Le bébé qui ne fait pas ses nuits

baby wake up

Dès la naissance de mon marmot, les questions sur le sommeil ont déferlé régulièrement. À vrai dire, tous les jours, une à plusieurs personnes me demandent s’il dort bien, s’il boit souvent, s’il fait ses fameuses nuits. Nuits complètes qui, tant qu’à moi, ne sont qu’un mythe raconté aux mères pour ne pas qu’elles mettent leur bébé à vendre sur Kijiji. Parce que on va s’entendre, ça n’arrivera plus de dormir huit heures en ligne, du moins pas avant l’adolescence.

Bon, je suis peut-être due pour un autre café.

Puisque tu veux le savoir, mon gars ne dort pas. Ben, c’est pas qu’il dort pas, c’est qu’il mange constamment. Et j’ai essayé mille et un trucs de grand-mère, y’a rien à faire, ma sangsue me réclame invariablement aux heures et demie nuit et jour. Les yeux clos, l’air un peu saoul, il recherche la connexion parfaite et il siphonne jusqu’à débordement.

On m’a parlé des biberons, des céréales. Du 5-10-15, des conseils pour soigner mes cernes. Mais je vais être franche, je n’étais pas prête à faire n’importe quoi pour gagner une nuit à moi. Et au final, chaque nuit je remets à la nuit suivante le moment où je prendrai les grands moyens. Grands moyens que j’oublie la nuit suivante venue devant le sourire comblé de mon petit rassasié.

Il y a des moments où je doute vraiment qu’un jour il les fasse, ces fameuse cinq à six heures de file. Pourtant, ce n’est pas mon premier et j’ose croire qu’il finira par comprendre que je suis beaucoup plus stimulante et divertissante quand il me laisse fermer les yeux le temps d’un rêve. Rien qu’un petit rêve de rien du tout.

Un jour, le jour J va arriver et mon bébé ventouse va faire une nuit. Il ne va se lever qu’une seule fois  pour siphonner son or blanc avec empressement et se rendormir plus vite que l’éclair. Billy le kid de l’endormissement. Et je vais être vidée, mais un peu extatique de croire que cette nuit pourrait être la nouvelle mode. Qu’elle pourrait remplacer celle qui, tel le jour, que dis-je, la nuit de la marmotte, s’interrompait invariablement aux heures et demie. Il va se lever au matin avec  le sourire du repu de sommeil en gazouillant des cris de victoire.

Et je devrai me préparer mentalement à me réveiller en sursaut, le cœur battant la chamade, paniquée à l’idée que mon petit est mort avant de courir vers son lit et de le voir roupiller du sommeil du juste et de me dire que je suis un peu niaiseuse de ne pas y avoir pensé. Et je finirai par me rendormir.

Ce ne sera peut être pas la nuit qui vient, mais qui sait ? L’insomnie donne des envies de grandeur à mes nuits.

Cyntia Dubé
CYNTIA DUBÉ

2 thoughts on “Le bébé qui ne fait pas ses nuits

  1. Imelda Répondre

    Morte de rire!!!! C fou comment je suis crampée!!! On dirait que tu parles de mon fils et que tu racontes ce qui se passe dans ma tête 😉
    Merci de rendre ca si drôle ! Un jour peut etre on dormira plus de 2h d’affilée. Lâche pas 😊😊😊

  2. Diane Répondre

    J’ai bien ri! Pareil pour moi. Mon fils ça lui a pris 18 mois pour dormir toute la nuit…jusqu’à l’arrivée de sa sœur, il y a 9 mois. Là, j’en ai deux qui se réveille constamment la nuit! Heureusement, papa prends le relaie le matin de w-e pour me permettre de faire des grasses mat!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *