Maman a de la peine

woman crying

Mon grand, j’ai quelque chose à te dire.  Je m’excuse de ne pas avoir été à la hauteur aujourd’hui. Je sais que tu l’as remarqué. Tes demandes incessantes et ton énervement grandissant en témoignaient. Je n’étais pas assez présente et disponible pour toi et tu cherchais par tous les moyens à obtenir l’attention dont tu avais besoin. J’aurais dû te le dire,  t’expliquer ce qui se passe en moi et la journée aurait pu être différente.

Maman a de la peine.

Et la peine d’un adulte est très différente de la peine que tu vis dans ton petit cœur d’enfant. Quand ça t’arrive à toi, oui, c’est fort et intense, mais je n’ai qu’à te changer les idées et ton sourire revient presque immédiatement effaçant presque aussitôt les traces de tes petites larmes. Mais pour moi, c’est différent. La peine d’un adulte peut parfois s’installer dans son cœur et y rester un long moment; elle peut même aller jusqu’à prendre toute la place dans sa vie par moments et amener avec elle une foule d’autres sentiments désagréables qui font qu’aujourd’hui, je n’ai pas été là pour toi.

Quand maman a de la peine, elle arrive quand même à sourire, mais son sourire est faux. Et je me déteste pour ça parce que tu mérites des sourires aussi vrais que ceux que tu me donnes.

Quand maman a de la peine,  elle te demande de la laisser tranquille et de jouer seul. Et je m’en sens coupable parce que je suis mentalement incapable de te donner la toute petite parcelle d’attention que tu me demandes.

Quand maman a de la peine,  elle se fâche plus rapidement. Et ça me désole tellement pour toi parce que je le vois dans tes yeux que tu ne comprends pas pourquoi aujourd’hui, je n’ai pas envie de rigoler.

Quand maman a de la peine, elle aimerait tellement que la satisfaction de son rôle de mère efface complètement cette grosse peine-là. Mais même si j’essaie très fort,  je me sens comme si un gros nuage noir planait tout le temps au-dessus de moi, de nous. Et alors j’ai encore plus de peine de t’infliger ça parce que tu ne le mérites tellement pas.

Mais tu sais, quand maman a de la peine, elle reste forte malgré tout. J’attends le soir après que je t’aie mis au lit afin de laisser toute cette grosse peine-là sortir. Et quand mes larmes ont séché,  j’ai espoir que demain matin je me lèverai avec le cœur un petit peu plus léger pour que tu puisses enfin retrouver,  petit à petit,  la maman souriante,  un peu fofolle et attentionnée que tu mérites tant. Je ne peux pas te dire combien de temps ça prendra,  mais je peux te promettre que je vais faire tout ce qui est en mon pouvoir pour y arriver.

 

Karine Desautels
KARINE DESAUTELS

Une réflexion sur “Maman a de la peine

  1. Marie Répondre

    Wow cest exactement les mots que jaurais employée ..je te vis a travers ce texte xxx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *