6 traits paternels dont tu ne veux pas que ton enfant hérite

father and son

Le monde a bien évolué et il en a coulé, de l’eau sous les ponts, depuis que les gars passaient la journée dans le champ avec leur coeur de pierre pendant que les petites mères faisaient à manger et s’occupaient des enfants. Ton chum est peut-être un doux mais reste que certains traits ont la couenne dure et que le modèle qu’on propose aux garçons de nos jours a souvent quelque chose de vieux et de rétrograde qu’on veut pu voir. Voici donc six traits partenels dont tu ne souhaites pas que ton enfant hérite.

#1  La face bête

Un visage est un programme, une entrée en matière. Quand un gars a l’air de quelqu’un qui se réveille éternellement ou qui veut entrer en guerre, me semble que ça ne donne pas envie aux autres de le connaître. Il peut bien être le plus cute au monde, les autres ne frapperont pas à sa porte de peur de la recevoir dans la face. As-tu envie de te coller sur un mur de briques râpeux, toi? Et Fiston, t’aurais envie de le bichonner s’il ressemblait à un porc-épic?

#2  Les mots doux qu’on n’entend jamais

Je t’aime. De si simples mots qui représentent tant. Si tu ne les as presque jamais entendus dans les dernières années, quelque chose pourrait clocher un peu, soit ta relation de couple, soit la personne qui ne les prononce jamais. Tu ne veux certainement pas que ton fils ressemble à Guimauve dans La reine des neiges, t’sais un être frette comme un bloc de glace.

#3  La grotte

C’est connu : la majorité des hommes ont une cachette secrète où ils peuvent se réfugier lors des tempêtes, que ce soit un atelier, un garage ou un char. Mais t’sais, quand on pense à « grotte », on pourrait associer le concept à « homme des cavernes », comme dans homme-qui-grogne ou homme-qui-n’a-pas-appris-les-principes-de-la-communication. C’est ben correct de bouder, mais quand ça étire la face d’un mec pendant des jours, me semble qu’il est temps de laisser tomber la massue et de revenir en 2017. Tu ne veux surtout pas que ton fils fasse s’écrouler des milliers d’années d’évolution quand même.

#4  Le silence ravageur

Ça, c’est une vraie torture psychologique. Un homme qui ne parle pas ou qui ne répond pas quand survient un problème. Et surtout, un homme orgueilleux qui se donne le droit de le faire. On en revient au principe de l’homme des cavernes qui s’exprime en monosyllabes, mais en pire. Parler à ton mur ou à tes plantes revient au même. Fille, tu ne veux pas emprunter un chemin à sens unique où seule toi entends l’écho de ta voix quand tu parles à ton garçon. (Ah, on entend les sons sur les parois de la grotte ici…)

#5  L’intelligence émotionnelle d’un 2 X 4

Dans l’expression « intelligence émotionnelle », il y a le mot « émotionnelle » et ça, ce n’est pas donné à tous. Certains savent prendre des décisions rationnelles, mais quand vient le temps de réconforter ou d’éduquer Fiston, ça foire pas mal à grands coups de « Là, ça va faire, la doudou (quand ton fils a un an). »

#6  Les excuses?

Pas donné à tout le monde de savoir s’excuser. Le dictionnaire de certains ne contient pas les mots nécessaires ou la notion de la réparation de l’erreur n’est pas acquise. Difficile de bâtir quelque chose de solide quand on arrive pas à admettre ses torts.

Il y a des gars à qui t’as beau expliquer que ça serait important de recevoir des excuses et ensuite de dire des mots doux qu’on n’entend jamais qui  s’obstinent, avec leur maudite face bête, dans un maudit silence ravageur et se réfugient tout de suite dans leur maudite grotte, te prouvant encore une fois qu’ils ont une intelligence émotionnelle d’un 2 X 4.

Et tu te promets que ton fils ne fera pas partie du lot.

Brigitte
BRIGITTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *