5 bonnes raisons de ne rien prévoir à l’avance avec tes p’tits

unhappy kid difficul parenting

En tant que mère, tu excelles peut-être dans l’art de la planification. Tu fais toujours un paquet de listes en plus des menus des repas de semaine, mais tu envisages probablement ce que vous allez faire toi pis tes p’tits pendant les prochaines vacances estivales au mois de mars. La planification, c’est ben beau, mais v’là cinq raisons qui devraient te convaincre d’arrêter de prévoir des patentes avec tes p’tits à l’avance.

#1  Tu vas être en retard

Ne prévois jamais être quelque part à une heure précise. Pis si quelqu’un t’attend, sois ben évasive sur ton heure d’arrivée parce que la vérité, c’est que tu vas être en retard. Même si t’essaies de prévoir tout ce qui peut être prévu à l’aide d’un graphique de gestion des risques, ton p’tit va quand même t’annoncer qu’il a envie de caca quand il va rentrer dans le char pis ton plus vieux va assurément renverser son gobelet de jus de raisin sur ses culottes avant même que t’aies mis la clé dans le contact de ton char.

#2  Tu ne peux pas prévoir l’humeur de tes p’tits

T’as prévu une belle sortie éducative par un beau samedi matin. Sauf que dans la nuit du vendredi audit samedi, ton plus jeune a fait cauchemars par-dessus cauchemars en prenant bien soin de réveiller le plus vieux à grands coups de hurlements chaque fois. Résultat des courses : les enfants ne sont plus une vie parce qu’ils sont trop brûlés pis il est juste sept heures et quart. Tu vas vraiment passer un beau moment ma chanceuse.

#3  Tu ne peux pas prévoir ta propre humeur

Quand t’as prévu d’aller souper chez Mamy pis Papy dimanche soir, t’étais ben enchantée par ton idée. Tu t’es dit que ce serait pas mal le fun de voir tout le monde pis que ça ferait plaisir à la famille de voir tes p’tits. Mais quand le dimanche soir se pointe après que t’aies plié trois brassées de pâle pis trois de foncé, préparé une batch de muffins, une lasagne pis un pâté chinois en prévision de la semaine qui vient, ramassé trois dégâts de lait, séparé huit chicanes pis trimballé ton petit monde à droite pis à gauche dans leur quarante-huit activités quelconques, ça se peut que ça te tente pas mal moins. T’es prise au piège. Pis t’avais pas besoin de ça.

#4  Tu ne peux pas prévoir quand les microbes vont débarquer chez vous

T’as prévu une maudite belle journée de plein-air en famille, t’as fait des réservations, des plans, t’as paqueté les bagages dans le char la veille de votre départ pour sauver du temps. Mais au beau milieu de la nuit, ce n’est pas l’excitation qui réveille ton plus jeune, mais un beau grand jet de restants de spaghetti. Eh oui, la gastro vient de rentrer chez vous, fille. Ça fait qu’après avoir changé les draps pleins de vomi, tu peux aller dépaqueter le char.

#5  Tes maudites promesses

Le problème, quand tu prévois à l’avance, c’est que t’informes normalement tes p’tits des activités à venir. Pis eux, ils sont ben énervés de ce qui s’en vient. Ça fait que quand l’un des quatre scénarios précédents se présente pis que t’as le goût de canceler le projet pour cause de préservation de ta santé mentale ou carrément par obligation, tu te fais recevoir par des petites faces ben déçues qui peuvent aussi se transformer en crises de bacon sévères. Dans les cas extrêmes, tu peux même être accusée de trahison, t’sais.

Ça fait que penses-y avant de prévoir des affaires à l’avance avec tes p’tits.

logo parfaite maman cinglante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *