Ton rôle de mère-coiffeuse : les 5 types de clientes que tu auras dans ton salon maison

woman with daughter brush hair

Être une mère, c’est comme avoir un emploi auquel plusieurs tâches connexes sont greffées, certaines agréables, d’autres moins. Qu’on le veuille ou non, certaines de ces tâches sont transférables à l’autre parent, mais soyons honnête, le shift de coiffeuse revient souvent dans la cour de maman.

Mais comme dans tous bons salons, la clientèle n’est pas toujours reposante, la coiffeuse pas toujours compétente et la chevelure pas toujours coopérante…

#1  Chantal, ta cliente facile

Toutes les coiffeuses de ce monde aiment les Chantal. Tu peux tout faire avec elles. Tu as écouté un tutoriel YouTube et tu as envie de t’aventurer dans le monde des tresses à cinq couettes? Vas-y la mère, Chantal est game. Bien assise sur le bord du comptoir de ta salle de bain, elle saura rester immobile le temps que tu transformes sa tignasse en coiffure haute digne des plus grandes compétitions capillaires. Chantal est bonne joueuse : elle te tendra même les barrettes, élastiques, pinces et autres accessoires à cheveux lorsque tu en auras besoin. Dans ton salon de maman-coiffeuse, tu souhaites une Chantal.

#2  Linda, ta cliente à prendre avec des gants blancs (et une brosse ben, ben douce)

Toutes les coiffeuses de ce monde rencontrent un jour ou l’autre une Linda. Résumons ainsi : y’en n’aura pas de facile. Linda a la tête sensible donc inévitablement, tu lui tireras les cheveux, même si tu tentes par tous les moyens d’y aller doucement. Aucune brosse n’est assez douce pour Linda. Tu les as toutes essayées; les rondes, les grosses, les petites, les peignes, les brosses en bois, celles en plastique, les brosses plates, les brosses pliantes de voyage ou celles pour enfants, rien n’y fait. Linda hurlera à pleins poumons quand tu t’approcheras de sa chevelure et tu réussiras difficilement à la coiffer sans lui arracher quelques larmes. Vous avez autant hâte l’une et l’autre que son passage sur ta presque-chaise de coiffeuse se termine. Les Linda de ce monde pousseraient les meilleures coiffeuses à changer de métier. Linda se fait encore coiffer, mais ça ne devrait pas durer, tu es à un cheveu d’abandonner! Bouh, Linda!

#3  Sylvie, ta régulière traditionnelle

Toutes les coiffeuses de ce monde connaissent des Sylvie. Elles sont très traditionnelles. N’y va pas de grandes fantaisies avec ces clientes et elles te seront loyales et reconnaissantes. Elles sont confortables dans ce qu’elles connaissent et ne t’ont jamais demandé de changer leur habituelle queue de cheval, chignon ou tresse. À chaque matin, même si tu souhaiterais secrètement lui faire autre chose, juste pour faire différent, Sylvie te demande inlassablement la même chose. Tu t’exécutes en soupirant…  mais elle est heureuse. Sylvie, c’est une fille pas compliquée. Dans le fond, il faut apprécier les Sylvie de ce monde qui aime les choses bien simples! Même heure, même poste, même coiffe demain ma belle Sylvie!

#4  Josée, ta cliente insatisfaite

Toutes les coiffeuses de ce monde connaissent au moins une Josée. Pas moyen de la combler, la Josée. Elle te demande de lui faire une coiffure bien précise, que tu exécutes tout de même de façon acceptable… Mais Josée a la barre haute. Tu n’as visiblement rien compris de ce qu’elle t’a demandé! Elle s’emporte, soupire et se frustre. Peu importe ce qu’elle te demande de lui faire dans la crinière, tu n’auras pas saisi les subtilités dans ses explications. Si ton salon était payant, elle te demanderait un rabais pour insatisfaction flagrante en plus de ne pas te donner de pourboire. Quand tu la vois arriver dans ton salon, tu roules les yeux intérieurement en espérant enfin cerner les désirs de Josée. Si ce n’est pas toi qui se tannes et fermes la porte à Josée, c’est assurément elle qui quittera de son plein gré pour s’occuper elle-même de sa tignasse pas coiffable.

#5  Francine, ta cliente sournoise

Toutes les coiffeuses de ce monde ont déjà eu une Francine assise sur leur chaise, mais peu le savent! Parce que Francine fait des beaux sourires et jure qu’elle adore l’allure de sa toison. Elle quittera le salon en assurant qu’elle adore sa nouvelle tête et reviendra de l’école LES CHEVEUX DÉTACHÉS! La première fois, ça va. Mais quand Francine a pris la peine de donner des instructions qui requiert vingt minutes de mise en place capillaire à chaque matin que le bon Dieu des cheveux amène, Maman-coiffeuse le prend personnel quand Francine se ramène les cheveux au vent pour la quatrième fois cette semaine. Si Francine était adulte, elle serait la cliente qui arrête soudainement de venir au salon alors qu’elle se regardait dans le miroir en criant haut et fort qu’elle adore sa coiffure. Francine, dis-le quand ça ne fait pas ton affaire. La communication, c’est la clé!

Que ta fille-cliente soit une Chantal, une Linda, une Sylvie, une Josée ou une Francine, la coiffure matinale demeure un moment privilégié que tu partages avec elle. Qu’il soit agréable ou non, ce moment te filera entre les doigts comme seuls les cheveux les plus fins peuvent le faire. Viendra un temps où ta fille voudra se coiffer seule et le moment de la coiffure deviendra pour toi un doux souvenir du passé!

Catherine I.
CATHERINE I.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *