La maternité : lâche les livres et fais-toi confiance

woman in panic

Tu es nouvelle maman et tu veux t’assurer de bien faire les choses. Ton bébé pleure et tu veux savoir pourquoi. Tu es fatiguée et tu veux des trucs pour que bébé fasse enfin ses nuits ou tu veux plutôt faire les tiennes. Bref, tu te poses un tas de questions et donc, tu passes tout ton temps libre à lire un tas d’articles ou de livres. Mais tu sais, les livres sur les bébés, c’est pas forcément génial parce qu’ils ont une fâcheuse tendance à tous se contredire. Voici donc un bref résumé de ce que tu y trouveras.

#1  Bébé pleure

Il a bien mangé, bu, il est au sec alors pourquoi pleure-t-il? C’est sûrement les coliques! Ou c’est qu’il a peut-être chaud ou froid. Angoisse de séparation? Ben voyons, c’est à cause des dents. Quoi? Tu ne reconnais pas les pleurs de ton bébé ? Pourtant, c’est bien écrit dans tous les livres qu’avec le temps, la maman va finir par les reconnaître et les comprendre. C’est tellement facile. Entre « Ouinnnn ouinnnn » et « Wouinnnnn wouinnnnn », tu n’entends pas la différence? Seriously?

Est-ce qu’on peut se dire une bonne fois pour toute que c’est possible qu’on ne sache pas pourquoi bébé pleure. Pis que c’est correct de ne pas le savoir. On console notre beau bébé d’amour et voilà, c’est tout. Et si c’est trop difficile de l’entendre pleurer, fais comme moi, mets des bouchons dans tes oreilles; il ne va pas arrêter de pleurer pour autant, mais au moins tu pourras le réconforter sans que ses pleurs aigus ne viennent faire vibrer ta corde d’impatience. Pour celles qui auraient envie d’être outrées, comprenez ici que les bouchons doivent être insérés dans les oreilles au moment où on va consoler le petit et non pas pour ignorer ses pleurs. Merci.

#2  Bébé ne fait pas ses nuits

Ah la maudite affaire! Pourquoi est-ce que ça ne dort pas ces petites bêtes-là? Et c’est là, que tu vas dépenser toute ton énergie (et ton argent) dans des lectures qui vont t’amener nulle part. Tu vas lire que les bébés allaités ne font pas leur nuit, donc tu vas lui donner un biberon avant le dodo, mais il ne dormira pas plus. Tu vas lire que les bébés qui ne dorment pas ont peut-être encore faim et tu vas y aller d’une cuillère de céréales sans succès.

Tu vas essayer le 5-10-15. Ça va peut-être marcher, mais attention car ça peut perturber son cerveau et son lien d’attachement. Laissez pleurer un bébé est la seule façon de l’aider à s’endormir dans certains cas, mais ça va lui faire vivre du stress et le stress empêche de dormir. Ah, cher Doute, quand tu nous tiens.

Tu vas donc tenter le cododo. Vas-y fille, cododotte, toutes les mères en Afrique le font. Mais attention tu risques d’écraser ton bébé. Donc assure-toi que c’est sécuritaire et fais-le. Si tu es chanceuse et qu’il survit, tu risques qu’il veuille dormir avec toi jusqu’à sa majorité… non mais, penses-y! C’est vraiment ça que tu veux? Un Tanguy? Sinon, tu peux aussi faire comme tout le monde : cododotter et ne le dire à personne… chut secret d’état! De toute façon, bébé doit dormir dans son lit, autrement ça créera de mauvaises habitudes.

Reste la méthode bien simple de demeurer à côté de son lit, lui parler doucement, au bord de la porte, pour finalement passer des heures debout à avoir mal aux pieds et surtout, à ne pas plus dormir. Ou le bercer jusqu’à l’endormissement ? Quelle bonne idée! Mais il ne faut pas qu’il s’endorme complètement. Bébé doit apprendre à s’endormir seul dans son lit, pas dans tes bras.

Le vrai problème, c’est que tu n’as pas de routine de dodo. C’est ça la solution. Faire toujours la même chose, un bain, le boire, massage, chanson, dodo et rebelote soir après soir, avec toujours un petit espoir qu’un jour ça marchera. Lâche pas fille, je suis convaincue que ça marche, mais décourage-toi pas si ça prend plus que dix mois.

Si tu veux mon conseil, cesse de lire, fais-toi confiance, dors quand bébé dort et surtout arrête de focusser sur ton manque de sommeil. Tu ne me croiras pas, mais je t’assure qu’un jour alors que ton enfant dormira des nuits complètes, ça va te manquer de ne plus te lever la nuit pour aller le bercer. Quand il sera malade plus tard, tu vas te lever avec joie et te rappeler qu’un jour, il était petit et que tu as pris soin de lui jour et nuit au détriment de ton sommeil.

Et bon un jour, il va te dire : « nah m’man, laisse-moi dormir, y’est rien que midi… »

Rosie
ROSIE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *