Fréquenter une maman, c’est tout un projet pour un homme

woman with kid hug

J’ai vraiment aimé être beau-père; vivre la routine du quotidien (une semaine sur deux), me retrouver dans des situations parfois loufoques, voir l’évolution des kids, les voir passer du rire aux larmes, traverser des turbulences du genre : ça va bien… ça va super bien… ça va même vraiment trop bien… pis paf : ça va pu bien pantoute, c’est la crise de bacon level mille. Mais ce que je retiens surtout, c’est toute la joie que m’ont apportée ces deux p’tits anges diaboliquement adorables.

Malheureusement, la maman (et/ou la situation) n’était pas vraiment prête pour une relation sérieuse à long terme.

Mettons les choses au clair; fréquenter une maman, c’est tout un projet pour un homme. Ça fait beaucoup de personnes à séduire en partant et par la suite, il n’y a plus beaucoup de place pour l’erreur. Faut être solide, se montrer compréhensif et être prêt à ne plus penser qu’à sa petite personne parce qu’avec des enfants, du temps de qualité en couple, t’en as pas quand tu veux. Faut être prêt à vivre avec l’orgueil mal placé (lire ici; la fierté…) d’une maman qui voudrait donc ben se prouver à elle-même et à la planète entière qu’elle peut élever ses enfants toute seule. (Soupir…) Faut être prêt à se faire revirer de bord quand tu proposes de régler l’addition (Tu payeras pas pour mes enfants, certain! – Re-soupir…). Faut que t’apprennes à dealer entre le « too much » pis le « juste correct »; tu peux prendre des initiatives… mais pas trop, tu dois être à l’écoute… mais pas trop, tu peux essayer de lire entre les lignes… hmmm, mais pas trop. Bref, c’est comme avec n’importe quelle autre femme, mais en version adorablement fatiguée.

Donc, pour que le projet « fréquenter une maman » puisse fonctionner, il faut d’abord trouver une maman ayant fait la paix avec son passé. Une maman prête à s’engager dans une nouvelle relation. Une maman prête à confier ses p’tits anges à un homme tout aussi prêt à les accepter dans sa vie. Et si tu peux arriver à faire comprendre à cette maman qu’elle mérite de trouver le bonheur dans les bras d’un homme honnête, prêt à former une belle famille reconstituée, aucun doute que le succès finira par se pointer le bout du nez.

Je vous le dis, les boys, si vous avez la chance de rencontrer une maman prête à vous laisser une p’tite place dans sa vie surchargée de wonderwoman, vous vivrez une expérience incroyable. Et si les enfants ont plus de quatre ans, vous éviterez les boutes plates des couches et du vomi et en prime, vous ferez toutes vos nuits… mais qu’importe au fond, ils sont si mignons quand ils dorment et que maman peut enfin relaxer…

Julien St-Yves


6 thoughts on “Fréquenter une maman, c’est tout un projet pour un homme

  1. Sophie Belhumeur Répondre

    J’ai beaucoup souri en te lisant. Ça m’a rappelé mes 2 relations où j’ai « fréquenté un papa ». Maintenant que je suis maman et célibataire, je me questionne (et angoisse) sur le genre de maman que je serai lorsque je rencontrerai l’homme qui voudra « fréquenter la maman » que je suis…. !

    Sophie

    1. Julien st-yves Répondre

      Prends les choses comme elles arrivent et ne te mets pas de pression . Suis ton feeling… Ça va bien aller

  2. Ghyslain Quirion Répondre

    fréquenter une maman qui a un fiston ado c’est très compliqué aussi car l’ado qui est fusionnel avec maman ne veut rien savoir d’un étranger dans sa vie déjà qu’il avait de la misère a endurer papa mais avec le temps la fusion se fait et on ne passerait plus l’un de l’autre il suffit juste de patience et beaucoup d’amour

    1. Julien st-yves Répondre

      WoW 😀

  3. Emilie Sarah Caravecchia Répondre

    C’est toujours étonnant de voir combien de clichés il est possible d’aligner en si peu de mots (soupir).
    – Une maman qui fut mono et qui est en couple depuis 5 ans avec un homme fabuleux qui est capable de dépasser les clichés sexistes primaires.

    1. Julien st-yves Répondre

      Il n’y a aucun cliché , j’ai vécu chaque mot de mon texte.

      Tu devrais mettre tes expériences par écrit et les partagés, je promets de ne pas te juger sur ton vécu que je ne connais pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *