Lâchez mon nouveau-né

baby crying with adult hand

Là, il va falloir qu’on mette les choses au clair. Un nouveau-né, c’est pas parce qu’il est nouvellement humain qu’on peut lui faire tout et n’importe quoi, et qu’il devient la propriété d’un peu tout le monde en même temps.  C’est un humain à part entière qui mérite tout votre respect et votre gros bon sens. T’sais, comme les autres humains, vous voyez le genre? Je vais vous le dire une bonne fois pour toutes : si vous faites partie de ces gens qui n’ont justement aucun respect et aucun gros bon sens, lâchez mon nouveau-né.

Voulez-vous bien me dire comment ça se fait qu’il y a encore des gens dans ce monde qui trippent à mettre leurs doigts sales dans la bouche des bébés? Non, mais c’est quoi le fun? Même si vos mains sont propres, je ne comprends pas votre obsession à vouloir absolument toucher la bouche de mon tout-petit-au-système-immunitaire-affaibli. Mon petit qui, soit dit en passant, n’a absolument rien demandé. Si vraiment tu penses que mon bébé a un besoin de succion, toi qui sembles tout connaître de lui, ben sache qu’il y a quelque chose qui a été inventé spécifiquement pour ça : des suces. C’est-tu clair? Puis penses-y comme il faut… Me trouverais-tu fuckée sur un moyen temps si je te parlais puis que je te mettais subitement un doigt dans la bouche? Oui hen? Bien c’est exactement là où je veux en venir. Ça fait que s’il te plaît, si t’étais parti ailleurs quand le gros bon sens est passé dans ton coin quand t’étais jeune, lâche mon nouveau-né.

Il y a une autre affaire que je n’ai pas encore comprise. C’est la manie des gens à vouloir consoler ton bébé hurlant qui ne demande que les bras de sa mère pour enfin s’endormir paisiblement. « Je vais finir pas l’avoir! », disent-ils sur un ton fier, bien décidés à ne pas le rendre au seul endroit où il a envie d’être. « Tu vas en faire un p’tit à sa maman si c’est toujours toi qui le prends! ». Oh! bien oui, c’est ça. HEYE, excuse-moi! Est-ce que c’est toi qui l’as porté pendant neuf mois, qui l’a nourri jour et nuit, qui l’a bercé, aimé, changé, cajolé, consolé? Non hen? C’est bien ce que je pensais. Alors sois un peu logique dans ta p’tite tête de coconut : c’est un peu normal qu’il ait envie de voir la personne qui s’occupe de lui depuis sa naissance. Surtout après avoir enduré deux heures de « passage de bras à bras » pour servir l’égoïsme de tout le monde. Oui, ça se peut qu’il ait envie de se sentir rassuré et apaisé dans les bras de sa maman, alors lâche mon p’tit, puis donne-le moi. Tout de suite.

Parce qu’en plus, si tu t’obstines à le garder sur toi, il ne la fera pas, sa maudite sieste. Puis sais-tu ce qui arrive quand mon bébé ne fait pas sa sieste? Il devient grognon absolument toute la soirée, prend deux heures à s’endormir au lieu de vingt minutes, puis fait une nuit de merde. Toi qui sembles si bien connaître mon p’tit, tu devrais le savoir, non?

Ah! puis aussi. Ton rhume puis ton feu sauvage, j’aimerais ça que tu gardes tous ces beaux cadeaux-là pour toi. Moi, jouer à « mouche-bébé » puis à  « attendre quatre heures à la clinique », je trippe pas vraiment. Mais le summum, ce serait de voir la bouche toute pure (ah! non c’est vrai, elle a eu des doigts sales dedans…) de mon bébé avec un feu sauvage dessus. Tout ça pour quoi? Parce que des gens un peu trop égoïstes comme toi ont décidé qu’ils avaient envie de bécoter mon nouveau-né. Pour servir leur petit bonheur à eux. Sans se soucier de la santé du petit être fragile qui se tient dans leurs bras.

Attendez un peu, pendant qu’on y est… Le bécotage! Tu bécotes-tu le monde dans la rue que tu connais depuis quelques semaines toi? Non. Je gage que tu vas, au maximum, leur donner deux becs sur la joue si t’es poli, mais that’s it. C’est quoi l’affaire de bécoter mon bébé SANS ARRÊT sur le visage, sur les mains, des fois même sur la bouche? Ça m’enrage. Puis si tu penses que faire des becs d’esquimau à mon bébé c’est mieux, je te confirme que non. Donc si tu fais partie des maniaques du bisou de bébé, s’il te plaît, lâche mon nouveau-né.

Regarde, c’est pas compliqué. Va t’acheter une dose de gros bon sens à l’épicerie, puis du respect dans l’allée des cannages, puis tu reviendras après. Là, tu pourras prendre mon nouveau-né.

 

La Collaboratrice dans l'Ombre
LA COLLABORATRICE DANS L'OMBRE

Une réflexion sur “Lâchez mon nouveau-né

  1. Veronique Robillard Répondre

    Et sans oublier les matantes qui veulent montrer ton bébé aux autres enfants de la famille et qui eux ont les mains toutes sales!!! Stop! Y’a ben une maudite limite!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *