La revanche de papa : les 6 grandes épreuves du papa célibataire

dad and daughter in kitchen

Être en couple, ça veut dire s’aimer, il va de soi. Mais derrière ce concept aux mille visages, être en couple, ça veut dire utiliser les forces de chacun et les mettre à profit pour solidifier son noyau. Ça veut aussi dire travailler ensemble et communiquer afin de tirer la couverture symbolique dans le même sens, contrairement à la couverture réelle qui se ramasse souvent du même côté du lit. En fait, être en couple, c’est prendre deux ingrédients avec leur lot de saveurs, les mettre dans le robot culinaire et souhaiter que la fusion de ces deux aliments les bonifie et les rende meilleurs que s’ils avaient été consommés indépendamment l’un de l’autre.

Hors, quand ton couple se démantèle, les forces de la conjointe avec lesquelles tu étais habitué de vivre partent avec une portion des meubles, la belle vaisselle que tu ne sortais que très rarement et la grosse fougère inutile dans laquelle tu mettais tes cure-dents usagés au lieu de te rendre jusqu’à la poubelle. Ces forces que tu prenais pour acquises en déléguant deviennent tes lacunes. Tu dois maintenant essayer de les apprivoiser, les maîtriser et, éventuellement, atteindre le niveau « jedi » en les dominant.

#1   La coiffure de ta fille

Bien entendu, elle a regardé les films de princesses. Elle veut une belle coiffe digne de celles-ci. Malheureusement, après avoir recommencé 3-4 fois sa lulu dans un moment de presse matinale, tu assumes qu’elle aura l’allure d’un saule pleureur à une branche qui aurait été terrassé par une colonie de fourmis ninjas boulimiques.

#2  Le tenue vestimentaire de ta fille (car ton gars s’en sacre en autant que tu lui mettes un t-shirt de superhéros).

Tu sais que tu as mal choisi l’agencement vestimentaire quand les éducatrices fuient ton regard et qu’elles font de gros câlins de compassion à ta fille lors de l’accueil. Tu en profites pour leur faire croire que tu es daltonien et tu t’attires ainsi la sympathie d’un groupe de femmes.

#3  La clinique

Tu te trouvais déjà meilleur que les autres Indignes Alpha en accompagnant ta douce à la clinique quand ton enfant était malade. Par contre, tu ne peux plus seulement acquiescer dans le vide en faisant semblant d’écouter le médecin. Tu dois réellement intégrer ce qu’il dit et lire toi-même la posologie quitte à rappeler le pharmacien qui te tutoies désormais.

#4  Penser au congélateur le matin

Oui, tu faisais à manger, mais si tu oubliais quelque chose, tu pouvais te fier à ta douce qui finissait plus tôt pour corriger ton étourdissement. Maintenant, organise-toi d’avance parce que c’est pénible arriver à 17h30 avec deux enfants affamés et réaliser que ton poulet est dur comme de la roche ou qu’il n’y a plus de pâtes. Sans quoi, le « grilled cheese » Deluxe (avec jambon) te dépannera encore une fois.

#5  Décorer pour Noël

Autour du 1er octobre, tu te faisais dire que Noël arrivait bientôt et qu’il fallait que tu installes les festives lumières. Dorénavant, tu mets un gros X dans la case du 1er décembre du calendrier sur le réfrigérateur et tu fais ça de façon détendue, sans stress.

#6  La piscine

Autour du 1er février, tu te faisais dire que l’été arrivait bientôt et qu’il fallait ouvrir la piscine. Dorénavant, tu mets un gros X dans la case du 1er mai du calendrier…bref…vous comprenez le principe.

À travers ses multiples failles, l’humain a historiquement prouvé qu’il possède cette grande capacité d’adaptation face à la réalité à laquelle il est confronté. C’est lorsque mis devant le fait qu’il se retrousse les manches et qu’il, à tâtons, à force d’essais-erreurs, développe des compétences qu’il ne se connaissait pas. Même si ma puce m’en voudra lorsqu’elle survolera ses photos d’enfance, je ne désespère pas. En me fiant aux nombreux conseils provenant des magazines de mode auxquels je me suis abonné, je finirai par lui donner l’image que l’on veut d’elle et l’apparence « surléchée » qui l’autorise à être vue publiquement sans jugement.

Michael Melvin
MICHAEL MELVIN

Une réflexion sur “La revanche de papa : les 6 grandes épreuves du papa célibataire

  1. Jackie Répondre

    Bravo! Vous les hommes, les papas vous les aimer vos enfants et vous feriez tout à votre façon pour montre votre amour ❤️ Votre texte est magnifique. C’est une période d’adaptation. Et pour les mamans aussi parce que vous avez un rôle essentiel pour éduquer les enfants qu’en nous ne maîtrisons pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *