Le gazon n’est pas plus vert chez la mère d’à côté

woman toys mess

T’sais, dans la vie, on n’est pas obligé de toujours envier les autres. Parce que c’est pas vrai que le gazon est plus vert chez le voisin. Parfois, quand on creuse un peu, on découvre des vices cachés, des vers blancs, pis d’autres cossins vraiment pas cute qui grouillent par en dessous.

Parfois, la fille que tu jalouses, elle l’a pas eu facile pour en arriver là où elle est aujourd’hui. J’en connais quelque chose, parce qu’elle et moi, on marche dans les mêmes souliers. J’ai moi-même longtemps été la p’tite timide qui rêvait de disparaître sous le plancher ou de se confondre avec les murs, c’est selon. Celle qui se réfugiait dans les livres pour fuir sa réalité. Celle qui s’imaginait héroïne d’une histoire romantique où tous vécurent-heureux-et-eurent-beaucoup-d’enfants-pour-des-siècles-et-des-siècles.

Parfois, la maman qui semble réussir dans tous les aspects de sa vie, elle en rush un moyen temps afin d’avoir l’air au-dessus de ses affaires. Souvent, elle tente de se faire pousser un troisième bras pour arriver à manœuvrer le gouvernail d’une barque souvent trop pleine. Régulièrement, elle s’effondre quand les marmots sont endormis, elle pleure son trop-plein de stress et d’envie. Car elle aussi, elle aimerait se retrouver sur le gazon de quelqu’un d’autre.

Parfois, la femme forte et belle que tu regardes avec dédain, elle se trouve laide. Elle passe plusieurs heures minutes à camoufler ses cernes. Elle se regarde dans le miroir, et elle voit encore la p’tite grosse au teint verdâtre qu’elle était jadis. Elle se revoit assise dans l’autobus subir les insultes de la belle blonde de la polyvalente. Elle a en tête cette fameuse récré en quatrième année où la méchante fille de sa classe l’a propulsée hors du cheval sautoir. Juste pour rire. Pis cet après-midi où un papi l’a collée un peu trop fort. Et cet autre jour gris où un beau brun avait fait semblant de lui faire la cour, juste pour faire rire un clan de filles hypocrites.Derrière sa carapace de femme intimidante et ravissante, celle que tu envies te ressemble beaucoup. Elle a traversé un paquet d’épreuves pour arriver où elle en est aujourd’hui. Sauf qu’elle a l’attitude d’une battante. Elle a écouté les bonnes personnes et a su repousser les mauvaises langues. Mais, au fond d’elle, elle est fragile. Comme toi. Pis elle aime ça encore se faire dire « t’es bonne, t’es belle, t’es fine, t’es capable ».

Comme toi.

Lysiane Beaubien
LYSIANE BEAUBIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *