Mon enfant, je serai toujours là pour toi

mother with son on field

Je ne connais pas la véritable histoire de la maternité. Je ne sais même pas ce que c’est vraiment qu’être une maman. J’apprends avec toi.  Chaque jour. Et je ne sais pas encore comment, mais j’ai l’assurance que tout au long du parcours que nous partagerons, je serai toujours là pour toi.

Je te regarde avec tes minuscules doigts qui se serrent autour de mon pouce.  Tu es si petit, si vulnérable.  Je ne sais pas quels défis t’attendent dans cette aventure que sera ta vie.  Et même si je ne sais pas encore comment, je serai là pour toi.

Je te bercerai dans la nuit. Je te ferai valser jusqu’à l’aurore. Je serai là pour toi.

Je te regarderai partir pour l’école avec ton sac à dos presque plus grand que toi.  Tu y découvriras le savoir, mais aussi les peines d’amitié, les embûches, les contraintes de la vie en société.  Certains soirs, tu trouveras que c’est beaucoup pour tes petites épaules. Et même si je ne sais pas encore comment, je serai là pour toi.

Je te serrerai dans mes bras. Je te chatouillerai pour ramener ton sourire. Je serai là pour toi.

Je te regarderai partir pour le secondaire, ton sourire plein d’assurance cachant pourtant toute ton insécurité face à ce monde inconnu qui s’ouvre devant toi.  Je sais qu’arrivera le moment de ta première peine d’amour, que se pointeront aussi ces jours de choix difficiles. Et même si je ne sais pas encore comment, je serai là pour toi.

Je m’assoirai près de toi dans le noir. Je flatterai ton dos en silence. Je serai là pour toi.

Je te regarderai sortir ta dernière boîte de la maison.  Mon petit oiseau si fier d’aller voler de ses propres ailes.  Mon cœur sur le point d’éclater hurlera devant cette vie qui va vite, beaucoup trop vite.  Je saurai qu’il est normal que tu prennes les rênes de ta vie, que je suis privilégiée d’être la maman d’un adulte aussi autonome que toi.  Mais je sais aussi que tu vivras des peines et des défis dont je n’entendrai plus parler.  Tu auras désormais cette vie secrète en marge de la mienne.  Et même si je ne sais pas encore comment, je serai là pour toi.

Je t’appellerai certains soirs, pour tout et pour rien. J’irai te porter ton plat préféré, prétextant que j’en ai trop fait. Je serai là pour toi.

Un jour arrivera où je ne serai plus capable de te prendre dans mes bras. Mais je continuerai d’être là pour toi. Je serai toujours à tes côtés, prête à te laisser prendre appui sur moi au besoin, prête à te donner la main.

Tu pourras toujours poser ta tête sur mon épaule.

J’apprends avec toi à devenir une maman.  Et bien que je ne sache pas encore vraiment comment, j’ai l’assurance dans mon cœur et dans ma tête que je serai toujours là pour toi.

Isabelle Clermont
ISABELLE CLERMONT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *