Ton pouvoir de Superwoman

housewife superwoman

La femme, on va se dire les vraies affaires : t’es une Superwoman.

Même si ton mou de ventre rend un peu plus difficile l’enfilage de ton maillot de bain. Même si les deux-trois livres que t’as en moins depuis quelques semaines sont dues à tes cheveux post-grossesse qui continuent de tomber. Même si t’as mal au dos à force de te pencher pour déposer et reprendre ton p’tit de son lit/sa chaise vibrante/sa balançoire/son tapis d’éveil/son bain, ou encore que ta plante de pied est encore rouge parce que t’as pilé pour la énième fois sur un jouet lumineux et sonore, à trois heures du matin, dans le noir, en murmurant ton plus beau langage biblique pour ne pas réveiller l’enfant qui dort (enfin !).

T’es une Superwoman.

Une vraie de vraie. Avec un super-pouvoir en plus : celui de tout faire d’une main pendant que l’autre s’occupe de ta progéniture. Tu me diras que le multitasking était déjà inscrit dans ton C.V. avant d’être maman; je te répondrai que dorénavant, même le dernier iPhone n’a pas autant de fonctionnalités que toi.

Parlons d’expérience vécue. Ce ne sont pas tous les bébés qui aiment faire une sieste dans leur lit ou découvrir le monde sagement installés dans un porte-bébé. T’as beau essayé encore et encore, tu te rends vite à l’évidence que l’une de tes nouvelles caractéristiques de mère est d’être beaucoup plus confortable que toutes les bébelles sur le marché. C’est donc avec ton agilité d’Homo sapien(ne), ta volonté de guerrière et ta patience dalaï-lamienne que tu apprends à tenir ton p’tit du bras gauche pendant que ton bras droit exécute ton plan de match de la journée.

C’est sûr, ce n’est pas facile au début. T’essayes de ne pas lui cogner la tête sur le coin du mur en te retournant (#MèreIndigne) et tu fais des squats pour te pencher tout en maintenant ton centre de gravité. Faut même que tu raffermisses tes biceps parce que guess what ?, ça grossit plus vite que son ombre cette p’tite bête-là !

Alors tu t’accroches, il s’accroche, vous trouvez une position confortable et sécuritaire et vous v’la partis pour la gloire. C’est fou la quantité de tâches que tu peux accomplir avec une seule main :

1) Chauffer un biberon.

2) Faire une brassée de lavage.

3) Boire ton café chaud réchauffé.

4) Te faire un sandwich.

5) Le manger. Quand tu trouves le temps.

6) Te mettre du vernis sur les orteils (ça faisait tellement longtemps que tu ne les avais pas vues celles-là !).

7) Texter ta meilleure amie pour obtenir le numéro de sa physio.

8) Envoyer des photos de ton bébé à ses quatre grand-mères (t’sais, les familles recomposées).

9) Écrire sur un blog.

10) Acheter tes cadeaux de Noël en ligne.

11) Lire des articles sur le développement des bébés et capoter parce que tu ne fais pas quatre-vingt-dix minutes de tummy time par jour pour cause de crise du principal concerné.

Et j’en passe.

T’es une Superwoman.

Et quand arrive vingt-deux heures, même si t’as pas été aussi rapide que souhaité et que ta to-do list est pas terminée, tu réalises que tu as passé une belle journée. Parce qu’avec la belle petite face de ton bébé aussi proche de la tienne vingt heures sur vingt-quatre, tu peux lui donner un million de bisous partout, immortaliser son odeur dans ta tête et te demander comment t’as fait pour créer une si belle petite chose.

Et juste avec ça, tu te couches le sourire aux lèvres et tu trouves la force de recommencer le lendemain.

Ça fait que, envoye la Superwoman, lève donc ta main libre que je te donne un high five, tu le mérites.

Mlle B.
MLLE B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *