À toi, qui vois ton enfant 4 jours par mois

mother and son watching by window

Penses-tu vraiment tisser des liens serrés en voyant ton enfant quatre jours par mois?

Crois-tu vraiment que ce soit un ratio de présence/absence équilibré pour un p’tit être à la recherche de l’attention et l’amour inconditionnel de ses parents chaque jour?

Là, tu vas me jouer la carte de la pitié en me disant que c’est toujours ben pas d’ta faute, si, tes enfants, tu dois les partager inéquitablement avec un autre être vivant.

Je vais t’arrêter tout de suite et te conseiller de changer de sujet. Ça risque d’être une pente plus que glissante que tu ne pourras pas remonter à moins d’être équipé de pics à glace vraiment puissants.

Mettons que je me fie aux cartes que tu veux bien me montrer pis que j’te disais qu’à c’t’heure, avec le jeu que t’as en main, y’aurait tout de même moyen de gagner la game ou du moins, d’y participer activement au lieu de camper dans ton coin?

T’sais, l’amour, ça se sème, ça se cultive pis ça s’entretient. Un peu comme un jardin, tu comprends? Malheureusement, ça se cultive pas à coup de belles clôtures pis d’épouvantails hors du commun. Pour y faire pousser de belles fleurs, ça te prendra ni plus ni moins que du bon engrais. Pis sais-tu c’est quoi, l’ingrédient principal de cet engrais magique? T’en reviendras pas, parce que ça coûte rien. Tout l’monde peut en trouver; ça s’appelle du temps. Tout simplement du temps.

T’sais, ce fameux temps que tu gaspilles à profiter de la vie, toi pis ton me, myself and I?

T’sais, ce fameux temps que tu trouves donc précieux les vingt-sept autres jours du mois?

T’sais, ce fameux temps, que tu dépenses à t’occuper des enfants d’une autre?

T’sais, ce fameux temps, qui te file entre les mains à chaque jour, chaque heure, chaque minute.

Ouais, ce même temps-là, ce même temps qui ne reviendra jamais et qui s’effrite, jour après jour.

Que je t’entende jamais chialer après ton enfant, la journée où il va te dire au moment de se rendre chez toi, qu’il n’a pas l’temps.

Ce jour-là, je te défends de me sortir ta carte de la pitié, parce que j’me gênerai pas pour te sortir celle de l’indifférence.

La Collaboratrice dans l'Ombre
LA COLLABORATRICE DANS L’OMBRE

20 thoughts on “À toi, qui vois ton enfant 4 jours par mois

  1. Lydia Répondre

    😲 Wow ton texte m’interpelle tellement, mon ex vit dans la même ville que moi et a eu un autre enfant avec sa nouvelle conjointe et ne prend que mes garçons une fin semaine sur deux seulement , donc 4 à 6 jours par mois, depuis 3 ans ne prend plus de vacances avec eux, et ne s’implique dans rien et de plus mon plus vieux à le syndrome du Gilles de la Tourette . Moi j’ai la chance d’avoir un nouveau conjoint qui joue le rôle de père avec eux et que mes enfants adore mais de voir que leur propre père est égoïste comme ça cela me rentre pas dans tête! De voir comme d’autre gens vivent ce genre de situation, on se sent moins seule!

  2. Marie-Eve Tanguay Répondre

    Mon chum lui veut voir sa fille plus qu’une fds sur deux et c’est son ex qui ne veut pas. Au début elle disait que c’était parce que la petite avait besoin de l’apprivoiser!!!! Mais elle était bien à l’aise de la laisser à des « étrangers » toute la journée au CPE ! Nous avons eu un garçon ensemble et il s’avère être un papa exceptionnel et je trouve très triste que sa fille ne vivra jamais parce que sa mère l’a pris en otage!!!

    1. Arc-en-ciel Répondre

      Trop souvent les enfants sont pris en otage par la mère, manipulés et voués au silence.
      Ces enfants privés de leur père se voient leur enfance nettement déséquilibré et le père n’a souvent aucun mot à dire.
      Après, la faute est mise sur le père alors qu’il en est tout le contraire. Cette situation cruelle est pas mal plus vécue que l’on pense.

  3. STEPHAN NERON Répondre

    YA COMBIEN DE FEMME MALLE INTENTIONNÉE QUI TROUVE QUE CES TROP ET QUELLE FONT TOU EN LEUR POUVOIR POUR QUE TU NE LES VOIS pas TES ENFANT A MOIN QU ELLE EST UNE SORTIE

  4. Marianne Répondre

    Je ne suis
    Pas vraiment daccort avec sa ..
    Ster ok oui y’a des trou cul qui s’occupe pas de leur jeune mes jai connu DEs père dans tellement vivre DEs situation asser vache merci y’a DEs femme qui sont méchante et autent égoïste que Les homme ..

    Example .. Je suis avec moi conjoint depuis un peu plus que 5 ans .. Sont garçon a 5 an 1/2 alor étais âgė de 4 mois au début ma relation mon conjoint travaillai tout la semaine alor j’avais le.ptit temps plain . tk presque a minute que le ptit est devenu autonome . propre . et a lecole et maintenant elle pend sont rôle a coeur et vu c’est elle qui a la garde xomplette mon conjoint le voix seulement 1 fois au deux semaine .. Et ses pas negosiable .. Alors y’a des mère ausi grave que les père ..

  5. Cédric Répondre

    Bonjour,

    ça me peine de lire ce texte…
    Pour l’enfant en premier, pour ce que vous vivez si c’est personnel et pour tous les pères qui se battent à tout perdre pour voir et élever leurs enfants plus de « 4 jours par mois ».

  6. Veronique Picard Répondre

    Pour ton information et en reponse a ton « jugement rapide » , il y a des parents qui suite a la separation veulent avoir leur enfant pour eux tout seul. Qui par mesure de VENGEANCE (souvent frustré de s’etre fait quitté ) vont manipuler les enfants a un point tel, qu’apres plusieurs années, ton enfant a une si piètre opinion de toi, que tu as du mal a l’avoir plus qu’un week end par mois…Je trouve ton texte blessant et vraiment superficiel
    ….parfois, rendu a l’adolescence, on a plus trop de control sur les decisions des jeunes. J’aimerais voir mon fils a tous les jours…mais l’endoctrinage qu’il subit avec son pere depuis des années m’en empêche. ..C’est bien facile de juger les gens…mais tant qu’on a pas marché dans leur souliers…on est souvent mieux de tout bonnement se la fermer…

    1. La Parfaite Maman Cinglante Répondre

      En fait, l’auteure du texte s’adresse elle-même au père de son enfant; il s’agit donc d’une expérience personnelle.

  7. Cédric Répondre

    L’auteure du texte ne connais peut-être pas le téléphone, le mail, le timbre poste ou le concept même de vie privée.
    Je comprend parfaitement l’envie de crier son mal être et son ressentiment à la face du monde et c’est bien légitime.
    Malheureusement cela demande réflexion, finesse et talent.
    J’espère que la satisfaction personnelle qu’elle en tire valait la peine de blesser autant de monde.

    1. La Parfaite Maman Cinglante Répondre

      L’objectif est plutôt de faire part d’une émotion potentiellement aussi ressentie par d’autres mamans.

  8. Audray R. Répondre

    Elle aurait peut-être dû intituler son texte: Toi celui qui ne veux pas voir son enfant plus de 4 jours par mois. Parce qu’effectivement c’est souvent très injuste pour les pères et on en connait tous un paquet qui se battent comme des fous pour voir les kids plus souvent…

    1. La Parfaite Maman Cinglante Répondre

      Absolument, par contre, ce texte s’adresse à un papa en particulier dans une situation donnée. Il va de soi que toutes les familles ne rencontrent pas les mêmes problèmes.

    2. Mamzell Tourmente Répondre

      C’est drôle… Moi j’en connais un paquet de pères pas impliqués, pas attentionnés, qui chiale pour pas payer leur pension, pas capable d’acheter des bas ou un sac à dos a leur enfant… Pis des mères monoparentales qui se battent pour soigner les blessures de ses enfants là pcq le père fait pas ou mal sa job. 🙁

  9. Ante Répondre

    Wow! Je suis une fille is je le trouve tellement cheap ton texte! Le salaud de père, celui qui est partie avec la majorité des dettes du ménage pis qui t’as laissé la majorité de vos avoir pcq c’est toi qui s’occupe du petit… oui celui-là qui paie aussi une maudite belle pension alimentaire… Celui qui travail bien souvent les 24 jours où il n’a pas son enfant. Savais-tu qu’il y a des hommes qui font l’épicerie une semaine sur deux pis qu’ils espère fort fort qu’il en reste assez pour manger jusqu’à sa prochaine fin de semaine de garde. Savais-tu qu’il y a des papas qui habite chez leurs parents à 30 ans passé pcq madame l’a lavé? Non bien sur toi toi tu es l’ex celle qui voit qui est pogner bec ton marmot pendant que ton ex joui d’une liberté que tu jalouse amèrement… maiS ton ex peut être qu’il préfèrerait ta place! Si tu n’as jamais croisé un de ces papas c’est que tu n’as jamais voulu les voir!

    1. La Parfaite Maman Cinglante Répondre

      Ce texte ne reflète par la réalité de toutes les mamans mais bien celle de son auteure. Chaque situation est différente et personne ne prétend le contraire. Toutefois, les situations où les pères ont des torts existent aussi.

    2. Mamzell Tourmente Répondre

      Statistiquement, la majorité des situations, la mère s’appauvrit. Les personnes les plus pauvres de la société, ce sont pas les « pauvres pères payeurs de pension », ce sont les mères monoparentales… Ça ne veut pas dire que ça nexiste pas, mais le discours du pauvre père séparé lavé par son ex est un mythe, une consteuction par les masculinistes pour affaiblir les gains des femmes pour offrir des conditions de vie décente à leurs enfants en cas de sépararion et permettre aux hommes de se dégager de leurs responsabilités quand ils n’en veulent plus. Les filles, surtout « la nouvelle blonde du pauvre père séparé » embarquent là-dedans en plus sans voir qu’elles encouragent alors un discours sexiste et un mythe en plus… C’est désolant.

  10. Cédric Répondre

    Je compatis sincèrement pour l’enfant en manque de père ou pour cette femme qui fait sûrement de son mieux en tant que mère. Elle doit être une bonne maman puisque on sent dans ce texte toute la préoccupation pour son enfant, mais si c’est un message personnel qu’il soit diffusé dans le cadre du privé !
    Je suis tombé dessus lorsqu’il a été partagé sur Facebook par une amie et partout où je l’ai vu, il provoque de vives réactions d’indignation.
    On fait des erreurs et il n’y a pas grand chose qu’on ne puisse défaire, aucun mot qu’on ne puisse supprimer.
    Ce texte blesse énormément de personnes qui se battent pour leurs enfants, qu’ils soient hommes ou femmes, voyez les réactions !
    Chaque actions, si petites soient-elles ont des conséquences qui façonnent le monde dans lequel nous vivons alors essayez de répandre du positif afin de le rendre meilleur pour nos enfants. Et gardez les rancoeurs entre le père et vous si vous ne pouvez pas passer au dessus.

    Bonne chance pour la suite et le meilleur pour vous.

  11. F Répondre

    À lire les commentaires, je vois qu’il y en a plusieurs qui défendent les pères ou bien les mères et meme les belles mères. Mais qui s’intéresse aux enfants! Qui est un de ses enfants qui a vécu cette situation de voir son parent 4 jours par mois?! Et bien…moi je suis bien placé pour parler. C’est l’enfant qui en paie le plus les conséquences. Meme si tout ces pères on de si bonne raison, cest la faute de la mère, la faute du travail, de la peine qu’ils ont…. peu importe. Mamans et papas de ce monde, mettez vos petit me my self and I de côté et regardez ces petits etres que vous avez mis au monde. Ce ne sont pas la plus merveilleuse chose que vous avez créé ou la plus sublime et importante des créatures!?
    Quand vous avez pris la décision de mettre cet enfant au monde vous avez pris la décision de vous battre pour lui et de faire tout ce qui est possible de faire pour eux. alors mettez vos problèmes de côté et aimez les… aimez les le plus fort possible parce qu’un enfant ne demande que ca de son parent. 🙁

  12. Magalie Répondre

    Tout est de mauvais goût dans ce texte c’est effectivement préférable de rester dans l’ombre. Triste à lire pour ceux qu’ils se battent chaque jour contre un système où l’on favorise encore en 2017 la femme plutôt que l’homme pour la garde des enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *