Ta fin de semaine plate ou comment être la pire maman du monde

little girl bored on couch

À chaque semaine, on l’attend toutes et on en rêve. Elle sert de carotte au bout du bâton pour bien des choses et toutes les excuses sont bonnes pour menacer, à ses dépens, les jours qui la précèdent. La fin de semaine.

On l’imagine parfaite, longue, chargée, divertissante. C’est la récompense tant attendue après une semaine bien remplie. Puis, le lundi matin, au réveil, tu te rends compte qu’elle est déjà terminée, que la routine de la semaine te rentre déjà dedans.

Bref, le lundi matin, après avoir déposé ta marmaille à l’école, un sentiment de culpabilité t’envahit parce qu’en entrant en classe, tes enfants devront sans aucun doute répondre à la question qui tue : « Qu’avez-vous fait durant votre fin de semaine? ».

Ils écouteront leurs amis raconter qu’ils ont été à leur cours de karaté, de dessin, de hip-hop, de ballet, de basket, de soccer et de patinage. Qu’ils ont été magasiné, qu’ils ont été au restaurant, qu’ils ont été à la piscine, au zoo, en ski, au mini-putt, à l’escalade, aux glissades d’eau ET aux glissades sur tubes. Ils entendront leurs camarades dire qu’ils ont été à Québec, Chibougamau, Gatineau puis qu’en plus, ils ont été à des fêtes d’amis, à des soupers thématiques et qu’ils ont été au cinéma.

Et quand arrivera le tour de tes enfants, il devront répondre qu’ils n’ont rien fait. Et là, tous croiront que tu es la pire des mamans.

Sauf que dans les faits, vous avez passé une magnifique fin de semaine.

Vous avez pris votre temps le matin pour déjeuner tranquillement. Vous avez fait de la peinture et de la pâte à modeler. T’sais, ces choses que maman s’arrange tout le temps pour éviter ou interdire parce que le désordre et la saleté impliquée la rendent folle.

Vous vous êtes collés, vous avez loué un film, vous avez joué à la tablette.

Vous avez fait un souper-déjeuner. C’est le party pour tes p’tits, ces soirées-là, même si dans les faits, ça ne te tente juste pas de cuisiner.

Puis, vous vous êtes ennuyés un bon deux heures et comme c’est quelque chose de pas mal rare, on peut considérer que vous avez eu de la chance.

Parce que finalement, ne rien faire, ça implique que vous appréciez vraiment les fins de semaine où vous prévoyez un petit quelque chose, un dîner entre amis, un souper ou une sortie spéciale.

Ne rien faire, c’est aussi ça, profiter de la vie.

Tamara Ethier-Myette
TAMARA ETHIER-MYETTE

Une réflexion sur “Ta fin de semaine plate ou comment être la pire maman du monde

  1. Annelise dufour Répondre

    J’aime bcp vos textes qui sont tres rafraîchissants pour les parents!! »
    Par contre Dans ce texte l’utilisation du « ils ont été » au lieu de « ils sont allés » m’a empêché
    D’apprécier 😑 Vos textes sont très partagés, pour nous et pour nos enfants il serait bien que notre langue soit bien soignée!!! Continuez votre bEau Travail vos textes nous font du bien 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *