5 bonnes raisons de vouloir être un homme

woman disguised in man

Quelle femme n’a jamais rêvé d’être un homme ou un père ou du moins, d’échanger les rôles l’instant d’une journée ou peut-être un peu plus ?

Voici les raisons pour lesquelles  j’envie la gente masculine.

#1  Faire pipi debout, partout en tout temps et avec confiance

Quelle joie ce doit être! J’aimerais avoir un pénis, juste pour cette raison, car je sais pas pour toi, mais moi quand j’ai envie de pipi sur l’autoroute 40, t’sais entre deux sorties où il n’y a absolument rien, devoir m’arrêter sur l’accotement ne m’enchante pas trop. Ouvrir les deux portes gauches de passager, attendre qu’il y ait un battement assez large entre deux voitures pour éviter les yeux trop curieux de me voir le derrière, baisser mon jeans et mes bobettes, tenter de les tirer vers l’avant sans tomber, faire mon pipi en essayant tant bien que mal de le diriger, pour finalement le sentir couler le long de ma jambe, puis dans mes souliers, et tout cela sous le regard incrédule de mes enfants. Et bien, ça me rend un tantinet mal à l’aise.

#2  Dormir très profondément, ronfler sans ce soucier qu’il y a encore de la vie sur terre

Hum, le rêve de toutes mères : dormir! C’est drôle, on entend rarement un homme se plaindre qu’il n’a pas bien dormi la nuit dernière parce que le petit s’est réveillé six fois et qu’il a dû aller le rendormir. En fait, c’est vrai le petit a hurlé une bonne partie de la nuit, mais il ne l’a pas entendu, lui! J’ai même déjà fait pleurer le bébé à deux pouces de son visage, rien, nada, niet, pas un signe de réveil. Je suppose que les papas n’ont pas les mêmes oreilles que les mamans ou du moins l’information captée n’est pas dirigée à la même place que nous. Il doit y avoir un trou noir quelque part dans le cerveau des hommes où les pleurs nocturnes des enfants s’en vont directement.

#3  Faire le ménage au minimum ou aimer vivre dans le bordel

On a beau dire qu’en 2017, les hommes font beaucoup plus de tâches domestiques qu’en 1940, mais j’ai des petites nouvelles pour toi, on est loin de la majorité ou de la parité! Quoi de plus irritant que de faire le ménage à répétition? Aussitôt propre, aussitôt sale! Et qui nettoie? Les mères! Je ne sais pas, on dirait qu’il y a un aimant en dessous des mains des hommes dont le champ magnétique repousse la guenille de la table ou de la tablette de la chaise haute du petit l’empêchant de les laver une fois qu’on a terminé le souper.

#4  Faire à manger au minimum sans se prendre la tête

Une vie sans cuisiner ou du moins très peu, je jubile juste à y penser. Ce n’est pas tellement cuisiner le problème, non, c’est tout ce qui vient avant l’acte qui agace; disons que j’ai connu des préliminaires beaucoup plus excitants que ceux de la préparation pour faire à manger. Oui, il faut aller à l’épicerie, mais il faut surtout savoir quoi faire à manger, être inspirée, ne pas cuisiner toujours les mêmes choses et surtout que ça plaise à tout le monde. Cela oblige donc notre cerveau, pendant une grande partie de notre vie, à se poser cette éternelle question, disons-le, existentielle : ‘’Qu’est-ce que je vais faire pour souper?’’.  J’aimerais être un homme pour pouvoir plutôt poser cette question : ‘’Qu’est-ce que tu as fait pour souper?’’  ou encore si j’étais un homme  et que je cuisinais un peu de temps en temps, j’aurais droit aux mille et un compliments de toutes les amies de ma blonde! Tandis que là, même si je fais cette tâche 90% du temps, personne ne l’apprécie vraiment!

#5  Ne jamais avoir de menstruation

Oh là là, quelle extase!  Les menstruations sont bien le pire cadeau que le créateur a pu donner aux femmes. Cadeau reçu un peu trop jeune et que l’on redonne beaucoup trop tard. Sérieusement, veux-tu bien me dire à quoi ça sert d’avoir des règles une fois par mois de douze à cinquante ans ? Si on sait que les femmes ont leurs enfants en moyenne entre vingt-cinq et trente-cinq ans? Hein? Les hommes n’ont pas à vivre ce calvaire mensuel. Les chanceux. Quoique, ils doivent subir notre sale caractère pendant quelques jours et là, j’avoue que je ne les envie pas.

Je pourrais énumérer encore plusieurs raisons pour lesquelles je voudrais être un homme, mais voilà, je suis née de sexe féminin et j’ai un million de raisons pour lesquelles j’aime être une femme, mais la principale, c’est que j’ai pu porter la vie en moi et ça, c’est la plus belle chose qui nous soit donnée, qu’un homme ne pourra jamais vivre.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *