Quand les allergies alimentaires s’invitent à souper

woman allergy

Les allergies alimentaires, on ne niaise pas avec ça. Tu le sais depuis que ta grande t’a fait la peur de ta vie la journée où tu lui as donné sa première toast au beurre de peanut. Lèvres enflées en quelques secondes, plaques rouges sur tout le corps, 911, ambulance. Depuis ce jour, tu te fais un devoir de surveiller tout ce qu’elle mange du mieux que tu peux afin d’éviter un autre incident du genre. Tu ne te déplaces jamais sans un Epipen. Et tu détestes les fêtes d’amies pour tous les risques que ça comporte pour ta fille.

Y’a quand même un moment dans ta vie où les allergies te donnent envie de rire un peu; c’est quand tu reçois toute ta famille et que tu planifies ton menu. Parce que parmi ta liste d’invités très sélects, on retrouve pas moins de cinq allergies ou intolérances différentes.

Dans ta chasse aux arachides, tu as atteint le niveau Ninja de la lecture d’ingrédients. Mais tu te sens toujours légèrement dépassée quand vient le temps de décider ce que tu serviras lors de tes réunions familiales. D’ailleurs, tu as toujours une petite pensée admirative pour les parents d’enfants avec des allergies multiples parce que pour eux, c’est à tous les jours que ça se passe.

Comme la fête de ton garçon s’en vient et que tout ton clan est invité à souper chez vous le mois prochain, tu ouvres tes livres de cuisine et le site de Ricardo, pis t’essaies de trouver un repas trois services hypoallergènes. Tu te dis que si t’es passée au travers du terrible-two et du fucking-four de tes deux enfants et que personne n’est mort de faim, tu devrais t’en sortir.

À ce party-là, il y aura donc ta fille, allergique aux arachides. Ta mère, intolérante au lactose. Elle s’accommode généralement bien d’un peu de produits laitiers. Mais comme tu n’es jamais certaine si ton « un peu » n’est pas « un peu trop », tu préfères éviter. Il y aussi la blonde de ton frère qui vient de recevoir un diagnostic de maladie cœliaque. Ta recherche Google t’a plus fait paniquer qu’autre chose, parce que du gluten, y’en a genre partout. Alors tu lui envoies toutes tes recettes par texto pour qu’elle te donne son OK. Et il y a aussi finalement, ta nièce, allergique à la moutarde et aux œufs crus. Les œufs cuits ça va, mais comme tu n’as pas envie de regarder ton plat en te demandant si les œufs sont assez cuits pour ne plus être crus, tu préfères aussi éviter.

Il y a deux ans, tu ne t’es pas cassé la tête. Tu as sorti le dépliant du restaurant au coq à la crête rouge et laissé chaque invité se débrouiller avec son choix. Une solution en apparence simple. Sauf que vous avez attendu la livraison pendant une heure et demie. Et qu’ils ont oublié le quart cuisse de ton père qui a fini par piger dans les boîtes des petits-enfants.

L’année passée, tu as pensé que le concept « bâtissez votre propre pizza », ça serait winner et qu’en évitant les contaminations croisées, tout le monde y trouverait son compte. Sauf que ça t’a pris une vie à tout préparer, les deux sortes de croûtes, les trois sauces différentes, le fromage, le fauxmage et un choix incroyable de légumes et de viandes. Et comme ton four n’est pas super grand, personne n’a mangé en même temps.

Ça fait que tu as continué tes recherches, en quête d’idées à la fois fancy et sans risques. Puis tu t’es souvenue que ce qui compte, c’est de se retrouver tous ensemble et d’avoir du plaisir. Et qu’il y avait un moyen de ne pas te stresser avec le menu. Si tout le monde apportait son plat préféré ?

C’est décidé, cette année, ça sera un potluck!

En espérant que personne ne mélange les cuillères.

Marie-Ève Piché
MARIE-ÈVE PICHÉ

Une réflexion sur “Quand les allergies alimentaires s’invitent à souper

  1. Juliette Répondre

    T’inquiète, fille ! Avec un peu d’entraînement on peut facilement cuisiner pour les multi-allergiques. Ici je jongle au quotidien sans œuf, gluten, soja, protéines de lait, charcuterie, fruits de mer, légumes rouges, agrumes, fruits rouges…et un certain nombre d’épices. Et on reçoit la famille quand c’est possible ! Mais…parfois, ce sont les convives qui tiquent et ne comprennent pas. Alors merci, la mère, de passer le message avec humour au plus grand nombre parce qu’après avoir cuisiné une journée pour toute la famille à Noël j’apprécie moyennement de m’entendre dire que les « allergiques nous font ### » ! Un énorme merci, donc ! Et grosses bises de France !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *