Le garçon que t’auras pas

little boy sun

On va tout de suite mettre quelque chose au clair. Tu as deux belles filles en santé qui te comblent de bonheur jour après jour. Tu les adores et remercies la vie de les avoir placées sur ton chemin. Tu le sais, que tu es vraiment chanceuse, que certaines n’ont pas ta chance, que d’autres n’auront jamais d’enfants. Mais toi, t’aurais aimé ça avoir un garçon. Pour ton homme, la boutique est fermée sans possibilité de réouverture aucune. Ça fait que, tu dois faire ton deuil de ton rêve d’avoir un autre enfant et surtout, celui d’avoir un garçon.

T’aurais aimé ça toi, avoir un petit homme qui ressemble à ton chum pis dans les yeux duquel t’aurais été la huitième merveille du monde. T’aurais aimé ça jouer aux blocs, aux camions pis à plein d’autres affaires de gars. T’aurais aimé ça savoir ce que c’est la vie avec un bébé garçon. Tu les envies, tes amies, avec leur petit homme de qui elles sont si proches. Toi, tes filles, c’est comme ça, elles capotent sur leur père.  Tu aurais bien aimé savoir ce qu’est la relation spéciale qui unit un fils à sa maman.

T’aurais aussi aimé ça que ton chum ait son buddy parce qu’on va se le dire, dans ta maison où règne l’œstrogène, ton homme, il est souvent relégué au banc des figurants bien malgré toi. Qu’est-ce que tu veux ben qu’on fasse, trois filles ensemble, ça placote, ça rie fort pis ça prend pas mal plus de place qu’un petit papa tout seul dans sa gang.

T’aurais aimé voir ton chum se tirailler avec le petit dernier. Jouer au soccer ou au hockey dans la rue le soir avec son père.

En plus, le rose pis les brillants, t’es pu capable de les endurer. Tu t’étais dit avant ta première que tu ne laisserais pas le rose rentrer chez vous. Mais au fil des années, il s’est infiltré sournoisement dans les cadeaux et les vêtements, si bien que ton sous-sol et la garde-rose de tes filles ressemblent maintenant à la Dream House de Barbie. Tu trouves qu’un petit gars avec des couleurs de petit gars, ça aurait équilibré un peu l’orgie de paillettes et de brillants dans ton salon, ton sous-sol, ta garde-robe d’entrée, pis tout le reste de ta maison.

Mais c’est le temps de fermer le livre et de profiter de ta vie de famille avec tes petites coccinelles. Même s’il restera toujours une petite place dans ton coeur pour le garçon que t’auras pas.

Isabel Lepage
ISABEL LEPAGE

3 thoughts on “Le garçon que t’auras pas

  1. Thalie Répondre

    ouffff ce texte vient chercher des emotions profondes en moi :'( la seule difference dans ma situation c’est que mon homme l’a son fils cheri… mais il n’est pas de moi… donc les sentiments et le deuil sont encore plus difficiles a gerer je trouve 🙁

  2. David Répondre

    Toujours de quoi à chialer…. ça vous arrive tu d’être juste contente de ce que vous avez au lieu de vous plaindre de ce que vous avez pas ?

    1. Nathalie Répondre

      pkoi etre mesquin ? si ca ne vous plait pas, passez votre chemin !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *