La reconnexion du canal famille

man scared

Lorsque tu as rencontré ton chum il y a déjà quelque temps, ce fut littéralement le coup de foudre. Tu savais au moment même où tu as posé les yeux sur lui que ce serait lui, le bon! Il avait toutes les qualités que tu recherchais, la chimie opérait, vous étiez clairement faits l’un pour l’autre. Ton nouveau mec, en plus, ne venait pas seul, il venait avec un, deux ou trois enfants.

Ton chéri avait été honnête, son canal coupé était coupé, il ne pensait pas avoir d’autres enfants. Toi, indépendante, sans engagement, libre comme l’air, tu ne pensais pas, à ce moment-là, avoir des enfants; en fait, tu n’avais jamais sérieusement envisagé la question. Tu avais une carrière à bâtir, un prêt étudiant à payer, tu aimais encore passer du temps avec tes amis et penser à tes propres besoins.

Alors tu as plongé tête première dans cette relation, non sans prendre plusieurs flats. Être belle-mère avant d’être mère, c’est toute une adaptation. Tu as persisté, faisais fi de tous les commentaires qu’on disait sur ta relation; pourquoi avoir choisi un homme avec des enfants, pourquoi avoir choisi le chemin le plus sinueux ?

Puis, un beau matin, alors que tu ne t’en attendais pas, ça a sonné à la porte. C’était l’horloge biologique qui venait te rencontrer pour te dire qu’il serait donc bien agréable d’avoir un petit humain à toi. Aussitôt elle a planté une petite graine dans ton cœur qui ne cesse de germer pour prendre toute la place. Tu avais donc ce désir immense, incontrôlable d’avoir un enfant.

Tu as donc eu LA conversation que tu repoussais avec chéri jusqu’à l’infini, la conversation qui ne mènerait nulle part; comment trouver un compromis pour une femme qui voulait un enfant et un homme qui ne pouvait plus en avoir? Comment un couple peut subsister ensuite? Et puis, allais-tu vivre toute ta vie triste de ne pas avoir au moins essayé d’avoir des enfants, ou triste de vivre sans lui. Aucune des décisions ne te rendrait heureuse.

Mais, ton chum, toujours rempli de belles surprises, au nom de l’amour, de la famille, des enfants ou de la folie, a décidé d’aller se faire reconnecter le canal famille, reconnexion plus communément appelée la vasovasostomie.

Après un long processus d’attente, des rendez-vous interminables, une chirurgie, des résultats plus ou moins bons, des déceptions, des années à ne plus y croire, vous avez déjoué l’improbable en voyant les petites lignes roses apparaître sur ton test de grossesse, puis neuf mois plus tard, en tenant votre petit bébé dans vos bras.

Lorsqu’on s’engage dans un processus de vasovasostomie ou de fertilité, on ne sait jamais comment ça va se dérouler, on ne contrôle plus rien. Parfois l’histoire finit bien, parfois elle n’a pas d’issue.

À vous qui êtes présentement en processus de reconnexion, je vous souhaite sincèrement de pouvoir aussi prendre votre petit bébé dans vos bras un jour.

Et sachez Messieurs, que si vous changez d’idée après une vasectomie, il y a toujours une solution !

Karine Pilotte
KARINE PILOTTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *