À vous, ma famille

little girl

Quand j’étais toute petite, c’était mon père, ma mère et ma soeur, le centre de l’univers de mon p’tit monde d’enfant.

J’ai perdu le contrôle du temps, je ne l’ai pas vu filer celui-là. Je ne me souviens plus à quel moment j’ai laissé tomber cette vie d’enfant-là, cette famille-là. Je ne me rappelle plus à quand remonte mon dernier souvenir. Je ne me rappelle même plus quand, exactement, le mot famille a pris une toute autre tournure pour moi. Parce qu’aujourd’hui, quand on me parle de ma famille, je pense d’abord à mon mari et mes deux enfants. Parce qu’aujourd’hui, c’est sur mes épaules que repose maintenant la constitution de leurs précieux souvenirs. C’est comme si je tenais dans le creux de mes mains, chaque parcelle de leur enfance et que je devais les assembler afin de construire leur monde de souvenirs.

Mais aujourd’hui, j’ai le goût de me rappeler. J’ai envie de redevenir cette petite fille, celle qui a déjà été le centre de l’univers, celle pour qui ses parents auraient remué ciel et terre pour son bonheur. Aujourd’hui, j’ai le goût de remercier ma famille, cette famille qui est au cœur de mon enfance. Parce que sans eux, sans mes précieux souvenirs, je ne serais pas la maman que je suis.

Merci maman. Merci tout simplement de t’être émerveillée devant chacune des étapes que j’ai franchies pendant mon enfance. Merci de m’avoir félicitée, de m’avoir protégée, de m’avoir grondée et parfois même de m’avoir forcée à faire ce dont je n’avais pas envie. Grâce à toi, j’assume pleinement mon rôle de maman. Grâce à toi, je sais que je suis sur le bon chemin quand j’élève mes enfants. Je sais que même lorsqu’ils me regardent, l’air incertain de ce que je leur dis, de ce que je leur demande, ils sauront me remercier plus tard. Je suis persuadée que je ferai de bonnes personnes d’eux, parce que je les éduque avec mes tripes, comme tu l’as fait pour moi.

Merci papa d’avoir été si présent pour moi dans mon enfance. Merci de m’avoir accompagnée dans mes activités sportives, de m’avoir encouragée, de m’avoir aidée à me relever. Grâce à toi, je suis convaincue qu’un papa, c’est essentiel dans la vie d’un enfant. Grâce à toi, j’ai choisi le bon mari, ce papa impliqué dans la vie de ses enfants, celui qui construit, avec moi, tout un monde de souvenirs pour eux. Quand je regarde mon mari jouer avec les garçons, j’ai des étincelles dans les yeux. Je suis fière de voir cette relation père-fils, je suis émue de le voir si proche de ses enfants et ça, c’est grâce à toi papa.

Merci ma sœur. J’ai toujours voulu plus d’un enfant, et c’est en grande partie grâce à toi. Pour rien au monde, je n’aurais voulu leur faire manquer cette chance, celle de faire partie d’une fratrie. C’était pour moi une conviction; mes enfants devaient grandir au côté de cette personne si significative pour eux, cette personne qui deviendra, comme toi et moi, un tout. Grâce à toi, même dans leurs plus intenses chicanes, je les regarde et je sais à quel point ils peuvent s’aimer. Grâce à toi, je sais qu’ils sont la moitié de l’autre.

Aujourd’hui, j’ai cette chance. Celle d’être près de vous trois, encore et pour longtemps. Même si j’ai fondé ma propre famille, vous avez toujours cette place précieuse dans mon cœur. Même si je suis maman à mon tour, j’ai besoin de vous chaque jour. Je suis fière de pouvoir donner en exemple à mes garçons l’enfance que j’ai eue. Je me plais à leur raconter des bouts de mon histoire et je continuerai à le faire encore et encore. Je suis fière de me référer à mon éducation pour les guider dans leur vie d’enfant. Je suis fière que chacun de vous soit présent pour eux et surtout, je suis tellement heureuse de voir que comme moi, ils vous admirent et vous aiment du plus profond de leur cœur.

Merci et longue vie à cette grande famille que nous formons maintenant xxx

Maman Yin Yang
MAMAN YIN YANG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *