Les 6 différences entre les femmes sans enfant et toi

woman trying meditate with kid

Il semblerait que le statut de maman ne vienne pas seulement avec un bébé, un congé de maternité, du bonheur et des couches à changer. En effet, je t’annonce qu’à la minute où un petit être fait son apparition dans ta vie, un changement, si infime soit-il, s’opère en toi. À prime abord, tu ne t’en rends pas compte mais, crois-moi, au fil des rencontres avec tes amies qui n’ont pas encore d’enfants (nommons-les «les pas-mamans»), tu vas finir par constater certaines différences entre vous, parfois subtiles, parfois flagrantes. Ça fait partie des joies des membres du club sélect des mamans.

#1  Les conversations téléphoniques

La femme sans enfant : elles peuvent te parler deux/trois fois par semaine à raison de 30 minutes minimum chaque fois. Elles ont mille et un sujets de conversation tous plus intéressants les uns que les autres.

Toi, la maman : après dix minutes au téléphone, tu as l’impression d’avoir parlé près d’une heure. Pas parce que la conversation n’est pas intéressante, mais parce qu’en dix minutes, ton bébé a eu le temps de jouer, d’accomplir une nouvelle prouesse, de pleurer pour manger, de faire caca et de régurgiter. En plus, il faut se l’avouer, avec un bébé neuf, tes sujets de conversation sont parfois redondants : bébé, bébé et bébé!

#2  Les sorties

La femme sans enfant : elles font des tonnes de sorties. Ça va du simple café aux 5 à 7 pour prendre un verre, en passant par les après-midis de sport. Ah! et il y a aussi les déjeuners au resto, les soirées de magasinage, le cinéma en amoureux, les week-ends dans une auberge spa et détente, etc. Bref, ça varie selon leur humeur du moment.

Toi, la maman : épicerie, pharmacie, magasins pour bébé. Voilà. Tu sortais aussi assez souvent, mais là ça ne te tente plus autant. On te comprend : chaque sortie avec bébé rime avec bagages, couches, lait et céréales en plus de toute la logistique qui va avec. Et une sortie sans bébé, c’est laisser une partie de toi à la maison, ou du moins une partie de ta tête. Bref, ce n’est plus pareil…

#3  Les soirées

La femme sans enfant : elles ont du choix. Entre un anniversaire, un BBQ, une soirée dans un bar à danser toute la nuit ou un pub crawl entre amis, pas question de s’ennuyer! Une fois de temps en temps, elles prennent ça plus relax et optent pour un souper fondue ou une soirée de jeux de société.

Toi, la maman : tu préfères clairement une sortie de courte durée, en matinée (tu es debout de toute façon) ou en début d’après-midi (avant que bébé ne soit fatigué), à quelque chose en soirée. Ta soirée à toi, c’est la routine souper/bain/dodo pour bébé et c’est pas trop long que tu cognes des clous aussi.

#4  Le temps libre

La femme sans enfant : leur temps libre est employé de diverses façons. Elles ont chacune leurs passe-temps (lecture, gym, cours de danse, téléséries, etc.) et trouvent même le temps de se faire les ongles et de faire du bénévolat une fois de temps en temps.

Toi, la maman : chaque minute de temps libre est immédiatement consacrée à une tâche ménagère quelconque que tu crains de ne pas avoir le temps d’accomplir autrement. Et quand tu te sens wild, tu fais une sieste en après-midi! Alors disons que ça fait longtemps que tu ne t’es même pas retrouvée toi-même…

#5  Les projets

La femme sans enfant : voyages, maison, changement de job ou promotion et, éventuellement, enfants.

Toi, la maman : projets?

#6  Le look

La femme sans enfant : les options sont multiples, de la carte de mode à la petite robe glamour, sans oublier le petit ensemble décontracté avec un beau pantalon et un petit chemisier. Les cheveux au vent et les yeux charbonneux complètent l’œuvre d’art.

Toi, la maman : pas maquillée, les cheveux attachés parce qu’ils sont sales, un pantalon et des pichous. Bon, tu es tout de même très mignonne (surtout quand on sait que le reste de la journée, tu entretiens la mode «yo» avec tes joggings et tes gilets trop grands)!

En tenant compte de toutes ces différences, ça peut paraître difficile d’entretenir des amitiés mamans/pas-mamans, et pourtant ce sont les plus bénéfiques quand tu entres dans la maternité! Pourquoi? Et bien parce que ce sont celles qui, malgré ton nouveau statut de maman et tes nouvelles responsabilités, te gardent la tête froide, les pieds sur terre et le cœur ouvert. Ces amitiés-là, elles sont la clé de ta santé mentale puisque ce sont celles qui te rapprochent le plus de la fille que tu étais avant, fille qui n’a aucune raison de disparaître… Et tu sais, le changement n’est pas mauvais… ni irréversible!

Pense à toi !

Maman Cocorico
Maman Cocorico

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *