Je ferai de mon mieux

little boy holding bear

Mon garçon, j’ai un gros devoir qui repose sur mes si petites épaules. Un encore plus gros que ceux que tu auras à faire après l’école, le temps venu. Je dois te guider, te montrer le bon chemin afin que tu deviennes une personne juste et loyale. Je ferai de mon mieux pour te transmettre des valeurs honorables.

Je veux t’apprendre le respect. Je veux te montrer comment respecter non seulement ton prochain, ta famille, tes amis, tes professeurs, la madame de la bibliothèque ou le monsieur de l’épicerie, mais aussi tout le vivant qui t’entoure. La nature, les animaux et les plantes sont nos meilleurs alliés dans ce monde. Je veux te dire de ne pas piétiner ce qui, au premier regard, semble inférieur ou plus faible que toi. Car tu pourrais découvrir une grande force là où tu t’y attends le moins. J’aimerais que tu traites les femmes comme tes égales car elles prendront une place importante tout au long de ta vie, moi la première. Aime-les toutes comme tu m’aimes. Traite-les comme tu aimerais qu’on me traite.

Je veux te montrer la compassion. Savoir te mettre à la place des autres, te laisser toucher par leurs sentiments, les écouter. Et ils t’en seront reconnaissants et j’ose croire qu’ils seront là pour t’écouter quand tu en auras besoin toi aussi.

J’aimerais t’inculquer la tolérance et l’ouverture d’esprit. Si quelqu’un a une couleur de peau différente, d’autres croyances religieuses ou une orientation sexuelle qui diffère de la tienne, ça ne veut pas dire qu’il mérite d’être pointé du doigt ou isolé. Au contraire, les différences peuvent apporter de grandes richesses dans ton existence. Accepte-les et même chéris-les. Ouvre-toi au monde, visite de nouveaux lieux. Cela te permettra de vivre de belles expériences.

Je désire te montrer la modestie et le dépassement de soi. Être modeste ne signifie pas avoir une mauvaise estime de soi ou se laisser marcher sur les pieds. Ernest Hemingway disait « Il n’y a rien de noble à être supérieur aux autres. La vraie noblesse est d’être supérieur à celui qu’on était avant. » Je veux t’apprendre à te dépasser, à être meilleur que toi-même chaque jour, sans devoir marcher sur la tête des autres. Je veux t’apprendre qu’on peut vivre simplement, mais tout de même réussir dans la vie. Je voudrais que tu sois fière de toi, même à travers les épreuves et les échecs.

Je veux t’apporter la paix intérieure. Si tu es en paix avec toi-même, tu seras en paix avec ton prochain.

Je suis peut-être utopiste. Je sais, je suis une rêveuse. Mais justement, je te souhaite d’être un petit peu comme moi. Ce sont les rêveurs qui influencent l’humanité, qui tendent la main pour faire de notre monde un endroit meilleur où vivre. Ne t’en fais pas, même si tu ne fais pas de grandes choses, je serai fière de toi. Je veux simplement que tu aides ton voisin, que tu écoutes la dame au parc qui a besoin de se confier, que tu adoptes un chat abandonné, que tu cultives un jardin. Alors, à partir de là, ton petit monde sera meilleur et le nôtre à tous aussi.

Virginie Boissonnault
VIRGINIE BOISSONNAULT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *