences donc à vider ta garde-robe au complet pour trouver quelque chose dans quoi tu te trouves belle et on va se le dire, que tu seras un minimum confortable. Tu finis par mettre ta vieille paire de jeans trouée (que tu mets toutes les fois que tu sors de chez vous) avec la camisole que tu as achetée en deux secondes et quart dans une boutique de linge pour la famille il y a trois semaines.

#2  Les souliers

Après avoir finalement choisi ton kit, arrive le problème des souliers. La paire que tu avais achetée pour aller avec le nouveau kit que tu as lancé au fond de ta garde-robe prend le bord parce qu’elle ne match plus avec ce que tu portes maintenant. Alors tu passes en revue tes cinquante paires de souliers, tu constates que la moitié d’entre elles sont couvertes de poussière parce que tu n’as jamais eu l’occasion de les porter, mais que tu ne pouvais pas ne pas les acheter parce qu’elles étaient en méga spécial au magasin, et un gros quart est passé de mode. Il te reste donc une paire de Converse bien usée ou la paire de talon que tu finis toujours par porter. Ça fait que ça va être celle-là.

#3  Tes cheveux

Tu es rendue à l’étape critique de tes cheveux. Qu’est-ce que tu vas bien pouvoir faire de ta crinière grichoue, ta teinture qui est due depuis trois mois et tes frisous ? Tu n’as pas le temps d’aller chez la coiffeuse alors tu te laves les cheveux (enfin), tu sors le fer plat et le fer à friser même si tu doutes que celui-ci est encore fonctionnel puisqu’il était rangé dans le fond de la pharmacie et que sa boîte est sur le point de se décomposer. Tu as passé la matinée à regarder sur Pinterest des « coiffures simples à réaliser pour les nuls et pour cheveux ultra-minces » et tu en as finalement trouvé une qui n’avait pas l’air trop compliquée pour tes maigres talents de coiffeuse. Tu te lances donc dans ce défi rocambolesque tout en te déhanchant sur ta playlist des vieilles chansons de ton jeune temps.

Catastrophe ! Tu as l’air d’une Shih tzu qui a reçu un choc électrique. Tu sacres après ta brosse, tu te repasses la tête dans le bain pour relaver tes cheveux une deuxième fois et pour finalement finir par juste les aplatir en choisissant d’apporter un élastique, sachant très bien que quand tu seras chaudaille à la fin de la soirée, tu vas finir par te faire une toque sur la tête en te foutant bien du look que ça te donnera.

#4  Ton maquillage

Ton maquillage quotidien ressemble pas mal à des cernes d’une grosseur inimaginable et du mascara quand tu te sens un peu wild. Tu ressors ton vieux coffre à maquillage en espérant qu’il soit utilisable et tu commences à te peinturer le visage. Après trois tentatives ratées, un look de danseuse qui a fini son shift de douze heures et trois lavages complets du visage, tu réussis tant bien que mal à cacher tes cernes et les quelques affreux boutons, gracieuseté de ton SPM. Tu te regardes dans le miroir, quand même satisfaite du résultat, et tu souris en sachant très bien qu’à la fin de la soirée, ton mascara aura coulé partout à force de rire à chaudes larmes avec tes amies.

Ça fait que t’es enfin prête à affronter la soirée, à voir des petites poulettes de seize ans à moitié nues et de te dire que si tu étais leur mère, tu les aurais tirées par l’oreille jusqu’à la maison.

Sur place, tu ris comme jamais avec tes amies; après le souper, tu déboutonnes ton jeans parce que t’as le ventre enflé, tes souliers te font mal parce que tes pieds aussi ont enflé à force de marcher et de danser comme une cinglée dans un concours de limbo avec des souliers à talon, ta coiffure est défaite et ton maquillage a coulé.

T’es peut-être pas la plus belle du bar, mais t’as du fun en maudit et ta gang et toi allez avoir des anecdotes à vous raconter dans vos prochains soupers quand vous allez vous remémorer les souvenirs de cette soirée qui t’a fait oublier, l’espace de quelques heures, que t’étais une maman de trois enfants, mais qui t’a aussi permis de te rappeler que tu es  aussi une femme qui peut décrocher et lâcher son fou.

ARE YOU READY TO RUMBLE !!!!!

Marika Johannesen
MARIKA JOHANNESEN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *