Ta remise en question

woman thinking sad in bedroom

Arrive un temps dans ta vie où tu te demandes où tu en es. Tu te remets en question, tu te juges, tu te décourages pour des riens. Ton travail ne t’apporte plus ce qu’il t’apportait jadis même si tu y passes le plus clair de ton temps. La motivation n’est plus. Tu as une belle famille, une maison, une auto, un chien, enfin tout ce que tu avais rêvé ou souhaité toute petite, mais aujourd’hui, tu te demandes si c’est vraiment ce que tu désirais au bout du compte. Tu te demandes si tu es vraiment allée au bout de tes rêves. Tu te demandes même quels sont tes rêves.

Tu te regardes dans le miroir le matin et c’est une autre que tu vois. Une autre que tu ne connais pas. Celle que tu voudrais voir n’y est plus. Elle s’est dissoute dans la routine sans que tu t’en rendes compte. La lumière dans tes yeux qui te faisait vibrer s’est éteinte au profit d’un quotidien obligé. Métro, boulot, dodo. Tu te lèves le matin en ayant déjà hâte de retrouver ton lit. Tu travailles comme un robot en pensant que 16h30 arrivera bien vite. Rien ne te retient dans ce boulot et tu demandes constamment ce que tu fais là. La peur au ventre, tu n’oses même pas essayer de tenter ta chance ailleurs, dans un autre domaine. Elle est où, la fille qui avait du guts ? Elle a disparu au fil du temps qui a passé trop vite.

D’autres journées, tu pètes le feu, tu défoncerais des murs, tu changerais de job, de coupe de cheveux, de chum, d’enfants, all the kit. Tu échangerais la face de carême que te renvoie le miroir et tu te demandes comment t’as pu en arriver là. Mais le temps manque et la motivation des beaux jours a vite fait de prendre la poudre d’escampette.

Avant même d’avoir pris tes rêves par les cornes, tu constates à quel point tu es cernée jusqu’au nombril; constamment et malgré toutes tes bonnes intentions, ta  priorité redevient rapidement le sommeil. Tu te sens comme une marmotte, tu bouffes, tu travailles et tu dors. T’attends l’été pour revivre, mais cette année il est long à venir.

Prends sur toi ça passera, tu n’es pas la première et tu ne seras pas la dernière à faire face à la remise en question. Vois tes questionnements comme un renouveau, un cap à passer.

De belles année t’attendent encore, ne te décourage pas.

Julie Faguy
JULIE FAGUY

2 thoughts on “Ta remise en question

  1. Marie Répondre

    Très bel article.

  2. Melissa Répondre

    On dirait vraiment que c’était Moi qui l’écrivait celle-là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *